Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Lumière sur nos animaux : attention !
Lumière sur nos animaux : attention !
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
5 mars 2010
Auteur de l'article
LC, 33 articles (Equipe de Rédaction)

LC

Equipe de Rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Lumière sur nos animaux : attention !

Lumière sur nos animaux : attention !

L’homme et ses lumières : une nuisance pour les animaux.
Dans notre article du 28 janvier, nous nous intéressions aux effets de la pollution lumineuse sur l’homme, cette pollution concerne également la faune. Plusieurs études mettent en avant les impacts négatifs de la pollution lumineuse sur la physiologie animale. La lumière naturelle du soleil et sa réflexion est une source d’informations pour les animaux. Ils s’en servent pour s’orienter, se déplacer. La lumière naturelle régule également leur fonctionnement hormonal et leurs cycles de reproduction. Or la pollution lumineuse soit par l’omniprésence de la lumière artificielle, soit par son effet de polarisation de la lumière artificielle, va tout perturber.

La PLP : pollution par la lumière polarisée

La PLP, pollution par la lumière polarisée, provient de l'utilisation en architecture de certains matériaux ces dernières décennies, comme les surfaces de verre réfléchissant, les tôles et carrosseries métalliques brillantes des voitures, les routes asphaltées, les films plastiques des serres agricoles ou des cultures au sol, les façades d'immeubles en métal poli...Ces surfaces vont renvoyer certains types de lumière polarisés, pouvant être confondus par certains animaux avec des surfaces en eau. Plusieurs animaux comme les insectes, les crustacés, les acariens, les oiseaux se servent de la polarisation de la lumière, notamment pour s'orienter Ainsi les abeilles utilisent la polarisation de la lumière solaire pour se diriger et pendant leur danse communicative. Le criquet Schistocerca, grâce à des photorécepteurs situés à la périphérie de ses yeux, va se servir de la polarisation de la lumière pour se déplacer.

Les conséquences de la pollution lumineuse

La pollution lumineuse va avoir plusieurs effets négatifs sur les animaux. L'introduction de la lumière artificielle va modifier les niveaux de production de mélatonine, l'hormone qui régule la physiologie et le comportement photopériodique. On constate des lésions de la rétine, une réduction de la production de spermatozoïdes, des changements comportementaux ainsi que des modifications génétiques.

Les espèces les plus visiblement touchées

  • Les oiseaux

Les oiseaux migrateurs font partie des espèces les plus touchées. Ces oiseaux utilisent les étoiles pour se guider, la lumière nocturne va interférer avec leur système d'orientation. La lumière blanche ou colorée, de même que certains flash lumineux perturbent les oiseaux. L'ONG FLAP comptabilise environ 100 millions d'oiseaux tués chaque année aux USA. Ces oiseaux meurent après avoir percuté des vitres ou par épuisement après avoir tourné trop longtemps dans les zones éclairées.
On note une augmentation du nombre d'étourneaux, de pigeons, de rouges-gorges et de rouges-queues noirs. L'éclairage des villes leur permet une recherche plus longue de nourriture et donc accélère leur rythme biologique.
A cause de l'éclairage, certains oiseaux comme le rouge-gorge ou le merle se mettent à chanter la nuit.
L'éclairage nocturne va modifier le comportement de l'étourneau sansonnet. L'étourneau sansonnet est un oiseau diurne ayant une très mauvaise vision nocturne. A l'origine calmes et silencieux la nuit, ces oiseaux deviennent plus actifs et nerveux avec la luminosité des villes. Ils dorment moins, mais font leur besoin, chantent et crient davantage.

  • Les mammifères

Le grand rhinolophe, une espèce de chauve-souris, qui ne peut chasser que dans une obscurité totale, voit diminuer ses effectifs. Et le taux de croissance des jeunes chauves-souris est plus faible pour les chauves-souris vivant dans les bâtiments illuminés.
Des expériences menées sur des rats et des hamsters mettent en évidence l'effet de la lumière nocturne continue sur l'avancement de la puberté chez les femelles. Les effets seraient les mêmes chez les bovins femelles, les moutons, les chèvres et les chevaux.

  • Les batraciens

Des études montrent que la PLP va avoir pour conséquence qu'à la saison des amours, la reinette ou la grenouille américaine chantent moins. Par ailleurs des grenouilles n'arrivent plus à distinguer leurs proies, des prédateurs ou congénères.

  • Les reptiles

Les tortues caouannes sont aussi touchées. Les jeunes naissent en général la nuit sur la plage et attirés par la surface brillante de la mer, ils se ruent vers elle. Or la lumière artificielle va les faire dévier du littoral. Les jeunes tortues vont se retrouver sur les routes et mourir soit de déshydratation, soit d'épuisement, soit tuées sous les roues de véhicules.

  • Les insectes

Rendus plus visibles pour leurs prédateurs par la lumière artificielle, de nombreux insectes disparaissent, déséquilibrant la chaîne alimentaire animale.
L'éclairage urbain modifie chez le papillon son alimentation, sa reproduction et sa ponte. Par ailleurs les papillons vont mourir d'épuisement après avoir tourné pendant des heures autour des rayons ultraviolets des lampadaires.
La lumière artificielle va annuler l'effet fluorescent de la femelle du ver luisant. La femelle ne pouvant plus se faire repérer par le mâle, l'espèce risque de disparaître.

Avec la chaîne alimentaire animale, les problèmes de pollution lumineuse posés à une espèce, concernent toute la faune et l'écosystème.

L.C Journaliste pour CareVox

SOURCES

  • http://en.wikipedia.org/wiki/Light_pollution
    http://www.britastro.org/dark-skies/health.html
    http://www.starrynightlights.com/lightpollution/light_pollution_and_human_health.html
    http://environment.about.com/od/pollution/a/light_pollution.htm
    http://www.flap.org/new/nestegg_3.htm
    http://openurl.ingenta.com/content?genre=article%26issn=1508-1109%26volume=9%26issue=2%26spage=527%26epage=534
    http://www.notre-planete.info/environnement/pollulumi.php
    http://www.roc.asso.fr/protection-faune/pollution-lumineuse.html
    http://news.nationalgeographic.com/news/2003/04/0417_030417_tvlightpollution.html
    http://wildlife-conservation.suite101.com/article.cfm/more_evidence_of_light_pollution_harm_to_animals
    http://calgary.rasc.ca/lp/animals.html
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté