Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les vices rédhibitoires chez le chat : le coryza en fait-il partie ?
Les vices rédhibitoires chez le chat : le coryza en fait-il partie ?
note des lecteurs
date et réactions
19 mars 2013 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Norman , 22 articles (Vétérinaire)

Patrick Norman

Vétérinaire
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
22
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les vices rédhibitoires chez le chat : le coryza en fait-il partie ?

Les vices rédhibitoires chez le chat : le coryza en fait-il partie ?

Le sujet des vices rédhibitoires chez le chat m’est venu suite à une consultation assez particulière que j’ai eue il y a quelques jours.

C’était la seconde fois, en l’espace de 3 jours, que je consultais « Hercule », chaton mâle persan né en novembre 2012 et dont l’état ne s’améliorait pas du tout.
Hercule, acheté à l’âge de 10 semaines, avait été vu la première fois avec des symptômes évoquant un « syndrome coryza » grave et était reparti avec un traitement, la propriétaire refusant son hospitalisation suggérée malgré son état alarmant. 
 
Constatant une dégradation de son état, je conseillais, à nouveau, son hospitalisation et insistais sur sa nécessité. Pour toute réponse, j’ai eu ceci : « Non, je refuse et vous allez me faire un certificat confirmant cette maladie, car je vais le rendre et me faire rembourser  ».
Devant la dureté de ces propos, je suis resté quelques instants sans réaction pour ensuite enchaîner ceci : « Je crains, Madame, que votre démarche restera sans suite, pour la simple raison que le coryza ne fait pas partie des vices rédhibitoires chez le chat ! Le vendeur n’est pas tenu de vous rembourser Hercule. De plus, ça fait plus d’un mois que vous avez Hercule ! ».
 
La propriétaire, à son tour, resta stupéfaite et me rétorqua : « Comment cela ? ….Mais je croyais que j’avais des garanties ….. Enfin c’est ce que m’avait dit le vendeur ».
Alors je me suis mis à lui expliquer ce que vous allez lire par la suite (et aussi résumé dans une vidéo).
 
 Sachez, pour la petite histoire, qu’Hercule a été hospitalisé, soigné et rendu au bout de 5 jours, en meilleure forme, à sa propriétaire tout heureuse de le retrouver et un peu confuse par sa rudesse initiale :-? .
Lors d’un achat d’un animal, il est bon de s’informer sur vos droits, vos garanties mais aussi sur vos devoirs. Ayez les bonnes réactions.
C’est la finalité de cet article ou de cette vidéo.
Dr Vétérinaire Patrick N.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
par Caroline (IP:xxx.xx0.134.103) le 19 mars 2013 a 15H06
Caroline (Visiteur)

Bonjour, Je trouve que c’est surtout la "propriétaire" qui a un vice rédhibitoire ! J’espère qu’elle va finir par s’attacher réellement à son petit Hercule qui est un être vivant et sensible, non une marchandise . Ma petite Hina a déclaré une calicivirose (prostration, boiterie, fièvre) une semaine après que je l’ai adoptée, à trois mois ; Je n’aurais jamais eu l’idée de la rendre ou de l’abandonner ! Son état s’est amélioré après quelques jours de traitement, Elle a aujourd’hui 10 mois et est en pleine forme .

2 votes
(IP:xxx.xx0.134.103) le 19 mars 2013 a 15H09
 (Visiteur)

Bonjour, c’est surtout la propriétaire qui a un vice rédhibitoire ! j’espère qu’elle va finir par s’attacher sincèrement à son petit chat . Il le mérite ! Quand cesseront-nous de considérer des êtres vivants et sensibles comme des marchandises ?

2 votes
par alinea (IP:xxx.xx0.226.162) le 19 mars 2013 a 15H10
alinea (Visiteur)

Juste, et pas pour vous apprendre votre boulot : je suis venue à bout de coryzas récalcitrants avec Kali Bichromicum ; 3 granules en 9CH, une fois par jour ! ( coût du traitement : un euro) Les persans ? Ce sont ces chats... sans nez ? Il était peut-être trop pur ! ahah !!