Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les lapins menacent l’aérodrome de Dogneville
Les lapins menacent l'aérodrome de Dogneville
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
4 avril 2014
Auteur de l'article
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Groupe BLE Lorraine

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
101
nombre de commentaires
130
nombre de votes
170

Les lapins menacent l’aérodrome de Dogneville

Les lapins menacent l'aérodrome de Dogneville

L’aérodrome de Dogneville, dans les Vosges est menacé par la prolifération des lapins de garenne.

Réintroduits en 2004 par la société de chasse locale pour étoffer la ressource en petit gibier des environs, ces derniers se sont multipliés et ont creusé un réseau labyrinthique devenu dangereux pour les avions. En effet, les galeries, gîtes, grattis et autres coulées dégradent sérieusement l’uniformité du plancher de décollage et d’atterrissage des appareils de l’aéro-club vosgien.

Le groupe de 25 lapins relâchés sur un terrain vague près de la Moselle a ainsi prospéré, au point d’atteindre aujourd’hui plus de 1 000 individus. Avec trois ou quatre portées annuelles de cinq à six petits, la fécondité de l’espèce ne relève pas de la légende. D’autant plus qu’à Dogneville, le terreau est particulièrement favorable à l’expansion des garennes. Jusqu’à l’aérodrome, la terrasse alluviale de la Moselle offre en effet un sol meuble particulièrement propice à l’aménagement d’un réseau de terriers.

Or, environ 8 000 mouvements d’avions sont comptabilisés chaque année sur le site. Il suffit qu’une roue d’un appareil se prenne un trou pour provoquer un accident. Une clôture électrique de 1,5 km de long a été installée en lisière des pistes enherbées de l’aérodrome, afin d’éviter le pire. Les autorités s’orientent par ailleurs vers une régulation modérée des lapins, avec par exemple l’intervention d’un lieutenant de louveterie et de fauconniers de la région, ou encore le recours au furetage pour dénicher les léporidés de leurs terriers. Récupérés, ceux-ci pourraient être donnés à d’autres sociétés de chasse de Lorraine qui souhaiteraient également repeupler leur territoire si celui-ci dispose de biotopes favorables.

Groupe BLE Lorraine - La passion de la Lorraine. La puissance d'un groupe.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté