Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les gorilles des montagnes menacés par un virus humain
Les gorilles des montagnes menacés par un virus humain
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
31 mars 2011
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les gorilles des montagnes menacés par un virus humain

Les gorilles des montagnes menacés par un virus humain

Les gorilles des montagnes, déjà en faible nombre, seraient menacés par un virus réputé jusqu’à présent pour entraîner des maladies respiratoires chez l’homme. Ce virus de source inconnue, qui aurait probablement été apporté par des touristes, aurait provoqué le décès de deux des grands singes. Cette menace pour les gorilles a été mise en évidence par une équipe de chercheurs, dont l’étude a été publiée dans l’édition en ligne du journal d’observation des maladies infectieuses émergentes des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, Emerging Infectious Diseases.

Il ne resterait plus que 786 gorilles des montagnes dans la nature, ces derniers vivent dans la région des Grands Lacs Africains, plus précisément dans les forêts de l’Ouganda, du Rwanda et de la République du Congo. Jusqu’ici la curiosité des touristes, intéressés par cet animal, impressionnant mais aussi sociable et pacifique, avait permis de financer des mesures de sauvegarde de son environnement. Mais le gorille des montagnes, déjà victime du braconnage et de la déforestation, et devant affronter certaines maladies humaines (se révélant mortelles pour lui) telles que la pneumonie ou la grippe, doit désormais faire face à un un virus humain autrement menaçant.

Celui-ci, en voie d’identification, aurait provoqué le décès de deux gorilles des montagnes en 2009. Des traces du metapneumovirus humain ont en effet été découvertes lors d’examens post-mortem. Ce sont des chercheurs du Mountain Gorilla Veterinary Project, originaires de l’Université de Californie et de l’Université de Columbia, et associés à des scientifiques rwandais, qui ont mis ce mal en évidence. Mike Cranfield, responsable du programme de recherche vétérinaire, déplore ces observations en constatant que « le fait de vivre dans un parc national protégé ne permet plus aux gorilles des montagnes de se préserver des maladies humaines ».

Ce chercheur, oeuvrant dans le parc national des Volcans, se demande ainsi que faire pour maintenir la survie de l’espèce, car, comme mentionné plus haut, elle compte moins de 800 individus. Terrible constatation pour le gorille, celui-ci partage 98% du patrimoine génétique de l’homme, ce qui rend assez aisé la migration d’un virus humain vers le grand singe. Et en dépit de sa carrure impressionnante (il peut atteindre jusqu’à deux mètres et peser 300 kilos), le gorille des montagnes souffre d’un système immunitaire peu entraîné. C’est donc sans étonnement que les scientifiques ont identifié les infections virales et bactériennes comme étant la deuxième cause de décès soudain chez ces primates.
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Virus Animaux Singe