Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les Européens s’unissent pour protéger les phoques de la chasse commerciale et inhumaine
Les Européens s'unissent pour protéger les phoques de la chasse commerciale et inhumaine
note des lecteurs
date et réactions
12 mars 2013
Auteur de l'article
IFAW, 35 articles (Protection des animaux)

IFAW

Protection des animaux
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
35
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les Européens s’unissent pour protéger les phoques de la chasse commerciale et inhumaine

Les Européens s'unissent pour protéger les phoques de la chasse commerciale et inhumaine

La campagne pour mettre fin à la chasse commerciale des phoques au Canada a commencé en 1969 avec la création du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW). Les images de phoques sauvagement massacrés et parfois dépecés vivants ont suscité une mobilisation considérable pour interdire l’importation au sein de l’Union européenne des produits dérivés de phoque provenant de cette chasse.

Cela demeure un bel exemple de citoyens et de décideurs politiques de l'UE osant clairement prendre la parole pour le bien-être des animaux.

Résultat : en 2009, l'Union européenne a adopté un règlement sur les phoques, interdisant l'importation de produits provenant de cette chasse commerciale et cruelle par nature.

Les Européens ne sont pas les seuls à refuser ces produits, fruits de la cruauté ; la Russie, les États-Unis, le Mexique, Taïwan et d'autres pays possèdent également une législation similaire.

Défendre l'indéfendable devant l'OMC

Au lieu d'aider ceux qui travaillent dans une industrie anachronique à s'adapter au 21e siècle, le gouvernement du Canada s'est allié à la Norvège pour s'attaquer à cette loi européenne devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC), l'institution chargée de réglementer les échanges internationaux.

Ils prétendent que l'UE enfreint les règles du commerce en instaurant ce Règlement, et que la chasse au phoque est pratiquée dans des conditions humaines.

Mais l'OMC ne se préoccupe pas seulement de commerce, elle reconnait que parfois, l'éthique, les valeurs et la protection des animaux et des personnes sont plus importantes que l'argent.

Les règles de l'OMC autorisent des restrictions commerciales pour protéger la « moralité publique ».

Un groupe d'experts du commerce entendra la réclamation du Canada et de la Norvège, ainsi que la défense de la Commission européenne, du 18 au 20 février à Genève, en Suisse.

L'équipe d'IFAW surveillera les débats de très près pour s'assurer que tous nos efforts et que la protection des phoques ne seront pas sacrifiés sur l'autel du libre-échange.

Sonja Van Tichelen

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Animaux Phoque