Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les chimpanzés, plutôt droitiers eux aussi
Les chimpanzés, plutôt droitiers eux aussi
note des lecteurs
date et réactions
29 octobre 2010
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 601 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
601
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Les chimpanzés, plutôt droitiers eux aussi

Les chimpanzés, plutôt droitiers eux aussi

Des scientifiques espagnols ont observé un usage préférentiel de la main droite chez les chimpanzés. Ils sont arrivés à la conclusion que « les homo sapiens et les chimpanzés ont un fonctionnement cérébral similaire ».

C’est une étude espagnole, publiée dans la revue « American Journal of Primatology » qui a fait la lumière sur cette caractéristique du singe. Les chimpanzés, à l’image des humains, sont une grande majorité à préférer se servir de leur main droite pour saisir des objets. Les auteurs de l’étude, réalisée dans le cercle de l’Institut catalan de paléoécologie et d’évolution sociale (IPHES), affirment ainsi que « l’usage préférentiel de la main droite n’est pas une spécificité humaine ».

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont observé le comportement de 114 chimpanzés dans des parcs en Espagne et en Zambie, et plus précisément une scène durant laquelle ces animaux devaient attraper un tube avec une main et en extraire avec les doigts des aliments se trouvant à l’intérieur. Et, comme le note Miquel Llorente de l’IPHES, « pour obtenir cette nourriture, les chimpanzés ont de préférence utilisé leur main droite ».

Les scientifiques à l’origine de l’étude rappellent que « jusqu’à présent, la tendance droitière était considérée comme exclusivement humaine », étant attribuée aux asymétries du cerveau humain à l’origine de la réalisation des activités complexes et faisant appel à la coordination des deux mains. Autre enseignement de l’étude : Les chimpanzés femelles seraient plus souvent droitières que les mâles, comme c’est le cas chez les hommes et les femmes. Ce qui amènent là aussi à une nouvelle avancée : Chez les chimpanzés également, des facteurs génétiques ou hormonaux ont une influence sur le fonctionnement du cerveau.
 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Recherche Animaux Singe