Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le marquage alaire est-il risqué pour les busards ?
Le marquage alaire est-il risqué pour les busards ?
note des lecteurs
date et réactions
11 juillet 2012
Auteur de l'article
Ornithomedia, 6 articles (Site sur l'Ornithologie)

Ornithomedia

Site sur l'Ornithologie
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
6
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le marquage alaire est-il risqué pour les busards ?

Le marquage alaire est-il risqué pour les busards ?

Le marquage alaire, consiste à placer sur les ailes d’un oiseau une ou deux plaquettes colorées souples sur lesquelles figurent ou non un symbole ou un chiffre imprimé en noir ou blanc afin de pouvoir facilement l’identifier sur le terrain avec des jumelles ou une longue-vue.

Cette technique est utilisée sur de nombreuses espèces d'oiseaux. Mais si ces marques voyantes facilitent la reconnaissance individuelle des individus concernés, elles peuvent aussi attirer l'attention de prédateurs potentiels. Ainsi, lors d'un programme de suivi du Faucon pèlerin (Falco peregrinus) suivi) mené entre 1997 et 2011 dans le Pays Basque espagnol, des ornithologues ont collecté les restes de proies dans 37 aires : ils en ont identifié 3127 correspondant à 132 espèces.

Restes d'un busard marqué dans un nid de faucon pèlerin
Restes d'un busard marqué à l'aile dans un nid de Faucon pèlerin, Espagne.
Source : Estudiosicarus's Blog

Lors de la saison de reproduction 2009, ils ont trouvé pour la première fois dans l'un de ces nids quatre restes de Busards Saint-Martin (Circus cyaneus) et deux ailes d'une femelle de Busard cendré (Circus pygargus) équipées de deux étiquettes orange.
En 2010, ils ont trouvé dans le même nid huit restes de Busards cendrés, dont l'un était équipé de marques. Des restes d'un Busard cendré ont été vus dans le nid d'un autre Faucon pèlerin, et deux ailes marquées orange et bleu dans une troisième aire.
En 2011, les ornithologues ont découvert huit restes de Busards cendrés (dont l'un était marqué aux ailes) dans des aires de faucons.
Ces données montrent donc une augmentation du taux de prédation des Faucons pèlerins sur les busards. L'utilisation croissante des marques alaires a-t-elle des effets négatifs sur le taux de survie des busards ?
Des études complémentaires seront nécessaires pour déterminer l'impact exact de ces méthodes
de suivi sur une éventuelle augmentation du taux de prédation des espèces étudiées.

Photo en tête d'article : Busard cendré (Circys pygargus) femelle observée en avril 2010 dans le Norfolk (Grande-Bretagne) et marquée à l'aile en France en 2008 quand elle était encore poussin.
Source :
Jon Evans / BTO Bird Ringing 'Demog Blog'

POST-SCRIPTUM

  • Pour en savoir plus sur le marquage alaire des busards, voir le site web www.busards.com.
    Visitez aussi le site web d’Estudios Medioambientales ICARUS qui publie des études menées par des équipes scientifiques espagnoles : www.icarus.es.

SOURCES

  • Iñigo Zuberogoitia, Beatriz Arroyo, Barry O’Donoghue, Jabi Zabala, José A. Martínez, José E. Martínez et Stephen G. Murphy (2012). Standing out from the crowd: are patagial wing tags a potential predator attraction for harriers (Circus spp.)? Journal of ornithology. Avril. http://www.springerlink.com/content/5485324025h04p24/
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Animaux Oiseau