Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le mammouth en voie d’être cloné ?
Le mammouth en voie d'être cloné ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
12 septembre 2012 | 7 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le mammouth en voie d’être cloné ?

Le mammouth en voie d'être cloné ?

Une expédition paléontologique internationale comprenant des scientifiques russes, coréens, américains, canadiens et britanniques, ont découvert en Sibérie des noyaux de cellules de mammouth « visiblement vivants », grâce à des bouts de tissus de l’animal. Si cette nouvelle donne se confirme en laboratoire, le clonage de ce pachyderme disparu il y a des millénaires pourrait être envisageable.

C’est le 27 août dernier que des scientifiques de plusieurs pays, regroupés au sein de l’expédition Yana-2012, ont fait cette découverte surprenante. Partis dans le district polaire d’Oust-Yana, en Yakoutie -cette terre où ont été récemment extraits des profondeurs des fossiles de mammouth, de cerfs, de rhinocéros laineux, de bisons et de chevaux préhistoriques- ils ont mis à jour, par 100 mètres de profondeur dans le permafrost, des bouts de tissus de mammouth. Et ces derniers, à la surprise des chercheurs, « comportent des cellules ayant conservé leur noyau visiblement vivant  ».
 
Sergueï Fedorov, un des membres de l’expédition, est catégorique : « Cette situation exceptionnelle pourrait permettre le clonage de cet herbivore qui a disparu de la surface de la Terre il y a des milliers d’années ». Mais les intéressés se montrent prudents. En effet, les résultats doivent être confirmés par un laboratoire à Séoul. Et c’est seulement alors que l’accord passé en mars dernier entre la Fondation sud-coréenne pour la recherche en biotechnologie et l’Université fédérale russe pourrait déboucher sur des travaux concrets en vue de créer un mammouth. Selon le projet des chercheurs c’est la technique du clonage qui sera employée, précisément grâce aux noyaux de cellules somatiques qui contiennent le génome complet du mammouth.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
(IP:xxx.xx8.205.188) le 12 septembre 2012 a 23H06
 (Visiteur)

Qui va donc arrêter ces cinglés de scientifiques ? Pendant que la crise économique bat son plein ils continuent de faire joujou avec notre pognon et pendant que des milliers d’espèces sont en voie de disparition ces gens là continuent de marcher sur la tête en voulant recréer jurassic park, faut vraiment pas être très net alors qu’il y a de vrais problèmes à résoudre comme le cancer, l’économie, la faim ou la guerre.

0 vote
par NeverMore (IP:xxx.xx5.2.220) le 13 septembre 2012 a 11H53
NeverMore (Visiteur)

Vous avez parfaitement raison. Puisque vous parlez de la faim, on vous attend en Somalie.

3 votes
par soulmanfred (IP:xxx.xx5.252.176) le 13 septembre 2012 a 12H53
soulmanfred (Visiteur)

Et ça pourrait tout à fait régler le problème de la faim , ça fait un sacré paquet de barbaque un mammouth !!!

2 votes
(IP:xxx.xx6.205.242) le 13 septembre 2012 a 12H17
 (Visiteur)

Il ne faut pas tout confondre... la science du vivant, et le système économique n’ont pas de budget communs, idem pour le problème de la faim dans le monde, les budgets sont pourtant là... Le véritable problème est l’incapacité à resoudre les problème lié a notre système... Et ça, la science n’y peut pas grand chose...

2 votes
par nemotyrannus (IP:xxx.xx0.248.77) le 13 septembre 2012 a 13H47
nemotyrannus (Visiteur)

Ben moi je trouve que c’est une bonne chose de voir jusqu’où on peut pousser ce progrès technique , les lois éthiques se feront d’elles même comme n’importe où (ou mieux tant qu’à faire). Et ce n’est pas spécialement aux scientifiques de protéger les espèces en danger , c’est à tout le monde . De plus quand ils nous avertissent on les prend pour des écolos cinglés et pleurnichards.

Et surtout il faut vraiment arrêter de penser en terme d’argent . Faut pas écouter ces gens qui , si on les écoutait , empêcheraient toute innovation et toute découverte. On est en crise , on s’est mis dans la merde tout seuls alors laissez la découverte et la science en dehors de ça , ne leur faites pas payer le prix de ces stupidités qui pourraient d’ailleurs se régler assez vite avec un peu de volonté . C’est deux choses qu’il ne faut surtout pas comparer .

1 vote
(IP:xxx.xx7.209.120) le 13 septembre 2012 a 17H38
 (Visiteur)

Ça tourne pas rond chez vous...Chacun son travail, et l’un n’empêche pas l’autre...Ces scientifiques devraient-ils freiner leurs recherches en Corée sous prétexte qu’en Europe on passe une crise économique et qu’en Somalie on a faim ? C’est pas leurs problèmes et ça ne résoudrait rien. En tout cas, chapeau s’ils réussissent ce clonage. Dans le même élan , ce serait bien qu’ils redonnent vie au dodo, animal anéanti par l’Homme le siècle dernier :(

0 vote
par croma (IP:xxx.xx0.122.21) le 14 septembre 2012 a 08H23
croma (Visiteur)

bon, admettons qu’on arrive à en cloner un de mammouth, que c’est possible, je serai curieux de savoir quelle sera la mère porteuse ...si y’en a qui dit l’éléphant, ba c’est pas possible, trop différent du mamouth, et organisme inadapé à la corpulence d’un tel petit...

donc je vois ça plutôt comme un effet d’annonce, histoire de continuer à avoir des crédits....on fait phantasmer....