Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le guépard est certes rapide mais surtout très brusque
Le guépard est certes rapide mais surtout très brusque
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
14 juin 2013
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le guépard est certes rapide mais surtout très brusque

Le guépard est certes rapide mais surtout très brusque

Une étude britannique, publiée dans la revue Nature, dévoile le guépard de façon inédite. Ce mammifère, qui est l’animal terrestre le plus rapide au monde, devrait surtout ses succès de traque à sa capacité de freinage, à la rapidité de son changement de direction et à la vivacité avec laquelle il accélère.

Attention aux idées reçues ! Le guépard (Acinonyx jubatus) n’est pas l’animal le plus rapide : Il arrive en seconde position derrière le faucon pèlerin qui, selon le Smithsonian Air & Space magazine, a atteint la vitesse fracassante de 389 km/h dans les airs lors d’un enregistrement effectué en 2005. Mais le guépard n’est pas en reste : Sa vitesse record enregistrée est de 112 km/h. C’est bien plus que le record enregistré par les lévriers (65 km/h), les chevaux (68 km/h) ou les humains (43,2 km/h affichés par Usain Bolt sur 100 mètres). Mais exception faite de ses capacités maximales, le guépard se fait plus modeste dans sa vie quotidienne : Lors de la chasse, il ne dépasse pas la vitesse de 53,5 km/h.

Une équipe de chercheurs britannique, qui a confirmé cette vitesse somme toute très moyenne du guépard, a dès lors cherché à comprendre d’où ce mammifère tirait sa réputation de chasseur redoutable. La réponse est la suivante : Le guépard est doté d’une capacité d’accélération frontale et latérale sans égale chez les animaux terrestres. Sa musculature impressionnante joue pour beaucoup. Et ce sont ses griffes qui lui permettent de freiner sa course et de changer de direction d’une manière toute aussi spectaculaire. Pour arriver à leurs conclusions, les scientifiques se sont rendus au Botswana et ont équipé cinq guépards de colliers de haute technologie renfermant une série d’instruments de détection.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Animaux Guépard