Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le chien perd ses poils : faut-il s’inquiéter ?
Le chien perd ses poils : faut-il s'inquiéter ?
note des lecteurs
date et réactions
30 septembre 2015
Auteur de l'article
Jessica, 1 article (Rédacteur)

Jessica

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le chien perd ses poils : faut-il s’inquiéter ?

Le chien perd ses poils : faut-il s'inquiéter ?

La peau munie de ses poils représente l’un des plus importants organes du corps du chien. Ils exercent avant tout le rôle d’enveloppe extérieure, qui couvre le corps et ensuite, l’ensemble est un miroir qui reflète la santé.

 

En général, presque toute la surface de la peau, hormis certaines zones particulières comme la truffe, les coussinets et les jonctions avec les muqueuses (bouche, œil, etc...), est couverte par les poils. Toute altération du pelage est alors un signe d’alerte.

Une perte anormale et/ou excessive des poils peut être le résultat d’une maladie parasitaire ou signe d’un problème de santé. En effet, certains parasites se développent au détriment du poil, et engendrent sa chute, et même sa mort.

 

- Les problèmes avec les puces et la DAPP (dermatite allergique aux piqûres de puces) : les compagnons à quatre pattes sont souvent victimes de cette maladie. Elle fait suite à une allergie à la salive des puces et provoque des grattages frénétiques et des crises de léchage. Elle est présentée par des lésions au niveau de la zone dorso-lombaire (croupe), la queue et le périnée. Pour prévenir cette maladie, il est essentiel de contrôler les puces de l’animal.

- La cheyletiellose : cette maladie est aussi l’œuvre d’un parasite : un acarien qui vit en surface de la peau, c’est une zoonose. Elle engendre des pellicules (squames) et les poils tombent suite au grattage.

- La gale est une autre maladie cutanée provoquée par des acariens, mais elle est moins fréquente chez le chien. Elle est extrêmement contagieuse et provoque des démangeaisons intenses au niveau des oreilles, mais également sur les flancs, les coudes et les cuisses. Le traitement de la gale n’est pas toujours facile, cependant, elle peut être prise en charge par les mutuelles pour chien.

- Les problèmes hormonaux et comportementaux sont les facteurs de la chute des poils : les chiens qui souffrent d’anxiété diverses et variées, voire même de dépression se grattent et se lèchent souvent. Les anomalies dans la sécrétion de certaines hormones peuvent être également à l’origine une chute de poils importante et chronique.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté