Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le bâillement chez le chien
Le bâillement chez le chien
note des lecteurs
date et réactions
14 novembre 2013 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Norman , 22 articles (Vétérinaire)

Patrick Norman

Vétérinaire
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
22
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le bâillement chez le chien

Le bâillement chez le chien

L’idée de faire un article sur le bâillement chez le chien m’est venue suite à une question qui m’a été posée par la fille d’une propriétaire d’un magnifique bobtail lors d’une consultation.

 » Eden  » (c’est son nom) venait pour un contrôle suite à une chirurgie orthopédique effectuée six mois plus tôt.

Alors que j’étais occupé à remplir le compte rendu de la consultation sur l’écran, une voix timide interrompit ce bref silence : » Dis, je peux te poser une question ?  ».

Intrigué, mon regard se tourna vers la petite fille car je n’ai pas pour habitude d’être tutoyé, mais venant de la part d’un enfant de 7 ou 8 ans cela ne me dérange pas, voire même cela m’amuse de constater cette franchise ou cette témérité que je n’avais pas à son à son âge.

Je n’ai pas eu le temps d’ouvrir la bouche que sa maman s’empressa de dire : » viens ici, Vanessa, laisse le docteur tranquille ! « 

 » Mais non Madame, cela ne me dérange pas…. Vas-y Vanessa ! Pose ta question, rétorquais-je

Vanessa, un peu confuse par la remarque de sa maman, revient vers moi malgré tout et me dit : » pourquoi mon chien bâille-t-il autant, il est fatigué ?

Et effectivement, EDEN, n’arrêtait pas de bouger et de bailler depuis un bon moment et souvent avec un soupir qui en disait long sur son anxiété

 » Et bien tu vois Vanessa, c’est une très bonne question que tu viens de poser et qui va sûrement intéresser aussi ta maman (à nouveau, j’utilise la technique des politiciens qui consiste à gagner du temps pour pouvoir assembler des éléments de réponse :- ? ).

Voici ce que je lui ai répondu :

 » Alors, tu as raison ! Un chien peut bâiller parce qu’il est fatigué, juste avant de dormir ou lorsqu’il se réveille aussi, un peu comme nous, êtres humains.

Mais regarde bien, je ne crois pas qu’EDEN est fatigué pour l’instant et ce n’est certainement pas la raison de son bâillement. Tu es d’accord avec moi ? »

La petite fille me répondit avec un hochement de tête et un merveilleux sourire que seul un enfant de cet âge peut vous faire.

 » Une autre raison du bâillement chez le chien, c’est lorsqu’il est stressé ou qu’il n’a pas ce qu’il veut.

EDEN veut nous (ou plutôt vous, toi et ta maman) faire comprendre qu’il n’aime pas cet endroit, il ne se sent pas à l’aise et qu’il voudrait partir au plus vite. Voilà pourquoi ton chien baille si souvent depuis la fin de la consultation.

 » Mais avant de te laisser partir avec EDEN, tu vas essayer ceci chez toi tranquillement :  » tu vas bâiller devant ton chien, et EDEN risque de bâiller à son tour « .

Si tu veux, c’est comme si tu parvenais à parler avec ton chien pour lui dire : » je suis bien, je suis en sécurité et toi ?

Et bien ton chien risque de te répondre par un bâillement qui veut dire la même chose et il le fait aussi parce qu’il t’aime bien, tu fais partie de ses amis, il te trouve sympathique.

Il est possible qu’il ne le fasse pas à chaque fois, mais essaye-le en faisant un grand bâillement (à ce moment, j’effectue un grand bâillement, bien sûr artificiel)

Mais du coin de l’œil, je remarque la maman effectuer à son tour un énorme bâillement mais avec la délicatesse de mettre sa main devant sa bouche et je lui dis d’une voix amusée :

 » Et bien, Madame, je suis ravi d’apprendre que je vous suis sympathique à moins que ce ne soit l’ennui qui en soit l’origine »

Éclat de rire général, et d’une voix confuse elle me répondit : » excusez-moi, non pas du tout c’était très intéressant, n’est-ce pas Vanessa ? (Et en plus diplomate avec cela, comme nos politiciens ;-) ….. OK ,un partout)

Ainsi se termina cette consultation, mais il m’arrive souvent, comme beaucoup de personnes, de faire un petit bilan de la journée surtout le soir quand je suis seul.

Et ce soir-là, je me suis rappelé de cette consultation ,aussi j’ai décidé de vous reparler plus en détail du bâillement chez le chien avec la suite de cet article.

Le bâillement chez l’être humain

La signification du bâillement chez l’être humain a fait l’objet de nombreuses études et le moins que l’on puisse dire c’est qu’aucune certitude n’est à l’heure actuelle établie.

Plusieurs hypothèses ont été émises :

1) il a été avancé que le bâillement apporterait un surplus d’oxygène au cerveau permettant ainsi une meilleure fonction. Or différentes études ont démonté cette hypothèse qui à l’heure actuelle est abandonnée par la plupart des scientifiques.

2) une autre hypothèse est que le bâillement permettrait de refroidir le cerveau. Cette thèse a pour l’instant la cote et il semblerait effectivement que le cerveau fonctionne plus efficacement à froid.

Par contre il y a un élément où tous les scientifiques sont unanimes : c’est la baisse de vigilance

Une baisse de la vigilance est un élément déterminant dans le déclenchement du bâillement. Toutes les circonstances où cette diminution est effective (fatigue, ennui, réveil, faim, satiété,….) provoque le bâillement. 
Mais voyons les significations et les circonstances d’apparition du bâillement chez le chien.

Le bâillement chez le chien est un moyen de communication, pour exprimer ses émotions ou son état physique. Le bâillement fait vraiment partie du langage du corps chez le chien.

Chez le chien, le bâillement peut être accompagné d’un mouvement caractéristiques que l’on appelle « la pandiculation » .

Vous avez ici une illustration qui met en évidence cette succession d’étirement musculaire d’avant en arrière.



Cela commence par les pattes antérieures avec un relèvement du cou et de la tête, puis un creusement (lordose) de la colonne vertébrale pour se terminer avec un étirement des pattes postérieures.

 

Quelles sont les situations responsables du bâillement chez le chien ?

1) l’état de fatigue ou le réveil

Comme nous, le chien après une longue journée d’exercices ou de promenade peut ressentir de la fatigue et le manifester par le bâillement.

Au réveil également, le chien peut bâiller et faire des étirements caractéristiques pour se stimuler et augmenter sa vigilance.

2) dans les situations anxiogènes ou contrariantes

Le bâillement est considéré dans ces cas-ci comme un geste d’apaisement.

Voici une liste de ces situations courantes provoquant le bâillement chez le chien

a) lors d’une menace :

C’est le cas du chien qui bâille lorsqu’il est en présence d’un individu inconnu ou très autoritaire par exemple. Cela peut être aussi le cas lorsque le chien est approché par un enfant ou une personne voulant lui faire des caresses.

Le bâillement dans ce cas-ci est un signe pour canaliser une forme d’agressivité, le chien ne va pas attaquer mais il est conseillé de le soustraire à cette menace (dans ce cas-ci l’éloigner de l’individu, de l’enfant,…) pour éviter une amplification de l’anxiété et d’éventuelles conséquences pour la personne.

En clair, le chien en bâillant exprime son sentiment vis-à-vis de cette menace :  » je ne suis pas à l’aise, je ne sens pas cette personne, je veux partir ».

Ce type de comportement est très fréquent lors de cours d’éducation canine donnés par un coach ou éducateur « autoritaire ».

b) en cas de situations de conflit

Peut-être avez-vous déjà remarqué cette situation où le chien manifeste son anxiété, sa contrariété en bâillant lorsque deux enfants de la famille se disputent à proximité par exemple.

Lors d’une dispute familiale, vous pouvez remarquer le même comportement du chien qui exprime son mal-être par des bâillements répétitifs.

Je répète que le bâillement dans ces cas-ci est considéré comme un geste d’apaisement :  » arrêtez, calmez-vous , cette situation ne me convient pas, cela me stresse  ! « 

Le bâillement est une manière pour le chien de canaliser son stress pour avoir un comportement plus sûr. Cela l’aide à se calmer.

Dans ces situations, vous pouvez remarquer d’autres signes de stress que le bâillement : les oreilles baissées, les muscles tendus et les yeux mi-clos.

c) en cas d’excitation

Le chien peut exprimer sa frustration, sa contrariété par des bâillements lorsqu’il est excité, énervé ou impatient.

C’est notamment le cas lorsqu’il attend sa gamelle, ou lorsque vous vous apprêtez à partir en promenade en agitant sa laisse.

Durant une situation agréable aussi (tel que le jeu par exemple), il peut manifester son impatience, son excitation par le bâillement

d) dans des cas de situations confuses

Lorsque le chien ne comprends pas ce qu’on attend de lui ou un ordre donné, il peut manifester son incompréhension par le bâillement.

Là aussi ce sont des situations que l’on rencontre fréquemment dans les séances d’éducation canine ou dans les clubs canins.

Petite parenthèse : l’homme aussi utilise le bâillement pour évacuer le stress, d’ailleurs c’est un truc souvent utilisé par des acteurs ou chanteurs avant de rentrer en scène

3) son langage d’expression d’émotions.

a) sentiment de confort :

lorsque votre chien,relax,baille devant vous , il vous exprime un sentiment de bien-être : » je suis OK, et toi ?  » . Vous pouvez lui répondre en bâillant aussi, ainsi il va comprendre que c’est également votre cas.

b) sentiment d’empathie, d’amour

Jusqu’à très récemment, on ne pensait pas que le chien puisse bailler par empathie envers l’être humain. C’est ce qu’on appelle le bâillement contagieux, situation que tout le monde connaît pour l’avoir vécu à de nombreuses reprises.

Je rappelle qu’avoir de l’empathie c’est comprendre les sentiments et les émotions d’un autre individu, » c’est se mettre à sa place ».

Une étude, menée au Japon en 2013 (par Teresa Romero,comportementaliste) et effectuée sur plus de 25 chiens de races différentes, a démontré que le chien est plus sensible au bâillement de leur propriétaire plutôt qu’à celui d’un humain qu’il ne connait pas.

Il a constaté que le chien est cinq fois plus susceptible de répondre à un bâillement de la part de son propriétaire plutôt qu’à un inconnu.

Il en a déduit que le chien face au bâillement de son propriétaire lui répond régulièrement par un bâillement et ce par empathie, par amour.

 Lors de ces bâillements, il a constaté que le rythme cardiaque restait stable et il en a conclu donc que ce bâillement n’est pas du a de l’anxiété mais à de l’empathie.

Faites ce test :

Lorsque vous êtes au calme, en tête à tête avec votre compagnon, baillez devant votre chien et si celui-ci vous répond également par un bâillement, c’est une nouvelle preuve de son amour ou de sa sympathie envers vous. Attention ce n’est pas garanti à chaque fois !!

Personnellement je l’ai fait plusieurs fois avec mon chien Timy et je dois avouer que je ne suis pas à 100 %, loin de la ! Cela m’inquiète… :roll : 

Le bâillement par empathie (« contagieux ») existe entre êtres humains mais également chez d’autres primates tels que : chimpanzés, macaques, Bonobos,…

D’ailleurs les personnes souffrant de troubles d’empathie (les autistes, les schizophrènes) sont beaucoup moins sensibles à ces bâillements contagieux.

En tout cas, cette étude a révélé que le chien a cette particularité d’être sensible au bâillement d’une autre espèce en l’occurrence l’espèce humaine.

Le bâillement chez d’autres espèces

On peut observer le bâillement chez presque tous les vertébrés : les mammifères, les oiseaux, les reptiles, les poissons. Cependant sa signification est différente selon le degré d’évolution du système nerveux central.

Par exemple un poisson peut bailler par agressivité.

Chez les primates, en plus du bâillement par empathie il existe le bâillement lié au comportement sexuel.

Exemple : le macaque, en bâillant parmi ses congénères, manifeste ainsi sa dominance ou son invitation à l’accouplement.

Exception : la girafe ne baille jamais, peut-être est-ce dû à son rythme biologique sachant que la girafe ne dort jamais, mais somnole debout.

Pathologies liées au bâillement chez le chien

Si vous constatez une augmentation de la fréquence des bâillements chez votre chien, je vous conseille d’en parler avec votre vétérinaire car ce signe peut évoquer certaines pathologies.

1) problèmes comportementaux :

Un chien qui baille très fréquemment peut être atteint d’un syndrome d’anxiété très prononcée ou d’un syndrome d’hyperactivité hypersensibilité (syndrome HA/HS).

Une consultation auprès d’un vétérinaire (comportementaliste) est indiquée dans ce cas-ci.

2) la conséquence de prise de certains médicaments

Certains médicaments ont comme effets secondaires de provoquer une augmentation des bâillements.

C’est le cas du SELGIAN (ségéline) et des médicaments prescrits pour l’agressivité : PROZAC, ANAFRANYL…..

3) lésions du système nerveux

Tumeur au niveau du cerveau, traumatisme crânien, hypertension intracrânienne, épilepsie, encéphalite sont des pathologies neurologiques qui peuvent perturber la fréquence des bâillements.

Des examens complémentaires pourront être effectués pour écarter ou confirmer ces suspicions.

4) troubles endocriniens (hormonaux)

 Une perturbation des hormones thyroïdiennes, des hormones sexuelles ou une hypoglycémie sont des conditions qui peuvent également faire augmenter la fréquence des bâillements chez le chien.

Un bilan sanguin (plus la consultation) pourra écarter ou confirmer ces hypothèses.

Séquelles possibles provoqués par le bâillement chez le chien

1) luxation de la mâchoire : décrite en médecine humaine, je n’ai jamais lu ni vu une telle pathologie décrite chez le chien.

2) atteinte des vertèbres cervicales (atlas – axis) et des muscles de cou : le chien peut provoquer par un étirement exagéré des lésions inflammatoires au niveau des vertèbres et des muscles.

Voilà vous en savez un peu plus sur le bâillement chez le chien, j’espère que vous n’avez pas trop baillé d’ennui en lisant cet article. ;-)

Prenez la peine d’observer votre compagnon et essayez de comprendre les circonstances d’apparition du bâillement chez le chien, c’est très instructif sur la personnalité de votre chien.

Bye bye les PET LOVERS

Dr Vétérinaire Patrick N.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé Des Animaux
Commentaires
0 vote
par HARPAGE (IP:xxx.xx3.152.75) le 18 novembre 2013 a 11H24
HARPAGE (Visiteur)

Le chien peut-il arrêter son bâillement "en pleine course" comme nous pouvons le faire ... ? Ou reclaque-t-il sa mâchoire automatiquement "en fin de course" ... ? Ce qui me parait bon de savoir pour les propriétaires de gros chiens qui laissent volontiers leurs gros "toutous" se laisser tripoter par les bambins de la famille ou des amis ... !