Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La ville de Lyon peine à soigner des éléphants tuberculeux
La ville de Lyon peine à soigner des éléphants tuberculeux
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
15 février 2011 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La ville de Lyon peine à soigner des éléphants tuberculeux

La ville de Lyon peine à soigner des éléphants tuberculeux

Deux éléphants prêtés au zoo lyonnais de la Tête d’Or sont désormais porteurs de la tuberculose. Les soigneurs du zoo refusent de les approcher. Le cirque propriétaire des pachydermes attend pourtant du parc animalier qu’il traite ces éléphants.

Les malheurs deviennent légion chez les pensionnaires du zoo du parc de la Tête d’Or à Lyon. Après la noyade d’une lionne et le vol de quatre singes, voilà que deux de ses trois éléphants, Baby et Népal, ont été dépistés comme porteurs de la tuberculose. Le diagnostic courait depuis l’an dernier. Et pour éviter que se propage une contagion, les pachydermes ont été éloignés du public. Mais il s’agit également d’éviter que la maladie ne gagne le troisième éléphant, Java. Le personnel du parc animalier souhaiterait que les deux porteurs du germe de la tuberculose, qui appartiennent au cirque Pinder, quittent le zoo au plus vite.

David Gomis, le directeur de la Tête d’Or, reconnaît que « la maladie ne s’est pas développée cliniquement. Les éléphants ne crachent pas et ne toussent pas ». Par mesure de précaution il a cependant fait condamner les allées piétonnes qui mènent à l’enclos. L’éloignement définitif des éléphants tuberculeux est, selon lui, motivé par le fait que « leur traitement demanderait un dispositif quasi-hospitalier et des tonnes d’antibiotiques ». De fait, deux choix s’imposent aux yeux de David Gomis : « Ces éléphants nous ont été confiés par le cirque Pinder. Ils doivent les reprendre dans leurs espaces de la Seine-et-Marne. Sinon nous devrons procéder à leur euthanasie ».

Cet ultimatum a eu le don d’agacer Gibet Eldestein, PDG du cirque en question. Dans un courrier adressé à l’adjoint au maire de Lyon Gilles Buna le 11 février dernier, ce dernier a annoncé qu’il refuse toute solution définitive concernant ses protégés souffrants, Baby et Nepal. Pour le numéro un des cirques Pinder, il revient au zoo lyonnais de soigner les deux éléphants tuberculeux ou de lui verser 150 000 euros par éléphant. Sa missive ne laisse planer aucun doute : « Nous leur avons livré les pachydermes en bonne santé ».
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
(IP:xxx.xx5.77.133) le 15 février 2011 a 17H21
 (Visiteur)

Mon Dieu, je pensai que le cirque allait dire que les éléphants doivent être traités pour leur propre bien, mais en fait c’est plutôt comme marchandise en "bon état".... beurk...

0 vote
par TatiNa (IP:xxx.xx9.99.70) le 21 décembre 2012 a 21H03
TatiNa (Visiteur)

la ville de lyon trouve les moyens de ses illuminations grotesques et des honoraires de ses avocats pour avoir le droit d’assassiner 2 éléphants dont elle avait la charge et qui avaient fait la joie des visiteurs du parc (malgré un enclos inadapté) et certainement rapporté un peu de POGON puisque c’est le sujet actuel principal....de VRAIS journalistes auraient su préciser que ces pauvres bêtes ont attraper cette maladie AU PARC DE LA TETE D’OR, de VRAIES sociéttés ou associations spécialisées dans la protection des animaux auraient défendu ces 2 éléphants ..............................mais travaux obligent : il faut faire de la place ! dommage que personne n’ait pensé à interdire au PARC de posséder des éléphants, puisqu’il a fait la preuve de son incompétence en la matière ! Bizarre aussi, on n’a pas entendu le maire ni le président de région se prononcer, trop occupés à leur souci personnel de POUVOIR et d’ascension SOCIALE...comme beaucoup de choses en ce moment, les décisions se prennent très rapidement et sans concertation avec les Français ! quelle belle preuve du VIDE ET DU MENSONGE de tous les blas-blas qu’on a pu entendre pendant des années ! .......la critique est aisée mais l’art est difficile, n’est-ce pas Messieurs ?.... On a même évoqué une possible grace présidentielle (! !n’importe quoi ! ça ne rapporte rien ! pff aucun intérêt !!) si la situation n’était pas aussi PITOYABLE ET LACHE, on pourrait presque en rire....mais ils ont raison, tout le monde s’en fout alors qu’ils en profitent - ils ont les PLEINS POUVOIRS

0 vote
par MACHET huguette (IP:xxx.xx8.33.9) le 5 janvier 2013 a 13H36
MACHET huguette (Visiteur)

SCANDALEUX ! Les ANIMAUX NE SONT PAS DES CHOSES D’ON SE SERT ET QUE l’on JETTE . Ils est si facile de ne trouver aucun moyen de les Soigner , pour s’en debarrasser.

.