Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’explication des 5 sens chez le chien
L'explication des 5 sens chez le chien
note des lecteurs
date et réactions
8 octobre 2015
Auteur de l'article
Marchaux, 94 articles (Rédacteur)

Marchaux

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
94
nombre de commentaires
220
nombre de votes
5

L’explication des 5 sens chez le chien

L'explication des 5 sens chez le chien

Tout comme l’homme, le chien utilise au quotidien ses 5 sens. Cependant, contrairement à l’homme, certains sens sont plus développés que d’autres. Déjà chiot, il apprend à utiliser ces différentes capacités pour communiquer avec ses congénères, découvrir son environnement et se nourrir.

 

L’odorat

Bien plus développé que celui de l’homme (200 millions contre 5 millions de cellules olfactives). Cette sensibilité olfactive est aussi liée à la taille du récepteur olfactif qui est beaucoup plus grand chez le chien, 15 cm en moyenne, contre 3 cm chez l’homme. Ce sens lui permet de reconnaître sa nourriture, son maître mais également le sexe des autres congénères. Il lui donne également des indications quant à l’attitude à adopter face à un congénère : peur, attaque, fuite … Ces capacités olfactives diffèrent également entre les différentes races. Les grands vainqueurs sont les bassets et les bergers tandis que les dogues, les lévriers et les terriers ont moins de nez. D’ailleurs, l’homme se sert de cet odorat surdéveloppé pour éduquer des chiens à trouver des personnes ensevelies sous la neige ou sous des décombres.

L’ouïe

Ce sens est beaucoup plus développé chez l’animal que chez l’homme. L’ouïe est en effet environ 6 fois supérieure chez l’animal. L’ouïe lui permet de percevoir finement des sons à grande distance ainsi qu’une gamme de sons que l’humain n’est pas capable de percevoir : les ultrasons.

La vue

Contrairement aux idées reçues, les chiens bénéficient d’une vue assez développée. Le champ visuel canin est même supérieur à celui de l’homme : 270 degrés pour nos compagnons à 4 pattes contre 180 degrés pour l’homme. L’amplitude visuelle est également différente entre les races. Ainsi, certaines races ont des capacités similaires aux nôtres comme ceux qui ont un nez court tandis que d’autres sont dotées d’une vision panoramique comme les lévriers. Cependant, la vision est beaucoup plus détaillée chez l’homme. Dès la naissance, le chiot, par exemple, ne perçoit ni le noir ni le blanc. Les éléments sont plus flous et le relief est moins détaillé. Cependant, il est une capacité dans laquelle il surpasse l’homme, sans pour autant surpasser le chat : il s’agit de la vision nocturne. Les capacités visuelles sont donc bonnes mais diffèrent de celles de l’homme. C’est vers l’âge de 3 mois que le chiot acquiert ses capacités visuelles définitives.

Le goût

Cette capacité est beaucoup plus développée chez le chien puisqu’il possède plus de papilles gustatives que l’homme. Mais le chien ne se sert pas de cet avantage puisque puisqu’il savoure les aliments en fonction de son odorat. En effet, vous pourrez aisément le voir lorsqu’il mange car il ne prend pas forcément le temps de mâcher ! Finalement, les aliments que votre chien prend le temps de manger sont ceux qu’ils apprécient le moins !

Le toucher

Le toucher est tout aussi développé que chez l’homme mais procède par des mécanismes totalement différents. Ainsi, alors que les mains et la peau sont les organes du toucher par excellence chez l’humain ; chez le chien, il s’agira des poils, des vibrisses, des sourcils, des coussinets et des poils maxillaires. C’est en effet ces parties du corps qui lui permettront par exemple de déterminer la forme d’un objet.

 

 

marchaux
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques
Mots-clés :