Accueil du site
> Dossiers > La Santé du Chien
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’armoire à pharmacie pour le chien
L'armoire à pharmacie pour le chien
note des lecteurs
date et réactions
12 décembre 2011
Auteur de l'article
Educatpat, 3 articles (Sapeur Pompier)

Educatpat

Sapeur Pompier
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
3
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

L’armoire à pharmacie pour le chien

L'armoire à pharmacie pour le chien

L’armoire à pharmacie pour chien et ce que vous pouvez faire à titre préventif. Nous avons récapitulé ici quel doit être le contenu de votre armoire à pharmacie et comment réaliser un dépistage préventif à la maison. Vous trouverez en outre quelques conseils qui vous faciliteront l’administration des médicaments à votre chien.

Ce que doit contenir votre armoire à pharmacie
Vous avez besoin d’une trousse de secours pour les cas d’urgence. Celles que l’on trouve toutes prêtes pour l’homme conviennent aussi parfaitement pour le chien.
Si vous composez votre trousse de secours pour chien vous-même, elle doit contenir :

  • Des compresses et bandes de gaze, des compresses stériles, des bandes élastiques, des bandes auto-adhésives ainsi que du sparadrap imperméable
  • Des tampons d’ouate synthétiques et du coton hydrophile 
  • Des ciseaux spéciaux pour bandages (avec les extrémités arrondies) 
  • Des gants à usage unique 
  • Une couverture de survie 
  • Un thermomètre (pour animaux) 
  • Une petite pince avec des extrémités arrondies (pour retirer les épines p. ex.) 
  • Une pince à tiques 
  • Une muselière
  • Du sérum physiologique (pour faire un rinçage oculaire en cas de blessure p. ex.) 
  • Une solution de désinfection 
  • Une pommade cicatrisante, une pommade pour les brûlures
  • Une compresse chaude/froide, une seringue jetable (pour injecter une solution) 
  • Une lampe de poche
  • Une laisse de rechange
  • Des comprimés de charbon

Lorsque vous vous déplacez, une petite trousse de premiers secours à emporter que l’on trouve toute prête dans le commerce convient parfaitement.

Conseil :
Conservez les numéros de téléphone de votre vétérinaire habituel, de la clinique vétérinaire la plus proche et du service d’urgence vétérinaire bien en vue à proximité du téléphone, et emportez-les lorsque vous vous déplacez avec votre chien.Vous trouverez des livres de premiers soins pour le chien en librairie. Conservez-en un à portée de main dans votre armoire à pharmacie. Décelez et prévenez les problèmes de santé en pratiquant un examen (préventif) à la maisonVous pouvez contribuer dans une large mesure à ce que votre chien reste en bonne santé. Voici comment effectuer un examen de santé mensuel de votre chien en 5 points à l’aide duquel vous pouvez être certain qu’il sera en parfaite santé.

L’examen de santé du chien en cinq points
N’omettez aucun des cinq domaines suivants :

  • Contrôle du poids
  • Pelage et peau
  • Yeux et oreilles
  • Dents et gencives
  • Examen de régions particulières

Le contrôle du poids
Pesez votre chien régulièrement. Contrôlez si son poids change en le regardant d’en haut et en cherchant sa « taille » derrière les côtes. Placez les deux mains sur ses côtes. Si son poids est correct, vous pouvez les sentir mais elles ne doivent pas être visibles. Recherchez des bourrelets de graisse dans la région des aines, entre les pattes arrière et sous le ventre. Si votre chien a une surcharge pondérale, le mieux est d’en parler avec votre vétérinaire afin de décider s’il est nécessaire de le mettre au régime. Arrêtez de lui donner toute friandise et d’éventuels restes de table et répartissez la ration alimentaire en deux à quatre petits repas. Composez un programme d’entraînement pour votre chien en commençant par de courtes phases d’activité puis en prolongeant ses sorties.

Le pelage et la peau
Le pelage doit être lisse de la tête à la queue. Écartez les poils au niveau de la tête et de la colonne vertébrale afin de contrôler s’il a des pellicules, des croûtes ou des blessures. Recherchez tout signe indiquant la présence de puces comme des petites boules noires (matières fécales des puces) qui, humidifiées, prennent une couleur rouge sur du papier blanc. Lorsqu’un chien a le pelage terne, il est possible qu’il lui manque certaines substances vitales ou qu’il soit malade. Une infestation par des puces doit être traitée soigneusement à l’aide d’une méthode de traitement appropriée. Demandez conseil à votre vétérinaire.Les yeux et les oreilles

Tirez la paupière inférieure doucement vers le bas pour vérifier si elle est de couleur rose. Le blanc de l’œil doit être brillant et ne pas être rouge. Vérifiez si la taille des pupilles est normale et si elles réagissent à la lumière. Vérifiez également qu’il n’y ait pas d’écoulement de couleur, ce qui pourrait être le signe d’une infection. Les oreilles doivent être propres, roses (mais pas rose fuchsia) et exemptes de dépôts ou d’odeurs fortes. Vérifiez l’absence de cire foncée qui pourrait indiquer la présence d’otodectes ou d’une infection. En cas de problème au niveau des yeux ou des oreilles, consultez votre vétérinaire.

Les dents et les gencives
Soulevez les babines du chien et appuyez légèrement sur la gencive au-dessus d’une dent de la mâchoire supérieure avec le doigt. Lorsque vous retirez votre doigt, l’empreinte blanche qu’il a laissée doit redevenir rose. Ouvrez la gueule du chien et examinez toutes ses dents. Vérifiez l’absence de tartre qui a une couleur jaunâtre à marron foncé et peut entraîner une parodontite (inflammation du parodonte). Faites retirer régulièrement la plaque dentaire et le tartre professionnellement par un vétérinaire. Outre cela, un nettoyage des dents régulier à l’aide d’une brosse à dents et d’un dentifrice spécifiques, ainsi que des friandises permettant d’éliminer la plaque dentaire sont importants pour freiner sa réapparition.

L’examen de régions particulières
Recherchez la présence de bosses ou de nodules en plaçant les deux mains sur la tête de votre chien et en les faisant glisser jusqu’au menton. Caressez-le ensuite derrière les pattes avant, sous les épaules, sur le dos, sur les hanches et le long des pattes. Examinez ses griffes ainsi que ses coussinets afin de constater toute déchirure ou coupure éventuelle. Si vous remarquez une bosse inhabituelle, parlez-en à votre vétérinaire.

Et pour finir, voici quelques conseils pour donner des médicaments à votre chien
Pour un chien, prendre des comprimés, des gélules ou des pilules n’est pas une chose naturelle. S’il doit prendre des médicaments, vous devez savoir comment lui administrer malgré sa répugnance.

Il peut être difficile d’inciter votre animal à prendre des comprimés que le vétérinaire a prescrits. Il existe toutefois quelques astuces qui ont fait leurs preuves chez de nombreux maîtres et vétérinaires. La prochaine fois que vous devrez donner un médicament à votre animal domestique, essayez l’une des méthodes suivantes :

  • Écrasez le comprimé puis mélangez la poudre ou les petits morceaux dans ses aliments ou dans une friandise.
  • Enduisez la pilule de beurre ou de margarine de manière qu’elle glisse plus facilement dans la gorge.
  • Cachez le comprimé dans un morceau de son aliment préféré ou dans une friandise normalement interdite comme une tartine recouverte d’un aliment sucré.
  • Si votre chien est de petite taille ou faible, vous pouvez l’envelopper dans une serviette comme un bébé, puis lui ouvrir la mâchoire en soulevant avec précaution les babines ou le coin de la gueule au-dessus des dents et introduire le comprimé à l’intérieur. Introduisez le comprimé par le côté et maintenez la mâchoire fermée. Massez-lui doucement la gorge pour stimuler la réaction de déglutition.
  • Demandez à votre vétérinaire s’il existe d’autres moyens qu’un comprimé comme un médicament liquide.
  • Si vous ne parvenez absolument pas à administrer le médicament, informez-en votre vétérinaire dans tous les cas. Il pourra éventuellement le faire au moyen d’une piqûre.
EduCatPat

SOURCES

  • (Source Pédigree)
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté