Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Inde : Les tigres perturbés par la présence de l’Homme
Inde : Les tigres perturbés par la présence de l'Homme
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
18 janvier 2011
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Inde : Les tigres perturbés par la présence de l’Homme

Inde : Les tigres perturbés par la présence de l'Homme

L’Inde fait face à une équation épineuse : Les hommes aiment admirer les tigres dans les réserves, mais la réciproque n’est pas vraie : Les félins aux superbes rayures sont loin d’être enchantés par la proximité de l’homme.

Pour la majorité des touristes venant se dépayser dans les réserves de tigres, l’environnement et le bien-être de ces animaux est le cadet de leurs soucis. Si cette problématique commence à mobiliser les médias indiens, la situation inquiète fortement Sanjay Karkare, responsable pédagogique de la Bombay Natural History Society (BNHS). Pour ce dernier, la concentration toujours plus importante des hommes dans ces lieux commence par perturber sérieusement les chats sauvages : « Les tigres n’aiment pas être dérangés chez eux, dans leur habitat naturel. Par conséquent nous nous efforçons de mettre en valeur la biodiversité très riche de ces réserves afin que les touristes prennent conscience qu’il y a bien plus à voir que les félins ».

Afin de sensibiliser le grand public aux problèmes encourus par les tigres, Sanjay Karkare a organisé une exposition de photographies dédiée à cet animal avec un intérêt particulier pour les réserves de Taodoba-Andhari et Pench, situés au centre de l’Inde. L’exposition a eu lieu du 13 au 15 janvier dernier. Elle était destinée à alerter le public sur les enjeux écologiques des réserves, insistant sur les points d’eau à disposition des animaux, l’impact des activités humaines sur les forêts, la pêche illégale, le tourisme et le pâturage excessif, l’exploitation minière et la rupture des corridors empruntés par la faune en raison de l’élargissement du réseau autoroutier.

Pour Sanjay Karkare, les villageois s’intéressent désormais au problème, et la nécessité de préserver la faune et la flore est évoquée de plus en plus largement au sein de la population indienne. Beaucoup reste cependant à faire pour améliorer l’habitat et les conditions d’existence des tigres. Les fonds recueillis par la vente des photographies des réserves sont par conséquent destinés aux services de protection des tigres, notamment actifs auprès de la BNHS.
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Animaux Tigre Inde