Accueil du site
> Santé Des Animaux > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Gare à la toxocarose ou maladie des bacs à sable
Gare à la toxocarose ou maladie des bacs à sable
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
30 juillet 2010
Auteur de l'article
R. Bartet, 52 articles (Journaliste )

R. Bartet

Journaliste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
52
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Gare à la toxocarose ou maladie des bacs à sable

Gare à la toxocarose ou maladie des bacs à sable

Avec le retour des beaux jours et les jeux des enfants dans les bacs à sable, méfiance, la : la toxocarose rôde sûrement. Ce parasite est un ver présent chez les chats et chiens, qui, en libérant ses œufs via les déjections des animaux, peut être transmis à l’homme. La toxocarose passe parfois inaperçue. Toutefois, la meilleure prévention reste de vermifuger ses animaux domestiques tout en veillant à avoir une hygiène irréprochable.

La toxocarose est un véritable problème de santé publique. On estime que 7 à 15 % des enfants en Europe ont déjà été en contact avec le parasite : 2 à 5% en ville et 37 % à la campagne. Ce chiffre s’élève à 96 % pour les Caraïbes.

La toxocara canis chez le chien et toxocara cati chez le chat sont en fait des vers mesurant de 4 à 18 cm. Les animaux qui ingèrent de la nourriture, de l’eau ou de l’herbe contenant les œufs de ces vers peuvent en être infestés. 25 % des chiens et 50 % des chats seraient contaminés par la toxocarose. Elle leur provoque diarrhées, ralentissement de croissance, voire parfois la mort si l’animal est jeune et a eu une ingestion massive.

L’homme, et plus particulièrement les enfants, peuvent être en contact avec ce parasite après avoir touché le sol ou le sable contaminé par les déjections des chiens et chats, ou par voie alimentaire avec de la viande mal cuite ou des légumes, comme la salade, issus de potagers souillés. Dans un délai de quelques semaines, les symptômes peuvent passer inaperçus, ou donner lieu à de la fatigue, un amaigrissement, des douleurs abdominales et des réactions allergiques : toux, respiration sifflante et démangeaisons. Des réactions plus graves se manifestent dans de plus rares cas avec de la fièvre, voire, des problèmes oculaires. Seule une prise de sang permet de porter le diagnostic de la toxocarose. Le traitement repose généralement sur des antihistaminiques et des corticoïdes. Les jeunes enfants guérissent parfois de façon spontanée après plusieurs mois.

Pour l’éviter, la meilleure solution reste de vermifuger chaque trimestre chiens et chats, en particulier ceux âgés de moins de 6 mois. Une bonne hygiène est également indispensable : laver les mains des enfants après avoir été en contact avec du sable ou de la terre, se déchausser là où des bébés peuvent marcher à 4 pattes, éviter de marcher pieds nus (dans certaines zones tropicales par exemple), bien laver les légumes et couvrir les bacs à sable personnels. Autant de bon sens pour une meilleure prévention.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté