Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Face aux problèmes, les éléphants ont le don de s’entraider
Face aux problèmes, les éléphants ont le don de s'entraider
note des lecteurs
date et réactions
8 mars 2011
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Face aux problèmes, les éléphants ont le don de s’entraider

Face aux problèmes, les éléphants ont le don de s'entraider

Les pachydermes sont de bonnes pâtes. Ces animaux sont futés, certes, mais nous savons désormais qu’ils font aussi preuve d’une capacité d’assimilation rapide en vue de se donner des coups de main (ou plutôt de trompe) mutuels. Des études menées en Thaïlande et publiées le 7 mars dernier sur le site de la revue américaine PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences) indiquent que les éléphants montrent des signes d’entraide.
Le directeur de l’étude, Joshua M. Plotnik, est catégorique : « Ils se portent assistance dans les moments difficiles. Ils semblent attachés les uns envers les autres, donc on pouvait s’attendre à ce qu’ils démontrent un certain niveau de coopération ». Le Monde, dans son édition en ligne du 8 mars dernier, partage l’avis du chercheur : « En poussant plus loin le processus de pensée des éléphants, on pourrait aider à la protection de l’espèce ».

Joshua M. Plotnik et son équipe d’experts en Thaïlande en sont eux même surpris : « On savait que ces mammifères sont socialement complexes, mais ils apprennent vraiment très rapidement ». Pour ce scientifique du département de psychologie de l’Université de Cambridge, en Angleterre, « les éléphants ont de fait un niveau d’intelligence comparable à celui des grands singes, des dauphins et des corbeaux ». Dans le cadre de la recherche, des éléphants, rassemblés derrière une clôture, pouvaient obtenir une récompense sous forme de nourriture à condition de tirer ensemble sur une corde, celle-ci faisant alors glisser une plate-forme qui leur parvenait . Six paires d’éléphants ont ainsi été testés 40 fois en deux jours.

Dans plus de 80% des cas, ils y sont parvenus. Et ce n’est pas tout. Les éléphants, d’abord placés seuls, ont également compris (dans 88 à 97% des cas) qu’ils devaient attendre leur partenaire avant de procéder à l’opération. Ils ont également trouvé des parades originales, présentant des solutions que les auteurs de l’étude n’avaient même pas imaginé. Ayant observé les résultats, Adam Stone, responsable au zoo d’Atlanta, et Don Moore, expert en protection des animaux au Smithsonian’s National Zoo, ont avoué être surpris par les capacités des éléphants mises en avant lors de cette expérience inédite : « Les éléphants sont gros, sociables, ils vivent longtemps, et sont vraiment, vraiment intelligents ».
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté