Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Egypte : Attaques meurtrières de requins poussés par la famine ?
Egypte : Attaques meurtrières de requins poussés par la famine ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
17 janvier 2011 | 12 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Egypte : Attaques meurtrières de requins poussés par la famine ?

Egypte : Attaques meurtrières de requins poussés par la famine ?

Quatre blessés graves et une femme morte déchiquetée : le bilan est terrifiant. La pêche excessive, parfois illégale, pratiquée en mer Rouge pourrait expliquer les dernières attaques surprenantes de requins qui ont eu lieu en décembre dernier au large de la station balnéaire de Charm el Cheihk.

Une série d’attaques de requins en Egypte en décembre dernier ne manque pas d’interroger les experts sur les causes de ce comportement, ceux-ci ayant rappelé qu’il s’agit là de cas exceptionnels. Ces attaques ont eu lieu en mer Rouge, au large de la station balnéaire de Charm el Cheihk. La 1er décembre, quatre plongeurs, trois russes et un ukrainien, ont été gravement blessés à l’occasion de deux incidents séparés, et le 5 décembre c’est une touriste allemande qui a été tuée. Ce dernier drame s’est produit dans des eaux peu profondes où aucun requin n’avait été repéré depuis une quinzaine d’années.

Aux dires de l’Association de protection et de conservation de l’environnement à Hourghada (HEPCA), les attaques de squales sont extrêmement rares à Charm el Cheikh, une zone de baignade très prisée par les touristes des quatre continents. Sur la totalité des côtes égyptiennes, la dernière attaque mortelle de requin avant décembre remonte à juin 2009. Une plongeuse française avait alors succombé à Marsa Alam, au sud de la mer Rouge. Qu’est ce qui a donc pu pousser les requins à s’approcher si près des côtes ? Le comportement atypique des requins intrigue les observateurs, et plusieurs hypothèses ont fait surface. L’une des raisons poussant les requins à attaquer les hommes pourrait être la pêche excessive : Le poisson se faisant plus rare, les squales seraient obligés de multiplier leurs efforts visant à s’alimenter, les poussant ainsi à s’aventurer dans les milieux maritimes et côtiers où les touristes ont élu domicile.

Cette hypothèse est défendue par Hesham Gabr, porte-parole de l’Association de plongée sous-marine et de sports nautiques (CDWS) de Sharm el-Sheikh. L’intéressé estime ainsi que « cette vague d’attaques est inhabituelle pour un requin des océans, et pourrait trouver ses causes dans la pêche illégale, de plus en plus observée dans la région et privant les requins de leur nourriture habituelle ». Aux rang des autres explications figure celle de requins entraînés dans le sillon d’un navire transportant une importante cargaison de moutons australiens destinés à être sacrifiés lors de la fête musulmane de l’Aïd al-Adha, les prédateurs des mers ayant pu être attirés par les carcasses de moutons morts jetés par dessus bord.

Mohammed Salam, responsable de l’Organisation de Conservation du Sud Sinaï, un organisme gouvernemental oeuvrant pour la protection de l’environnement dans la région, n’écarte aucune hypothèse. Il insiste toutefois sur le fait que « si les requins mis en cause n’ont pas pour habitude d’attaquer les hommes, ils peuvent exceptionnellement avoir des problèmes au niveau de leur système nerveux, ce qui les pousse à adopter des comportements inhabituels tels que l’attaque d’êtres humains ».
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Animaux Requin égypte
Commentaires
11 votes
par Christian Navis (IP:xxx.xx4.243.177) le 18 janvier 2011 a 11H31
Christian Navis (Visiteur)

Je suis étonné qu’on s’étonne ! Ou est-ce la propagande des écolos gnangnan qui a fini par faire croire que les requins (à l’exception du requin des sables et du requin baleine) étaient devenus de doux végétariens qu’il fallait protéger ?

Tous les marins du monde savent bien que ces poissons là sont agressifs et carnassiers par nature, et il est donc dérisoire de chercher midi à quatorze heures pour expliquer un comportement qui n’a rien d’exceptionnel. Les surfers australiens, les baigneurs de Floride, les plongeurs autochtones de la mer rouge et les pêcheurs du Pacifique ont payé cher pour le savoir.

7 votes
(IP:xxx.xx2.94.46) le 18 janvier 2011 a 12H55
 (Visiteur)

Apparemment tu ne connais pas du tout les requins. Lorsqu’un requin attaque un humain c’est soit qu’il l’a confondu avec autre chose (les surfeurs sont prit pour des tortues ou des otaries) ou que les humains pratiquent la chasse sous marine et ont des poissons ensanglantés accroché à la ceinture.

Un requin n’attaque normalement jamais un baigneur lambda sans raison. Si les attaques de baigneur venaient à devenir fréquentes cela deviendrait préoccupant.

Pense juste que toutes les eaux du globe ou se baignent les touristes sont infestés de requin et que lorsqu’il y a une attaque ça fait la une des journaux, c’est la preuve que les requins n’attaquent pas les hommes.

Après il peut toujours avoir un individu qui est anormalement agressif et va attaquer, mais c’est comme chez les hommes il y a des tueur en séries et c’est pas pour cela qu’il faut exterminer la race humaine.

11 votes
par Christian Navis (IP:xxx.xx4.243.177) le 18 janvier 2011 a 14H10
Christian Navis (Visiteur)

Quand j’étais à Port Soudan, un business était très lucratif : il consistait à aller chercher en hélico des touristes fortunés dans les stations balnéaires d’Egypte et d’ISraél (+ quelques arrivants amenés directement par des tours operators) pour leur offrir un spectacle époustouflant, propre à épater les plus blasés.

Non seulement on les faisait plonger au milieu des requins, dans la "piscine" naturelle délimitée par le récif barrière, mais encore les plus téméraires pouvaient les nourrir à la main. Et des animateurs "inconscients" leur faisaient même du bouche à bouche ! Et les vidéocams tournaient...

La réalité était plus prosaïque derrière ce beau décor : les requins étaient goinfrés par des assistants avant que le spectacle commence, et leur pitance était bourrée de sédatifs. Et une zone de sécurité était délimitée au delà de la zone visible par des filets d’acier du type antisousmarins. Mais bien évidemment, les bobos-gogos ne se doutaient pas du subterfuge.

Par ailleurs, j’ai vu comment dans les lagons du Pacifique, les bébés requins voraces se précipitaient dans 50 cm d’eau pour happer les mollets des imprudents... Sans poissons ni sang alentour. Et au cours de mon tour du monde à la voile (entre autres expéditions) j’ai aussi vu hélas les terribles cicatrices et amputations subies par des travailleurs de la mer dont la route avait un jour croisé le sillage d’un gentil requin à protéger.

3 votes
(IP:xxx.xx6.34.98) le 18 janvier 2011 a 15H54
 (Visiteur)

"amputations subies par des travailleurs de la mer dont la route avait un jour croisé le sillage d’un gentil requin à protéger."

Ce n’est pas parce qu’un animal peut attaquer l’homme qu’il ne doit pas être protégé. Le requin fait ce qu’il a à faire, c’est un animal dangereux, oui, mais on ne doit pas l’éradiquer pour cette raison. Au même titre que les loups, les ours ou les félins d’Afrique.

Tu devrais t’interroger sur cette peur du requin et a quoi ca te renvoie et quelle menace ça représente pour toi, parce que là, se sentir a ce point en insécurité par rapport à cet animal, alors que les évènements sont rarissimes c’est signe d’une légère névrose quand même.

0 vote
par caramelo (IP:xxx.xx6.34.98) le 18 janvier 2011 a 15H49
caramelo (Visiteur)

C’est énorme ce post. On invente des propos qui n’existent pas ("les écolos penseraient et clameraient topute la journée que les requins sont gentils comme des dauphins et mangent des arc-en-ciel", oui oui), on les prête à ceux qu’on veut descendre ("ces écolos complètement frapadingues") pour mieux les descendre ("regardez comment je viens de les ridiculiser, ouah, je suis trop fort").

Complètement grotesque...

1 vote
par adolf le zazou (IP:xxx.xx7.34.130) le 18 janvier 2011 a 13H29
adolf le zazou (Visiteur)

terrifiant le bilan ? Il est ridicule , oui , combien de millions de citoyens dans ce pays ??

3 votes
(IP:xxx.xx2.43.237) le 18 janvier 2011 a 14H27
 (Visiteur)

les attaques de requis sont en effet très rares, alors que c’est un des animaux les plus dangereux de la planète. On peut citer une dizaine d’autre animaux qui tuent plus chaque année. ( croco, insectes, et j’en passe... )

Mais bien sûr, cela risque d’évoluer. Moins de poisson, ils seront tenté de saisir des opportunités. ( Par "chance", moins de requins aussi... ) La mer n’est pas à nous, point barre. ( Est-ce que vous iriez vous baigner dans les everglades ? Ben c’est pareil avec les mers chaudes, y a le risque, et heureusement que les requins sont moins bourrins que les crocos et alligators )

Pour ce drame en egypte, j’avais aussi entendu la thèse d’un nourrissage régulier, toujours pour faire plaisir aux touristes forcément, qui se serait arrêté. Et donc les bestiaux se seraient rabattus sur autre chose. Possible...

Au fait, l’article ne dit même pas quel genre de requin ? On met souvent tout sur le dos du grand blanc, mais il n’est pas le pire vis à vis des humains. Par exemple, la série d’attaque qui a inspiré les dents de la mer s’était passée dans une rivière, donc ce n’était pas un grand blanc ( incapable d’aller dans des eaux douces, contrairement à d’autres qui peuvent stocker du sel et remonter depuis la mer ) mais c’était mieux pour le film de prendre les plus terrifiants visuellement ( et les plus grands aussi ).

0 vote
(IP:xxx.xx6.72.118) le 18 janvier 2011 a 14H42
 (Visiteur)

Le titre fait penser aux spéculateurs rendus fous d’argent par la misère. Le remède miracle ? Un bon Glass-Steagall !

1 vote
par vergo (IP:xxx.xx7.206.57) le 18 janvier 2011 a 15H01
vergo (Visiteur)

T’in, les musulmans responsables (certes indirects) de l’agressivité des squales. Fallait l’inventer celle-là.

Mon premier requin, j’ai été le taquiner j’avais 10 ans. Il roupillait au fond (20m) de la petite crique à laquelle la Porte de Esclaves fait face, à droite du débarcadère de l’ile en question. S’est taillé en courant... Un marteau, de mauvaise réputation.

Il n’était pas rare non plus de trouver à 1m de nous dans le creux des vagues où ns jouions ces surprenants compagnons de jeux, visiblement intrigués mais pas le moins du monde agressifs. On n’y mettais pas la main, cependant...

En Calédonie, j’ai connu un Wallisien (un colosse, donc) qui s’est fait happer dans le lagon par un tigre, à la jambe où il laissait pendre son poisson, ce qu’il ne faut jamais faire, bien sûr. Il l’a pincé aux yeux avec les pouces, le requin n’a pas supporté. Vu la taille de la morsure, ce devait être un 5m...

Les autorités australiennes ont réussi à convaincre les surfeurs que les vagues qu’ils chérissent sont occupées cycliquement par les squales qui sont logiquement et naturellement les occupants prioritaires de ces lieux. Il suffit de ne pas s’y trouver à certaines heures connues d’avance...

Concernant les moutons, il s’agit plutôt des carcasses de l’abattoir qui sont déversées là systématiquement tout au long de l’année. Rien à voir avec l’Aïd... Renseignez-vous plus avant...

Et si, les requins hauturiers viennent chasser le long des côtes, à la tombée de la nuit et matin de bonne heure. Mais faut pas se fier aux heures... D’ailleurs s’il y a actuellement les tigres et les blancs en méditerranée, c’est qu’ils passent les écluses de Suez en même tps que les bateaux qu’ils suivent. Mais je ne sais pas s’ils attendent patiemment la fête de l’Aïd...

Concernant les marins, rares sont ceux qui touchent l’eau, pas plus que les automobilistes ne touchent l’asphalte... Et plus rares encore ceux qui rencontrent les squales. D’ailleurs, l’obligation de savoir nager (triton), pour les marins français déclarés aux quartiers maritimes, c’est assez récent, n’est-ce pas...

"La reproduction totale ou partielle de l’article est strictement interdite sans accord préalable de l’auteur" ; Jusqu’où va se nicher la propriété intellectuelle. Risque pas que je me fasse l’écho de cet article...

3 votes
par Unedentcontrelesbouffons!!! (IP:xxx.xx6.115.111) le 18 janvier 2011 a 19H05
Unedentcontrelesbouffons !!! (Visiteur)

Ahhhh enfin l’article que j’attendais !!!

"une femme morte déchiquetée " juste dévorer par l’animal mais déchiqueté permet de rajouter du mouvement avec du sang qui gicle partout...

Bref !!!

La mer rouge est infestée de requin. Et cette station balnéaire arrive comme une pustule sur belle peau....

La rencontre entre baigneur (faisant stupidement confiance aux promoteurs de la station) et les requins se fassent un jour !!! Un peu comme ceux qui partent naïvement faire une promenade touristique dans le désert infesté de résistant oups pardon je veux dire brigan.

Pour une fois que c’est l’animal qui gagne... après tout c’est quasiment notre seul vrai prédateur... respect !

Maintenant j’attends la nouvelle du lancement de la campagne d’éradication des requins en mer rouge...

Pitoyable !!

Maintenant une hypothèse qui ne coute rien : Il est possible que les requins soient poussé à la faim vers les zones riches(un jeu de mot aussi) en nourriture (le riche c’est goutu) par la désertification des fonds marins suite à la catastrophe de DEEPWATER. Après tout les requins sont des nomades (aussi) de grande envergures...et la catastrophe de DEEPWATER n’est pas sans conséquence (énorme zone dévitalisé)...

4 votes
par Yannick Poivre (IP:xxx.xx0.92.237) le 18 janvier 2011 a 20H14
Yannick Poivre (Visiteur)

Je ne veux pas qu’on touche aux requins. Ce sont mes amis. Et puis en mer ils sont chez eux, il ne faut pas l’oublier.

0 vote
par Laurent (IP:xxx.xx1.188.174) le 15 août 2012 a 16H29
Laurent (Visiteur)

Les requins comme tout animal sur terre ont leur place dans la chaine alimentaire et les éradiquer aurait des conséquences graves dans l’écosystème des océans. En outre, il ne faut pas oublier que la mer est leur milieu naturel et que l’homme n’a rien a y faire dedans même pour une cause aussi louable que le tourisme. Le plus nuisible sur terre ce serait plutôt l’homme avec son égocentrisme et ses petits plaisirs.