Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Domaine de Lindre : aide au relogement pour le couple de balbuzards pêcheurs
Domaine de Lindre : aide au relogement pour le couple de balbuzards pêcheurs
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
30 septembre 2014
Auteur de l'article
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Groupe BLE Lorraine

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
101
nombre de commentaires
130
nombre de votes
170

Domaine de Lindre : aide au relogement pour le couple de balbuzards pêcheurs

Domaine de Lindre : aide au relogement pour le couple de balbuzards pêcheurs

Deux couples de balbuzards pêcheurs nichent en Lorraine au Domaine de Lindre. Depuis 1998, le Conseil Général de la Moselle y mène une politique de réinstallation de cette espèce devenue rarissime en France en aménagement des plateformes susceptibles de voir des couples y nicher.

En effet, seuls la Corse et les environs d’Orléans abritent aussi ces rapaces appelés également aigles pêcheurs. Considérés comme nuisibles, ces oiseaux piscivores étaient autrefois systématiquement exterminés. Les principales populations se trouvent aujourd’hui en Allemagne et en Europe du Nord.

Les 820 hectares de plans d’eau du Domaine de Lindre constituent un site très attractif pour les balbuzards pêcheurs qui y bénéficient à la fois de tranquillité, d’espace et de ressources alimentaires suffisantes pour maintenir plusieurs couples. En 2007, neuf ans après l’installation des trois plateformes artificielles de nidification, un premier couple est venu s’y installer. Depuis, ce dernier a réussi à élever treize petits jusqu’à l’envol. Fidèles à leur partenaire comme à leur nid, ces oiseaux migrateurs font désormais partie du paysage.

Mais l’une des plateformes érigées en 1998 à la cime d’un arbre menace aujourd’hui de s’effondrer. Elle a subi la tempête Lothar en 1999 et l’arbre qui constitue son support est mort en 2002. Alourdie chaque année en branches par les rapaces, elle risque de tomber à tout moment. Un nouveau pylône de 15 mètres de haut a par conséquent été installé, afin que les balbuzards retrouvent un nid au printemps, au retour de leur migration. Reste à savoir s’ils accepteront de déménager de quelques mètres.

Groupe BLE Lorraine - La passion de la Lorraine. La puissance d'un groupe.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Les Actus