Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Des tests de QI pour les chiens ? Évaluer l’intelligence des animaux n’est pas si simple
Des tests de QI pour les chiens ? Évaluer l'intelligence des animaux n'est pas si simple
note des lecteurs
date et réactions
16 février 2016
Auteur de l'article
mackysanogo, 31 articles (Rédacteur)

mackysanogo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
31
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Des tests de QI pour les chiens ? Évaluer l’intelligence des animaux n’est pas si simple

Des tests de QI pour les chiens ? Évaluer l'intelligence des animaux n'est pas si simple

Mesurer le QI de votre chien ? Ce sera bientôt possible. C’est en tout cas ce qu’avancent deux chercheurs britanniques. En s’appuyant sur ces tests dédiés à l’espèce canine, ils espèrent faire le lien entre intelligence et santé. Est-il réellement possible d’évaluer le quotient intellectuel de ces animaux ? Réponse d’Emmanuelle Titeux, vétérinaire comportementaliste.

Des chercheurs britanniques ont mis en place des tests de QI qui permettraient de mesurer l’intelligence des chiens. Leur objectif ? Améliorer notre capacité à comprendre la connexion entre intelligence, santé et longévité.

Pour cela, les scientifiques ont proposé des exercices à 68 border collies, avant de réaliser des statistiques à partir des résultats.

Les exercices utilisés n'étant pas vraiment nouveaux, la question de l’intérêt de cette expérience dirigée par des membres de la London School Economics et de l’Université d’Edimbourg et non pas par des éthologistes, se pose.

 

Des tests utilisés depuis longtemps

Parmi les exercices mis en place par ces chercheurs, on retrouve le test du détour et le test de pointage, utilisés depuis longtemps.

Le premier exercice consiste à voir si l’animal est capable de contourner un obstacle. Pour cela, il faut déposer une gamelle de nourriture derrière un grillage. Si le chien trouve un moyen l’atteindre en revenant sur ses pas, le test est réussi. La vitesse de réalisation est bien sûr enregistrée.

Le second exercice consiste à vérifier si le chien est capable d’utiliser une consigne donnée par un humain. Pour cela, il faut déposer au sol une gamelle vide et une gamelle pleine de nourriture, avant de pointer du doigt le récipient vide. Si le chien se dirige vers celle-ci, le test est un succès.

Ainsi, selon ces chercheurs britanniques, les chiens qui réussiraient ces tests seraient intelligents.

 

Intelligence vs degré de domestication

Pourtant, les choses ne sont pas aussi simples. Si le premier test démontre la capacité du chien à résoudre un problème, et donc, son intelligence, le second atteste seulement de son degré de domestication.

En effet, ce n’est pas parce qu’un animal n’est pas capable d’utiliser une consigne qui lui est donnée qu’il n’est pas intelligent.

L’exemple du chimpanzé est éclairant : cet animal, réputé pour ses capacités cognitives, pourrait échouer au test du pointage, car il n’est pas domestiqué.

 

Les animaux peuvent lire les émotions

Le problème, c’est que l’on confond trop souvent l’intelligence, le degré de domestication et la capacité de lecture des émotions.

Certains maîtres pensent que leur animal comprend pourquoi il est puni quand il fait une bêtise. Selon eux, cela prouverait que grâce à son niveau d’intelligence, ce dernier a pu acquérir la notion du bien et du mal.

De la même façon, certains maîtres affirment que lorsqu’ils sont tristes ou malades, leur animal semble ressentir la même émotion, et que ces derniers disposeraient, de ce fait, d'une certaine forme d’empathie.

En réalité, ces exemples relèvent du domaine de la lecture des émotions, qui tiendrait de dispositions génétiques particulières et non de l’intelligence propre.

 

Une expérience à l'intérêt limité

Même si certains tests peuvent montrer la capacité de résolution de problème du chien, évaluer l’intelligence d’un animal à travers des exercices tels que ceux présentés par ces chercheurs britanniques n’est donc pas chose aisée.

Ainsi, l’intérêt de cette expérience, qui repose avant tout sur des analyses statistiques, pourrait être donc tout à fait limité.

 

 

 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques
Santé Des Animaux
Mots-clés :