Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Des pigeons attaqués par des poissons dans le Tarn
Des pigeons attaqués par des poissons dans le Tarn
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
12 décembre 2012 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Des pigeons attaqués par des poissons dans le Tarn

Des pigeons attaqués par des poissons dans le Tarn

Les silures, de gros poissons d’eau douce, ont développé une nouvelle technique de chasse pour se nourrir : Ils s’attaquent désormais aux pigeons qui viennent boire au bord des fleuves. C’est ce que démontre une étude française publiée dans la revue scientifique PLoSOne.

Intrigués par des rumeurs sans cesse grandissantes émanant de pêcheurs et autres vacanciers du Tarn, des scientifiques du laboratoire d’Ecologie Fonctionnelle et Développement de l’Université Paul Sabatier de Toulouse sont allés eux-mêmes sur place pour s’en rendre compte. Pendant plusieurs mois, de juin à octobre 2011, ils ont observé les silures glanes sur les rives du Tarn et ont rapporté des images impressionnantes à l’aide d’une caméra fixée sur un pont enjambant le Tarn dans les environs d’Albi. On peut ainsi voir des silures tentant de saisir (parfois avec succès) des pigeons installés sur un îlot de pierres : Sur 54 attaques comptabilisées, 15 ont été fructueuses !
 
Si la technique rappelle celle des orques attaquant les éléphants de mer sur la banquise, c’est la première fois que l’on voit des poissons d’eau douce se nourrir d’oiseaux. Les scientifiques ont établi que les silures, lors de leurs attaques éclair, se servent des vibrations de l’eau pour localiser leurs proies, s’attaquant surtout aux pigeons en mouvement. Frédéric Santoul, un des auteurs principaux de l’étude, assure que « certains silures s’alimentent même à 80% de pigeons, délaissant totalement leurs proies habituelles. Par ailleurs, on a observé des silures sortant entièrement de l’eau pour attraper leur proie avant de rejoindre l’eau en se contorsionnant. La modification physiologique est nette : la chasse a lieu de jour alors que le silure se nourrit en général la nuit. Quant aux pigeons, ils n’ont pas encore intégré qu’une attaque pouvait venir de l’eau. Il faudra sans doute attendre plusieurs générations pour voir une adaptation de leur part à ces nouveaux prédateurs ».

Le silure glane, qui est le plus gros poisson d’eau douce d’Europe, peut mesurer jusqu’à 2,5 mètres de long. Apparu dans le Tarn en 1983, il se nourrit traditionnellement de brèmes, de chevesnes, de carpes, de barbeaux et d’écrevisses. Mais il est opportuniste, par exemple lorsque les proies viennent à manquer.
 
Source vidéo : lejournaldusiecle.com
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Poisson Animaux
Commentaires
1 vote
par arminius (IP:xxx.xx0.75.92) le 13 décembre 2012 a 16H28
arminius (Visiteur)

Quand va-ton enfin se décider à manger ce prédateur en surnombre ! Quand je vois que certains pêcheurs les remettent à l’eau pour raison de pêche sportive...alors qu’ils dégustent quantité de poissons , aussi efficaces pour assécher la ressource que ces chaluts dérivants...des poissons aussi cons que l’homme. Le dos est parait-il délicieux, on le sert dans les grandes tables style Relais et Châteaux outre-Rhin sous le nom (traduit) de "poisson empereur". Restera le Cormoran, oiseau pêcheur aussi en surnombre mais immangeable...

0 vote
par lrmiere (IP:xxx.xx1.100.26) le 14 décembre 2012 a 20H49
lrmiere (Visiteur)

il y avait cette vidéo aussi http://www.youtube.com/watch?v=_g6g...

0 vote
par laurel45 (IP:xxx.xx9.66.163) le 12 février 2013 a 08H37
laurel45 (Visiteur)

quand tu es pecheur et que tu as un énorme plaisir avec le combat d’un silure ,tu as plus envie de le partager plutôt que le tuer