Accueil du site
> Dossiers > Sauvons les éléphants !
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Des éléphants obèses mis au régime
Des éléphants obèses mis au régime
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
12 octobre 2012
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Des éléphants obèses mis au régime

Des éléphants obèses mis au régime

Chez les animaux, l’obésité ne touche pas que les chiens ou les chats. Cette année, en plusieurs points du monde, des éléphants sont mis au régime. C’est le cas en Inde, où des éléphants qui sont gardés dans les temples pour des raisons religieuses souffrent d’un surpoids manifeste. Le constat est le même en Suisse, où des éléphants affectés au célèbre cirque Knie ont désormais un menu adapté. Dans les deux cas, les autorités vétérinaires ont prescrit un régime alimentaire afin que les pachydermes puissent retrouver la ligne.

Les éléphants dont il est question se passeront de la méthode Dukan qui, de toute façon, n’a rien prévu pour eux. Et la balance utilisée communément chez les êtres humains est inadaptée pour des pachydermes pesant plusieurs tonnes. Il n’empêche, il s’agit pour les animaux en question -qui, s’ils vivaient dans la nature, gambaderaient une vingtaine de kilomètres par jour en se nourrissant d’une multitude de plantes, fruits, racines et branches- de perdre environ 300 kilos. En Inde, tout d’abord, les vétérinaires ont constaté que les éléphants vivant dans les temples et se prêtant au jeu des cérémonies souffrent d’un manque d’activité physique et se voient administrés un régime alimentaire ne laissant que trop peu de place à la variété.
 
Le Docteur AJT John Singh, anciennement à la direction du Wildlife Institute of India, a ainsi esquissé une solution qu’il a dévoilé à la chaîne BBC : « Plusieurs temples pourraient s’associer pour acheter des terrains offrant une couverture naturelle variée et des ressources en eau et en couverture. Les éléphants pourraient alors y évoluer entre les fêtes ». En Suisse, le contexte est assez similaire. Le vétérinaire du zoo du cirque Knie, le Docteur Hanspeter Steinmetz, a constaté que les éléphants de la troupe souffraient d’un excédent de poids pouvant aller jusqu’à trois centaines de kilos.

Sa technique pour déceler l’obésité chez l’éléphant a toujours été bonne : « Il faut essayer de voir les os des hanches. S’ils sont invisibles ou presque, l’éléphant est trop gros. Et inversement, si l’on voit très bien ces os, l’animal est trop maigre ». Un système a donc été mis en place pour obliger les pachydermes du zoo à bouger : Leur repas (foin et paille notamment) sera suspendu au dessus de leur tête, dans un tonneau percé. Et on leur donnera moins de sucres. Par ailleurs, la direction du zoo va aménager une piscine pour les éléphants où ils n’auront pas pieds et où ils seront donc obligés d’utiliser leurs muscles… un remède infaillible pour éviter l’arthrose.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté