Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Croquettes pour chiens : dangereuses et inutiles ?
Croquettes pour chiens : dangereuses et inutiles ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
10 avril 2013 | 53 commentaires
Auteur de l'article
Jérémy Anso, 1 article (Rédacteur)

Jérémy Anso

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Croquettes pour chiens : dangereuses et inutiles ?

Croquettes pour chiens : dangereuses et inutiles ?

Les animaux de compagnies, qu’ils soient canins ou félins, sont très appréciés des foyers français, comme le démontre un sondage en 2010 qui atteste la présence d’un chien ou d’un chat dans un foyer sur deux.

Les animaux de compagnie représentent pratiquement 20 millions d’individus sur le territoire national, avec une moyenne de 800 et 600 € de dépenses annuelles pour les chiens et les chats, respectivement (1).

Le marché alimentaire est colossal puisque 3 compagnies (Mars Petcare, Nestlé Purina et Affinity Petcare) se partagent 75 % du marché, ce qui représente 2 milliards d’€ par an. Le marché de l’hygiène et des soins n’est pas en reste non plus, il représente 400 millions d’€ par an (2)

Au niveau de l’alimentation de nos animaux de compagnies, trois quarts des maîtres et maîtresses investissent dans des croquettes alimentaires sèches conditionnées pour subvenir à leurs besoins nutritionnels quotidiens. Ce type d’aliment, les croquettes, est accepté par la grande majorité des propriétaires de chiens et de chats pour les raisons suivantes :

  • Les vétérinaires conseillent, et vendent ces produits ;
  • Les autorités officielles en la matière n’émettent aucune réserve d’utilisation ;
  • Les études scientifiques tendent à prouver que ces croquettes fournissent les éléments essentiels pour la santé des animaux de compagnie ;
  • La simplicité d’utilisation des croquettes est déconcertante.

Pourtant, qui d’entres vous - maîtres et futurs maîtres – connait réellement les besoins nutritionnels de votre chien ou de votre chat ?

Qui d’entres-vous à déjà lu, compris et analysé la composition d’une croquette classique ?

Finalement, qui d’entres-vous sait avec quoi et comment sont fabriqués lesdites croquettes ?

Les besoins nutritionnels d’un chien

Selon toute vraisemblance et d'après les dernières théories, le chien est un descendant du loup, il en tire même son nom actuel Canis lupus familiaris. Les chiens existeraient depuis 100.000 ans sur notre planète, et les premiers restes de chiens domestiqués par l’Homme remontent à 30.000 ans environs (3).

Le passé carnivore des chiens est incontestable : ils se nourrissaient d’os, de carcasses d’animaux, de têtes et d’estomacs de poissons ou d’animaux terrestres. Les chiens ne mangeaient pas uniquement cela, ils pouvaient également se nourrir de légumes pourris, de fruits, et de restes d’aliments pour la consommation humaine (graines, céréales, etc.) (18)

Au final, les chiens apparaissent comme des carnivores, qui possèdent tout l’arsenal anatomique et physiologique pour digérer de la viande et des os, avec une tendance omnivore qui leur permet de tolérer des fruits, des légumes, quelques graines et céréales. Mais en quelle quantité ?

Les chiens sont idéalement conçus pour ingérer principalement des protéines animales, à hauteur de 56 %. Ensuite, les lipides représentent le 2ème point essentiel avec une consommation à hauteur de 30 %. Finalement, les glucides sont présents à hauteur de 14 %, principalement sous forme de fruits, de quelques céréales et de graines (4).

Contrairement aux Hommes, les chiens n’ont pas d’amylase – l’enzyme chargée de dégrader l’amidon en glucose – dans la salive, ils ne peuvent donc compter que sur leur pancréas qui sécrète de l’amylase pour dégrader l’amidon ingéré. Il est même avéré que les chiens et les chats peuvent s’approvisionner en glucose sans apport de glucides grâce à la néoglucogénèse (17).

De plus, les chiens sont incapables de digérer de la cellulose étant dépourvus de l’enzyme correspondante, la cellulase.

Maintenant que l’on sait ce qui convient idéalement aux chiens – les chats sont eux des carnivores stricts qui tolèrent encore moins l’amidon – intéressons-nous aux croquettes sèches, les Block Buster des ventes.

Les croquettes pour chiens et chats

Deux points essentiels pour comprendre l’impact des croquettes sur la santé de votre animal de compagnie :

La méthode de fabrication

Tous les ingrédients sont rassemblés dans des grandes cuves, puis ils sont mélangés, broyés, mixés et cuits selon une méthode de cuisson – extrusion à haute température (150 à 200 °C) et avec une pression hyperbare. Après le procédé, les vitamines et les enzymes doivent être ajoutées car entièrement détruites lors du procédé de fabrication de la croquette (5).

La composition d’une croquette

Selon des sources officielles, le Syndicat des Industries Française des Coproduits animaux (SIFCO), les ingrédients qui entrent dans la fabrication des croquettes sont faites de sous-produits de porcs, de volailles et de ruminants. Sous-produits signifient les viscères, les têtes, les pattes, les cous, ou encore les carcasses (6).

Les termes « protéines de volaille déshydratées, graisses animales et hydrolysat de protéines animales » déterminent l’origine des produits, issus des abattoirs et des sites d’équarrissages (7, 8).

Au niveau des végétaux, une croquette comprend classiquement de la farine de maïs, de la farine de blé, du blé ou du maïs, de la pulpe de betterave et des sous-produits végétaux. La grande majorité de ses produits sont déclassés, à cause d’une qualité médiocre ou d’un stockage hasardeux. La pulpe de betterave est un sous-produit de l’industrie sucrière, qui utilise de la betterave sucrière.

Nous retrouvons donc dans la composition des croquettes pour chiens et chats une fraction non négligeable de végétaux, sous forme de céréales (50 à 70 %), mais également de la cellulose sous forme de pulpe de betterave (2 % en moyenne) (9).

Voici une figure qui résume les besoins nutritionnels en glucides, protéines et lipides d’un chien et les apports en macronutriments des croquettes classiques (vendu dans les supermarchés et chez les vétérinaires)

J’ai inséré les limites maximales et minimales que n’importe quel chien devrait recevoir quotidiennement. On se rend compte que les glucides sont plus de 4 fois supérieurs aux besoins du chien, et que les lipides et les protéines sont 2 fois inférieurs à ces mêmes besoins.

Le déséquilibre flagrant des croquettes pour chiens – le constat est le même, si ce n’est pire chez les chats – peut-il entraîner des problèmes de santé, et à terme un risque de mortalité plus élevé ?

Les dangers pour la santé des animaux de compagnies

L’excès d’amidons (glucides complexes) qui nécessite une utilisation abusive du pancréas est à l’origine de nombreux troubles physiologiques chez les animaux de compagnies. Le Docteur Duprez, chirurgien vétérinaire et président du groupe de chirurgie vétérinaire français, mentionne les cas de pancréatites (inflammation du pancréas) et d’insuffisance pancréatique chez les chiens nourris aux croquettes (10).

Le diabète et l’obésité ne sont plus réservés à l’Homme, les chiens et les chats en souffrent désormais avec des complications intestinales (diarrhées, flatulences) et des cas de torsions de l’estomac. Gérard Lippert, qui a publié un livre dénonçant les dangers des croquettes industrielles, estiment que les chiens toutes races, et sexe confondus ont une espérance de vie réduite de 3 ans dès lors qu’ils sont nourris avec des croquettes industrielles.

Une étude publiée en 2010 atteste d’un risque sanitaire par contaminations aux salmonelles des croquettes sèches pour chiens. Régulièrement, les grandes sociétés qui commercialisent ce type de produits lancent des appels de précautions afin d’isoler des sachets de croquettes qui comportent des risques pour la santé humaine et animale. Ne comptez pas moins de 20 rappels de produits depuis le début de l’année, uniquement pour le sol américain (11).

3 études publiées en 2007 et 2008 viennent appuyer les accusations portées sur les croquettes sèches. Ces études attestent d’une relation de cause à effet entre les croquettes sèches et les cas de dégradation rénale ou néphropathie. Le complexe mélamine (cyanuramide) – acide cyanurique présent dans les croquettes sèches serait à l’origine des dommages occasionnés sur les reins, notamment avec la formation de cristaux dans les néphrons (12 -14).

Une analyse publiée en 2010 estime que durant la période d’avril à octobre 2007 aux Etats-Unis (7 mois), 451 chiens et chats ont été victimes d’un empoisonnement aux croquettes sèches, avec 60 % de mortalité (soit 278 chiens et chats) (15).

Finalement, les sous-produits végétaux utilisés dans les croquettes sèches pourraient être des sources de contamination aux mycotoxines, comme l’atteste 60 millions de consommateurs, mais également d’insecticides, pesticides, et de métaux lourds (16)

Conclusions et perspectives

Les croquettes sèches pour chiens et chats placent incontestablement votre animal de compagnie dans un état de déséquilibre biologique majeur. Les capacités physiologiques des chiens et des chats ne leurs permettent pas de digérer autant de glucides, sans contracter des problèmes de santé chroniques (obésité, diabètes, pancréatiques) ou fatals (torsion de l’estomac, arrêt cardiaque).

A l’image de l’Homme qui affiche une santé en berne avec un excès d’aliments industriels, et un regain de santé avec une alimentation plus naturelle et proche de nos ancêtres. Les chiens et les chats sont également confrontés aux mêmes problèmes, et aux mêmes solutions.

Les repas « faits maison » ne doivent pas inquiéter les propriétaires tant qu’ils respectent les besoins du chien et du chat. Les os crus, des œufs entiers, des abats, de la viande crue, quelques légumes et fruits sont les ingrédients idéaux pour un animal de compagnie en bonne santé.

Auteur du blog "Dur à Avaler" spécialisé en nutrition humaine

POST-SCRIPTUM

  • Article original rédigé par Jérémy Anso.

SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
14 votes
(IP:xxx.xx4.35.128) le 10 avril 2013 a 11H31
 (Visiteur)

Je trouve assez dommage de donner la parole à un non vétérinaire (ce que je ne suis pas, attention double négation) sur une question comme celle là. Il existe des vétérinaires spécialistes en nutrition des chiens et des chats qui pourraient démonter les 3/4 des arguments avancés dans cet article beaucoup mieux que moi, chiffres et données scientifiques valides à l’appui. Concernant l’amidon qui semble être le dada de l’auteur, un article paru récemment dans Science a justement mis en évidence que le loup est devenu chien justement par sa capacité à consommer de l’amidon lui permettant de manger les restes riches en amidon de ses nouveaux alliés les Hommes. Mais aujourd’hui tout le monde commente tout sans rien savoir...

14 votes
par Hemalune (IP:xxx.xx4.35.128) le 10 avril 2013 a 12H17
Hemalune (Visiteur)

Je suis entièrement d’accord avec le commentaire précédent. j’ai personnellement de bonnes notions en alimentation et il est surprenant de voir avec quelle facilité l’auteur du présent article manipule les données de documents sérieux pour arriver à sa propre analyse personnelle. Quid des problèmes liés aux alimentations animales discount à très bas prix qui font bien plus de ravages ? Ou à la ration ménagère préparée par un propriétaire voulant bien faire, et qui empoisonne son animal petit à petit avec des recettes hasardeuses trouvées sur des pseudo sites animaliers ? Les normes respectées par les fabriquants de nourriture pour animaux peuvent être vraiment drastiques, autant que pour l’alimentation humaine, notamment en Europe, mais cet article fait comme si ces obligations n’existaient pas ! Et pourtant je n’apprécie pas particulièrement l’industrie agro-alimentaire... Mais je n’aurais pas la stupidité de penser que je peux, avec mes occupations professionnelles, prendre suffisamment de temps pour peser et préparer une demi-douzaine d’ingrédients chaque jours, alors que ces entreprises le font très bien pour mon animal. En gros un beau moyen d’affoler le propriétaire standart... Un bon conseil, allez en discuter avec des professionels compétents !

7 votes
par Jérémy Anso (IP:xxx.xx1.249.163) le 11 avril 2013 a 23H42
Jérémy Anso, 1 article (Rédacteur)

@ Hemalune :

Merci de l’intérêt pour l’article.

De quelles manipulations êtes-vous en train de parler ? Je comprends que la "réalité" des chiffres puissent choquer et vous faire perdre vos repères, c’est normal. Après tout, si vous n’avez pas le temps de préparer une ration ménagère à votre chien ou chat, il n’y a aucun problème pour prendre des croquettes, sauf que maintenant vous êtes au courant des risques.

Les risques étant évidemment plus important pour les croquettes premier prix, mais pas forcément exempt des croquettes de meilleurs qualité. Les rations ménagères peuvent également être dangereuse pour la santé de l’animal, comme peuvent l’être les croquettes, ceci dit, il convient de s’informer davantage sur les quantités et les potentiels additifs à rajouter.

Avez-vous des données sur les croquettes premiers prix qui font beaucoup plus de ravages ? Avez-vous des références ? (hmmm)

2 votes
par Sam (IP:xxx.xx9.194.139) le 9 mai 2014 a 14H01
Sam (Visiteur)

Bonjour Jérémy,

Juste un petit mot pour vous féliciter, à la fois d’exprimer vos idées qui sont celles de plus en plus de maitres intéressés de près par la nutrition canine, par ceux qui à force de constater que leur animal n’était pas au mieux avec tout un tas de croquettes différentes ont fait le choix par exemple de nourrir leur animaux au cru/barf, ration ménagère, raw ou whole prey feeding.

Perso je m’y intéresse depuis plusieurs années, j’ai fait au mieux pour donner des infos et populariser un certains nombres de (bonnes ou moins mauvaises au choix ;) ) marques de croquettes (Orijen (y compris le lyophilisé), Acana, Maxima grain free, Brit carnilove, Purizon, Nutram grain free, Canidae, DLG, TOTW, Wolfslbut, Platinum, Natyka, Pronature Holisitc, K9 Natural, ou bien d’autres comme de l’humide type Ziwipeak, power of nature, CAN DLG, platinum ou en particulier sur des sites allemands...) ainsi que certains points importants à vérifier (minéraux, cendres, rapport ca/p...), en particulier chez un chiot en croissance (race géante ou molossoïdes ou c’est encore plus important pour les articulations !)

Bref je suis toujours aussi atterré de voir la réaction de certaines vétos/étudiants vétos, dès que l’on ose remettre en cause la qualification de certain(e)s concernant la nutrition (et non pas autre chose !), et les liens existants parfois avec les industriels, en effet comment expliquer que nombre de vétos ne connaissent (presque) rien en dehors de Hill’s, PP, RC, Virbac, voir.. Spécific ? Alors qu’il existe tout bonnement des centaines de marques sur le marché du pet food, et quand on sait que cette industriel brasse des milliards, sans parler du fait que même l’alimentation humaine peut-être contaminée (cf scandale lasagnes de cheval entre autres), imaginez donc facilement ce que peut-être le marché des animaux...

Sur de simples conseils de bons sens, j’ai vu des animaux nourris avec des croquettes parfois médicalisées (genre RC mobility ou autre) gagner à la fois en mobilité, mais aussi en forme générale, poids, vitalité en passant tout simplement à une vraie alimentation et non pas à une alimentation pour poules ! Comment l’expliquer ? Comment expliquer que des chiens intolérants à tout avec traitement , ayant testé tous types de croquettes, des digestives, des croquettes au poisson etc... et rien n’allait ? Bizarrement en passant à une croquette sans céréale de qualité ils ont vu leurs problèmes stopper et enfin retrouver un état de forme global satisfaisant là ou le véto avait échoué à trouver l’origine du problème ?

Attention qu’on ne me fasse pas dire ce que je ne dis pas, bien souvent des animaux sous alimentation médicalisée en ont un réel besoin (pas tous non plus malheureusement, certains vétos peuvent y trouver un intérêt, évidemment je ne jette pas l’opprobre sur tous loin de là !), certaines croquettes contiennent plus de chondroprotecteurs que les fameuses croquettes médicalisées, un comble, et plutôt une honte quand on sait combien c’est vendu et quand on sait décrypter une analyse/compo !!

Bref tout ça dire BRAVO Jérémy pour votre article et pour assumer vos propos, si vous le souhaitez je peux vous fournir quelques liens concernant les croquettes valables actuellement sur le marché, ainsi que les endroits où les trouver, le forum rescue et celui d’education positive (education forumactif) sont une grosse source d’information et de retours d’utilisateurs à ce sujet.

Personnellement mes chiens mangent Orijen (après avoir eu du profine, TOTW, Acana, DLG, platinum, Natyka, maxima grain free...), ils ont même testé l’orijen 90/10 lyophilisé, et passeront bientôt soit au K9 Natural, soit au BARF/ration ménagère dès que j’en aurai la possibilité (un congélo dédié dans nouvelle maison).

La réaction des vétos sur cette page me semble personnellement assez inquiétante, certes je comprendre en partie le corporatisme lorsque l’on se sen attaqué, mais pour moi vous n’avancez aucun argument sérieux, pourtant bcp de vétos constatent depuis 2 décennies une augmentation exponentielle des cancers en tous genres, et bcp suspectent de plus en plus l’alimentation industrielle, et pas QUE celle bas de gamme à laquelle certains font référence, d’ailleurs 2€/10kgs faudra me montrer où vous achetez ça (pour du sec bien sur), même pedigree qui est une pure daube coute 1.5€/kg chez Leclerc !!!

En résumé faire confiance à mon véto pour la santé de mon chien oui sans problèmes, en ce qui concerne l’alimentation je préfère largement me faire confiance à moi-même, ou alors à un véto pro-barf (ce qui est rare, si vous en avez un gardez-le !!), d’ailleurs mes chiens ne sont jamais aussi bien portés que depuis qu’ils ont arrêté de bouffer du PP, Nutrivia, etc... Prises de sang, PDS et tout ce qu’il faut à l’appui, comme quoi les légendes urbaines.... (trop de protéines bousillent les reins, j’en rigole encore de la connerie de certains qui continue à exister de nos jours, articles disant le contraire à l’appui !)

PS : je précise tout de même que le BARF/ration ménagère ne convient pas à tous les chiens, certains n’arrivent pas du tout à s’y faire, le mieux est parfois l’ennemi du bien, mais savoir choisir un aliment, même industriel, pour ses animaux est à mon sens capital ! Il faut arrêter du donner du crédit aux grands groupes (qui ne font d’ailleurs pas que de le croquette mais de la barre chocolatée, etc...) qui ne cherchent que la rentabilité à outrance, et qui au fond se fichent plus ou moins du bien être des animaux (merci le marketing !), sans parler des tests abjects qu’ils font sur ces derniers...

2 votes
par Bernadette (IP:xxx.xx1.16.109) le 10 mai 2014 a 10H43
Bernadette (Visiteur)

Bonjour. Moi j’aimerais bien avoir une conversation privée avec Sam mais je ne sais pas comment faire. Mon chien a subi une ablation de la moitié du pancreas et il n’est pas question de le nourrir le restant de ses jours avec du Hill’s très cher et très peu appétent (et le véto ne jure que par Hill’s évidemment, alors que je désire lui préparer à manger, eput-être pas tout le temps mais bon ...). Merci de ne pas commenter cette demande avec 36 messages (véto, étudiants ou autres).

0 vote
par isa (IP:xxx.xx7.103.146) le 9 septembre 2014 a 08H26
isa (Visiteur)

Depuis que je suis passée au barf, ma chienne qui était maigrichonne et sans appétit à grossi et elle dévore sa gamelle ! Elle a pris également en muscle ! Mon chiot grandi normalement sans soucis et tous mes chiens sont en parfaite santé, ils ont un beau poil . Les croquettes me coutaient plus cher .

11 votes
par elsa4534 (IP:xxx.xx3.133.185) le 10 avril 2013 a 13H14
elsa4534 (Visiteur)

Etant étudiante véto et avec des notions de nutri, je peux dire que ce qui est raconté dans cet article est en grande partie faux... Les croquettes sont élaborées par des scientifiques, vétérinaires... ce n’est pas juste un mélange de viandes et autres... On y teste l’appétence et bien d’autres choses. Evidemment les croquettes premiers prix sont assez mauvaises pour la santé de l’animal car les matières premières utilisées ne sont pas de très bonne qualité et pas forcément adapté au statut physiologique de l’animal (castré et autre)... Les croquettes vendues par les vétos sont conseillées car adaptées à chaque type d’animal, pourquoi les vétos les conseilleraient si elles étaient mauvaises ? Bien sûr rien ne vaut la bonne ration ménagère avec de bons produits et parfaitement adaptée mais tous les propriétaires n’ont pas les moyens d’acheter un steack haché à leur animal ! C’est comme en alimentation humaine : le discount est de moins bonne qualité mais de là à dire que c’est dangereux c’est du mensonge !

6 votes
par Jérémy Anso (IP:xxx.xx1.249.163) le 11 avril 2013 a 23H52
Jérémy Anso, 1 article (Rédacteur)

Salut elsa4534,

Je suis parfaitement d’accord avec toi : rien ne vaut le bonne ration ménagère adaptée aux besoins de l’animal, et avec l’aide d’un professionnel pourquoi pas.

Il me paraît extrêmement hasardeux de faire la comparaison entre le discount "pour chien" et le discount "pour humain". Les biologies sont tout à fait différente et les compositions et procédé de fabrication totalement différent également. Par contre, les chiens ne peuvent pas émettre d’avis (ou alors indirectement) et on n’observe que bien difficilement l’état pathologique d’un animal (c’est plus facile quand il est mort).

Au niveau des besoins des animaux, chats et chiens ; de la composition moyenne des croquettes ; des procédés de fabrication ; et de certains risques pour la santé l’article est totalement VRAI, et aucun vétérinaire ou scientifique (INDEPENDANTE) ne pourrait le contester. Après, là où débat est intéressant, c’est les conclusions que l’on peut en tirer en fonction de la qualité des produits. Oui. Merci à toi.

3 votes
par jacques (IP:xxx.xx0.132.200) le 15 juin 2013 a 23H32
jacques (Visiteur)

brj ;il doit manque des module dans la formation veto. les antioxydantse321 et le e320 interdit au japon depuis 1958 et qui sont doublement dosé.car la reference du dosage a etait calculer sur le porcelet.,cela ne vous interpel pa

6 votes
(IP:xxx.xx0.224.45) le 16 septembre 2013 a 00H26
 (Visiteur)

C’est simple..... tout est tjrs une question de profit Malheureusement !!! - Les "rayons" pour animaux au super marché ainsi que chez les vétos font gagner des millions avec les ménages qui possèdent un ou plusieurs animaux de compagnie !!! Regardez bien ce que nous les humains trouvons à manger dans nos rayons.... vous pensez vraiment que des précautions supplémentaires sanitaires soient prises pour nos amis à quatre pattes ???? Réfléchissez..... Conclusion : faites du riz avec légumes et viande de préférence non rouge et non grasse pour nos chers toutous, car croquettes pour problèmes rénaux ou opérés du cœur, ou sénior ou jeunes etc... etc.... vous en trouverez à toute les couleurs et goûts... et c bien du business :-( Mon chat avait des problèmes urinaires... .l’on m’a conseillé des croquettes à vie pour mon chat... au bout d’un an.... J’ai arrêté car hors de prix... j’ai voulu testé... il n’a aucun problème maintenant....

6 votes
par Jérémy Anso (IP:xxx.xx1.249.163) le 11 avril 2013 a 23H37
Jérémy Anso, 1 article (Rédacteur)

Bonjour,

Merci de l’attention pour l’article. Tous les chiffres et les articles scientifiques publiés dans l’article sont valides et indépendants de toutes sources de biais et de conflits d’intérêts, entretenu par nombre de vétérinaire avec les industriels qui produisent des croquettes pour chien, quelque soit la qualité de celle-ci et "l’emballage" (comprendre marketing).

Vous n’êtes pas sans savoir que dans l’évolution des espèces, ce n’est pas la différence entre un trait particulier - ici la capacité de digérer de l’amidon - qui va permettre d’isoler une nouvelle espèce. Non, une espèce est définie comme des individus interféconds entre-eux et dont les reproductions avec les proches parents sont impossibles, à cause des phénomènes d’isolement reproducteur (dans le cas contraire on peut parler d’hybride).

Pour le chien, il apparaît évident que c’est à cause de la domestication (et non une différenciation spécifique) qui lui a permis d’acquérir la capacité de digérer une CERTAINE quantité d’amidon, uniquement grâce au pancréas et rien d’autres.

Comme le démontre le graphique de l’article, l’alimentation originale des chiens était composée de 14 % de glucides, car ils peuvent facilement gérer (et digérer une telle quantité), alors qu’aujourd’hui la moyenne des glucides dans les croquettes est à 56 % (et je parle des croquettes premier prix et haut de gamme bien entendu). Il apparaît donc clair, comparé à l’alimentation traditionnelle des chiens, qu’il y a aujourd’hui un excès en carbohydrates ou sucres sous forme d’amidons, principalement à cause du faible coût des céréales.

Ceci dit, étant ouvert au débat, j’attends les articles et les preuves desdits vétérinaires, avec un réel grand plaisir. Maintenant, vous en savez un peu plus. Bien à vous.

6 votes
(IP:xxx.xx5.239.163) le 22 août 2013 a 12H08
 (Visiteur)

Rien que le passage sur l’apparition de l’espèce chien suffit à dévaloriser tout votre argumentaire précédent et est en contradiction avec les travaux archéologiques et génétiques récents (et anciens aussi d’ailleurs !), s’il suffisait d’assener des certitudes personnelles pour en faire des faits... Votre argumentaire est cependant bien faible par lui même : sélection d’article à charge uniquement (où sont les nombreux articles scientifiques démontrant l’efficacité de croquettes spécifiques sur des problèmes de santé bien connu et courant : rachitisme, calculs urinaires, allergies, maldigestion...) et non pas confrontation point par point, et enfin l’erreur majeur : comparaison de moyennes de composition entre des croquettes de gammes et de marques différentes pour des espèces et des races différentes et donc de composition très différentes, leur valeur moyenne ne signifie rien, on ne donne pas un mélange de toutes ces croquettes à nos animaux... intention peut être louable mais méthodologie : zéro pointé

5 votes
par Elisabeth02 (IP:xxx.xx7.52.180) le 21 septembre 2013 a 14H06
Elisabeth02 (Visiteur)

En effet il serait intéressant de donner la parole à un vétérinaire n’ayant absolument aucun lien d’aucune sorte avec les industriels du pet-food. Mais au vu du sponsoring de formations et séminaires en tous genres c’est je pense une espèce en voie de disparition.

La qualité réelle des aliments industriels pour nos animaux domestiques ne peut-être évaluée qu’à travers des analyses faites par un laboratoire indépendant et agréé par le ministère de l’agriculture. C’est ce que fait l’Assocation SNAC : http://www.croquettes-chats-chiens.com/

11 votes
par ethsmaster (IP:xxx.xx1.94.206) le 10 avril 2013 a 13H26
ethsmaster (Visiteur)

Cet article est particulièrement inquiétant !!! Que d’amalgames (et on met tous les types de croquettes dans le même panier), de racourcis catastrophiques (en effet, comme dit précédemment, l’auteur manipule les résultats d’articles scientifiques afin d’arriver à ses conclusions plus qu’alarmistes) et de crise de paranoia aigüe (regardez ces grands vilains industriels bien épaulés par leurs amis vétérinaires, peu scrupuleux qui n’ont que faire de la santé animale !!) Regardez les grands méchants industriels qui donnent au chien tout ce que l’homme ne veut pas manger... (Anthropomorphisme...). Ne vous inquiétez pas, le chien ne vous en tiendra pas rigueur (en tout cas, le mien ne boude pas sa gamelle, pas plus mauvaise pour sa santé qu’une charogne qu’il avalerai dans la nature !) Les animaux diabétiques ne le sont pas à cause des croquettes, mais bien plus souvent à cause du surpoids que leurs propriétaires laissent s’installer... La formation de cristaux dans l’appareil urinaire félin est plus souvent due à une alimentation de mauvaise qualité (croquettes bas de gamme) plutôt qu’à l’alimentation sèche en elle même !!! En bref, je m’arrêterai là, l’esprit scientifique de l’auteur est nettement à remettre en question et les conclusion qu’il tire sont donc nettement critiquables... Mieux vaut des croquettes de qualité qu’une ration ménagère mal calculée/équilibrée dans 90% des cas... Sur ce, je m’en vais donner sa gamelle de croquette à mon chien et laisse l’auteur alimenter son chien avec des os, de poulet de préférence (==> corps étranger intestinal), des bons petits plats à l’oignon (==> intoxication) ou autre très bonne denrée. Il me permettra ainsi de continuer mon métier longtemps, même sans avoir à vendre de vilaines croquettes !

6 votes
par Jérémy Anso (IP:xxx.xx1.249.163) le 12 avril 2013 a 00H05
Jérémy Anso, 1 article (Rédacteur)

@ ethsmaster :

Merci pour ce commentaire... intéressant. Je note plusieurs points dans votre argumentation qui manque de pertinence, de preuves, et de véracité.

1. Votre chien ne boude sa gamelle de croquette.

Effectivement, les croquettes ne doivent absolument pas être boudé par les chiens et les chats au risque de voir les ventes s’effondrer, c’est un fait. Les industriels font donc absolument tout ce qui est en leur pouvoir pour rendre les croquettes les plus attractives possibles, ou appétentes. L’enrobage des croquettes est spécialement conçu pour être des plus attractif pour le chien, et cela n’a absolument rien à voir avec la qualité du produit. J’ose prendre pour exemple les produits chez l’Homme qui sont incroyablement appétent (glace, snack, fast-food) et pourtant mauvais pour la santé.

2. Le diabète observé est du au surpoids plutôt qu’à cause des croquettes.

Le surpoids n’est pas responsable du diabète. C’est un principe de physio-pathologie très commun : c’est l’excès de sucre qui rendre le chien insensible à l’insuline ou alors réduire sa production d’insuline. On parle de diabète de type 2. Le surpoids n’est qu’une CONSEQUENCE d’un excès de sucre, d’un manque d’activité physique mais également du diabète. Merci d’en prendre bonne note. (n’importe quel site internet vous apportera les réponses).

3. "La formation de cristaux dans l’appareil urinaire félin est plus souvent due à une alimentation de mauvaise qualité (croquettes bas de gamme) plutôt qu’à l’alimentation sèche en elle même"

Quelles sont vos preuves ? Avez-vous, comme moi, des références scientifiques qui attestent vos propos ? Cela ressemble beaucoup à un argument falacieux, c’est à dire sans fondement et uniquement basé sur une appréciation personnelle. J’attends vos arguments et preuves, sinon cette partie du commentaire ne peut être prise en compte. Merci.

4. "Sur ce, je m’en vais donner sa gamelle de croquette à mon chien et laisse l’auteur alimenter son chien avec des os, de poulet de préférence (==> corps étranger intestinal), des bons petits plats à l’oignon (==> intoxication)"

Les chiens mangent, depuis leur existence sur Terre, des OS. Que vous le vouliez ou non, que vous ayez été formaté durant votre formation de vétérinaire ne pourra jamais changer ce fait ECOLOGIQUE, HISTORIQUE et EVOLUTIF, du chien. Là où la différence est intéressante, c’est que les chiens doivent manger des os crus et non cuits. Les corps étrangers sont les aliments ? Où est la pertinence de cette information ?

A propos des oignons, que je ne cite ABSOLUMENT PAS dans l’article, n’importe quel maître pourra se renseigner et trouver les informations sur les aliments à éviter et à donner. Merci pour cette information qui plaira à tous les lecteurs de l’article. ; )

13 votes
(IP:xxx.xx4.35.128) le 10 avril 2013 a 16H02
 (Visiteur)

Je suis étudiante vétérinaire. Des cours sur les besoins et la nutrition des divers animaux de compagnie et de rente, on en bouffe, je peux vous l’assurer. Un de nos profs a travaillé avec des acteurs nationaux et internationaux afin d’améliorer la qualité des croquettes et de la nourriture vendue aux propriétaires depuis des dizaines d’années. Je veux dire, ce n’est pas un obscur personnage se déclarant conseiller en nutrition...

Pour commencer monsieur, on écrit des animaux de compagnie, sans S à la fin. à défaut d’être un scientifique renseigné et compétent pour donner des conseils de nutrition, vous pourriez au moins écrire en français correct puisque ça, c’est votre métier. Ensuite, on parle de propriétaire, et non de maître et maîtresse, si l’on veut rester précis dans ses descriptions. "qui d’entres vous" allez, on continue dans les leçons de français, petite astuce secrète bien gardée par les gens ayant un peu de considération pour leur langue , on dit "qui d’entre vous" sans S, si malgré tout on tient à utiliser cette expression extrêmement mal dite plutôt que "qui parmi vous" ou "combien d’entre vous".

"un chien à l’état naturel" : hum. si vous aviez correctement lu les articles dont vous parlez sans zapper les mots que vous ne comprenez pas, vous auriez compris qu’un chien est le fruit d’une évolution sur des générations qui a produit un animal DOMESTIQUE, dont "l’état naturel" n’a plus le même sens que pour des animaux sauvages. Qu’on le veuille ou non, le chien est maintenant lié à l’humain et les chiens retrouvés seuls ne sont pas "sauvages" sensu stricto ; il y à là une ENORME différence en matière de comportement, notamment alimentaire, absolument non négligeable concernant le chien.

"les ingrédients qui entrent dans la fabrication des croquettes sont faites de sous-produits de porcs, de volailles et de ruminants. Sous-produits signifient les viscères, les têtes, les pattes, les cous, ou encore les carcasses (6)." C’est vrai SEULEMENT quand il y a écrit "viande et sous produits animaux" ou abats etc... Et ces croquettes sont généralement du genre Canigou ou autre croquette low cost qu’aucun vétérinaire digne de ce nom ne s’aviserait à "conseiller" comme vous dites : les problèmes avec ces croquettes sont sans fin, et pas seulement à cause de la qualité des produits animaux.

Vous avez lu que la présence de fibres insolubles était indispensable à la fois pour le maintien de la forme de la croquette, pour que l’animal fasse des selles bien moulées et le moins odorantes possibles, que cette forme d’alimentation permettait de pouvoir les conserver dans des conditions optimales tout en contrôlant exactement les nutriments donnés à notre animal, ainsi que leur quantité, qui de ce fait sont parfois bien mieux nourris, selon leurs besoin, que nous, humains ?

"Le diabète et l’obésité ne sont plus réservés à l’Homme, les chiens et les chats en souffrent désormais" Ne mentionnez suuurtout pas les propriétaires donnant des restes de table en permanence à leurs chiens et nourrissant abusivement leurs chats qui deviennent obèses... La faute est bien sûr aux croquettes, et pas à celui qui les donne, ce qu’il donne à côté ni à comment il les donne !

"Une étude publiée en 2010 atteste d’un risque sanitaire par contaminations aux salmonelles des croquettes sèches pour chiens. Régulièrement, les grandes sociétés qui commercialisent ce type de produits lancent des appels de précautions afin d’isoler des sachets de croquettes qui comportent des risques pour la santé humaine et animale. Ne comptez pas moins de 20 rappels de produits depuis le début de l’année, uniquement pour le sol américain " Comment osez-vous faire ne serait-ce qu’un léger parallèle avec les USA qui n’ont pas DU TOUT la même législation en industrie alimentaire et critères de qualité...

Croquettes sèches par ci, croquettes sèches par là, vous mettez dans le même panier une FORME d’alimentation dont la qualité et le sérieux d’élaboration varie du tout au tout d’une marque à une autre. C’est comme si vous parliez de saucisses, alors qu’il est évident que si certaines sont faites avec ce qu’il y a effectivement marqué sur le paquet et avec une volonté de qualité gustative et alimentaire, d’autres sont remplies avec le plus de graisse et d’épices possible par la loi... C’est tout bonnement ridicule et à la fois IRRESPONSABLE de communiquer sur ce sujet à des gens qui n’y connaissent rien, en leur implémentant des idées faussées de la réalité.

"les sous-produits végétaux utilisés dans les croquettes sèches pourraient être des sources de contamination". Breaking news : n’importe quel produit organique peut être source de contamination. La nourriture à la base c’est de la vie, pas des mathématiques, et rien n’est jamais sûr à 100% dans les chaînes de fabrication. Et c’est la même chose pour la nourriture humaine !

"Les croquettes sèches pour chiens et chats placent incontestablement votre animal de compagnie dans un état de déséquilibre biologique majeur" En fait je me dis que vous voulez faire un article choc pour vous faire voir. C’est pas possible autrement d’être aussi stupide. Ce n’est pas en écrivant une liste d’articles de référence que vous allez être crédible, il faut encore ne pas prendre des morceaux choisis interprétés de manière subjective et présentés à un public novice avec des mots dont vous ne connaissez vous-même pas le sens.

Les croquettes sèches pour chiens et chats qui valent 2euro les 10 kg sont des horreurs nutritionnelles que l’on déconseille plus que fortement à n’importe quel propriétaire, mais pas pour les raisons que vous avez invoquées, sauf pour la mauvaise qualité des protéines récupérées n’importe où qu’on peut y trouver.

Peut-être qu’avant d’écrire ce TORCHON scandaleux vous auriez pu consulter un vrai vétérinaire nutritionniste avec qui vous auriez pu discuter de la véracité de vos déclarations et qui aurait pu vous faire comprendre et vous démontrer que vous êtes complètement à l’ouest. Mais ça, c’est si vous avez réellement envie de comprendre et d’apprendre et si vous êtes réellement un scientifique, ce que je mets fortement en doute.

N’importe qui peut se proclamer conseiller en nutrition de nos jours, au grand malheur du grand public.

PS : allez-y nourrissez votre chat avec de la viande, du bon steak, et de tout et n’importe quoi en étant convaincu que le tout est bieeen équilibré, on se reverra en clinique. Le mien est nourri avec des croquettes de qualité et il vous salue bien bas. Et pour ceux intéressés par de vraies ration ménagères bien pensées, je vous conseille cuisine à crocs, sur le net, tenu par des professionnels.

12 votes
par Jérémy Anso (IP:xxx.xx1.249.163) le 12 avril 2013 a 00H24
Jérémy Anso, 1 article (Rédacteur)

Bonjour jeune étudiante vétérinaire, et merci de l’intérêt pour l’article et de tes remarques que nous allons discuter.

1. "Qu’on le veuille ou non, le chien est maintenant lié à l’humain et les chiens retrouvés seuls ne sont pas "sauvages" sensu stricto ; il y à là une ENORME différence en matière de comportement, notamment alimentaire, absolument non négligeable concernant le chien."

Malgré le fait que le chien soit lié à l’humain, et bien évidemment domestiqué, il n’en reste pas moins que ces capacités physiologiques pour digérer une alimentation riche en glucides ne lui permettent pas de rester en bonne santé. (et cela doit dépendre de l’activité physique du chien et de la qualité des croquettes.). D’autre part, le chien ne consommait jamais autant de produits sous forme de céréales, cela est une dérive de l’agroalimentaire moderne car les produits sont peu chers et participent également à la fabrication des croquettes : d’une pierre, deux coups.

2. "C’est vrai SEULEMENT quand il y a écrit "viande et sous produits animaux" ou abats etc... Et ces croquettes sont généralement du genre Canigou ou autre croquette low cost qu’aucun vétérinaire digne de ce nom ne s’aviserait à "conseiller" comme vous dites : les problèmes avec ces croquettes sont sans fin, et pas seulement à cause de la qualité des produits animaux."

Vous êtes jeunes, et n’avez pas encore subi la pleine pression des industries de la croquettes. Mais cela viendrait en son temps. Je vous propose de relire la composition des croquettes que j’ai mit dans l’article. Ces croquettes viennent de chez UN VETERINAIRE, et même plusieurs différentes (au moins une dizaine), c’est du ROYAL CANIN. Il y a donc plusieurs problèmes :

- soit les croquettes sont en fait bonne, du coup, les vétérinaires peuvent vendre des sous produits animaux et végétaux en bonne conscience.
- soit les croquettes sont effectivement de mauvaise qualité, ce qui est mon humble avis, et alors les vétérinaires vendent ce genre de produits. Oui, les gentils vétérinaires qui ne veulent que le bien des animaux et absolument pas les part de bénéfices... ben voyons. Comment pouvez répondre face à ces arguments ? tromperie ? Mensonges, probablement.

Prenons pour exemple des croquettes de bonne qualité. PURINA, PRO PLAN, vous êtes d’accords ? C’est chers, c’est bon, il y a de la volailles, OK.

Voici donc la composition d’une croquette pour chien pro plan, type standard (âge, taille, etc.) :

"Poulet (20%), blé, protéines de volaille déshydratées, maïs, riz (7%), pulpe de betterave déshydratée, graisse animale, gluten de maïs, hydrolysat, poudre d’œuf, huile de poisson, sels minéraux"

Nous avons donc, des sous produits animaux (protéines de volaille déshydratées) et végétaux (pulpe de betterave déshydratée), avec des hydrolysat dont on ignore tout. De la poudre d’oeuf, et même du gluten de maïs qui aura les mêmes effets dangereux sur le transit intestinal du chien qu’avec l’Homme.

Qu’à cela ne tienne, prenons le cas d’un chat. Voici la composition de croquettes de qualité type PRO PLAN :

"Poulet (21 %), riz, gluten de maïs, protéines de volaille déshydratées, maïs, blé, graisse animale, œufs déshydratés, racine de chicorée déshydratée* (2 %), concentré de protéines de pois, sels minéraux, huile de poisson, hydrolysat, levures.

Nous avons encore une fois, une alimentation riches en sous-produits animaux et végétaux, et basée sur des céréales. Est-ce de la qualité ? Peut-être me dirais vous. Les lecteurs pourront juger, REELLEMENT.

Avez-vous d’autres idées ? : )

8 votes
par arcadia (IP:xxx.xx4.35.128) le 10 avril 2013 a 17H04
arcadia (Visiteur)

NON le chien ne descend pas du loup ... ils ont un ANCETRE COMMUN, ce qui n’est clairement pas la même chose. De même l’Homme n’est pas un descendant du singe... C’est un principe de base en phylogénétique...

C’est une remarque parmi tant d’autres tant cet article est truffé d’erreurs et d’amalgames.

9 votes
(IP:xxx.xx4.35.128) le 10 avril 2013 a 17H39
 (Visiteur)

Une fois la crise de rire jaune passée, je vais tenter d’ajouter ma pierre à l’édifice pour expliquer en quoi, encore une fois, quand on n’y connait rien il vaut mieux respecter ce vieux proverbe : "Il vaut mieux la fermer et passer pour un con que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet."

1)La première chose qui m’a choqué (rassurez-vous je n’expliquerai sûrement pas tous les points choquants car je n’ai pas envie d’y passer ma soirée) c’est de mettre toutes les croquettes dans le même panier. Ce serait un peu comme si en humaine, on dirait qu’aller au restaurant tous les jours ce n’est pas bon... en mettant au même niveau les fastfood, les restaurants gastronomiques ou que sais-je encore. Il n’y a pas de croquette unique mais DES croquettes. Dans une même marque de croquette vétérinaire, il y a DES croquettes, chaque type adapté au mieux pour les besoins du chiens.

2) 2eme point intéressant c’est : l’un de vos liens : http://www.dur-a-avaler.com/croquet... pour parler de preuves scientifiques... Je suis donc allé voir sur ce site ce qui était dit et surprise, je me retrouve sur votre blog. Je parcoure les innombrables inepties (n’auriez-vous pas une dent contre les grosses industries ?) qui foisonnent dans cet article et je tombe sur... "Et les preuves scientifiques Jérémy ?[...] il n’y a pas beaucoup de recherche sur le sujet comparé aux centaines de références sur la nutrition humaine" Donc... toutes vos conclusions partent d’un nombre non concluant de recherches... Donc votre argumentation est vraisemblablement, excusez-moi le mot, "foireuse" dès le début (mais c’est bien, vous le reconnaissez indirectement).

3) "De plus, les chiens sont incapables de digérer de la cellulose étant dépourvus de l’enzyme correspondante, la cellulase." OH MY GOD ! Comment ose-t-on donner des légumes et des produits végétaux aux chiens alors qu’ils n’ont pas la bonne enzyme pour dégrader la cellulose. Oh mais attendez Jérémy, il doit bien vous arriver de manger des produits végétaux et... je suis presque sûr que de temps en temps vous ingérez vous-même de la cellulose et pourtant vous non plus vous n’avez pas l’enzyme. Ou alors seriez-vous croisé avec une vache (qui elle-même n’en est pas capable seule mais bien grâce à la flore de ses pré estomac) ? Arrêtez tout de suite vous êtes en train de vous tuer à petit feu. Mais alors pourquoi nous recommande-t-on de manger 10 fruits et légumes par jour ? Peut-être que ce n’est pas aussi horrible que vous le prétendez... Oh et puis comme dit ci-dessus, les fibres, elles sont essentielles pour bien digérer. A l’état naturel, le Loup (parce que, encore une fois, l’état naturel du chien c’est de vivre avec l’Homme) mange de fibres lorsqu’il consomme l’estomac et les intestins de ses proies.

3)Parlons maintenant du risque sanitaire avec l’horreur des salmonelloses liées aux croquettes. Je vais vous citer : "extrusion à haute température (150 à 200 °C)". C’est une phrase que vous avez écrite vous-même donc, il m’est avis que vous êtes d’accord avec cette dernière. 150°C... Après une recherche de... 2 secondes, je suis tombé sur la résistance à la chaleur de Salmonella : "La congélation ne tue pas les bactéries, seule une cuisson au-delà de 100°C les élimine". D’après mes notions de mathématiques... 150°C > 100°C donc les croquettes sont... stériles. Les risques liés aux salmonelles comme aux mycotoxines d’ailleurs ne sont pas dues aux croquettes mais... à la conservation de ses dernières par les propriétaires. Pourquoi ? Parce que certains ne respectent pas les recommandations. Or les sacs de croquettes de gamme vétérinaire sont conçus pour protéger ces dernières des contaminations. Les vétérinaires comme les fabricants recommandent alors de laisser les croquettes dans le sac, de les stocker à l’abri de plein de choses (Lumière, Température trop élevée etc...) pour éviter la contamination. Mettez vos légumes, votre viande pour la ration ménagère que vous semblez favoriser dans une cave humide sans aucune protection et on verra lequel des deux produits va causer le plus rapidement des problèmes de salmonellose. (Pour info, il y a eu environ 100 000 cas de salmonellose humaine en 2010)

4) Point très intéressant : "J’ai inséré les limites maximales et minimales que n’importe quel chien devrait recevoir quotidiennement. On se rend compte que les glucides sont plus de 4 fois supérieurs aux besoins du chien, et que les lipides et les protéines sont 2 fois inférieurs à ces mêmes besoins." Je suis donc allé sur le lien et encore une fois je tombe sur votre magnifique blog (comme quoi la merde ça colle au pied et encore plus quand y a de la cellulose dans l’aliment) Me voilà parti dans la fouille intempestive des sources évoquant ces limites sur ces pages et... vous n’en citez pas. Je vais donc voir les commentaires sur ce blog et comme j’aime bien vous citer, je vais carrément retranscrire l’une de vos réponses : "Sous certaines conditions oui. Je suis d’accord avec le lien que tu as fourni, et c’est ce que j’ai trouvé au cours de mes recherches : le chien sécrète de l’amylase uniquement à partir du pancréas.

Après, le débat omnivores ou carnivores reste ouvert. Les chiens digèrent très mal les grosses quantités d’amidons, et encore moins quand celles-ci ne sont pas cuites. Mais il est indéniable qu’ils se soient très bien adapté, au moins en partie, à l’arrivée massive des sucres dans leur régime alimentaire.

Et pour te rejoindre, est-ce optimal pour lui ? Moi non plus je ne sais pas, comme l’excès de sucre est dangereux pour l’homme, il l’est également pour le chien. Et j’aurais plus tendance à placer le chien sous l’ordre des carnivores peu stricts à tendance omnivores ou un mélange des deux termes. En tout cas, le bagage génétique du chien, même s’il évolue, ne montre pas pour moi une prédisposition pour manger des féculents mais plutôt une barrière de sécurité pour digérer et traiter un minimum d’amidon qui proviendrais des Hommes, encore eux !" ... Alors qu’est ce qu’on peut en tirer... des "Oui je suis d’accord ils peuvent s’adapter et seulement si l’amidon est cuit". Je vais peut-être m’avancer mais 150°C à 200°C me semblent des températures compatibles avec la cuisson de l’amidon. Et après un magnifique "JE NE SAIS PAS". C’est beau de reconnaître son ignorance, c’est encore plus beau lorsqu’on ne parle pas de ce que l’on ignore car d’après cette réponse vous n’en savez rien mais comme vous avez une idée préconçue du chien vous pensez que ce n’est pas compatible avec son état. Mentir c’est maaaaal !

5) Vous citez un vétérinaire... Je suis donc allé voir son article et il est vrai qu’il parle de cas qu’il aurait observé... sans aucune réelle étude. Mais surtout j’ai remarqué que vous n’avez fait attention qu’à deux phrases de tout son pavé alors que sur tout le reste il indique que l’animal est adapté au glucose. Et lorsqu’il parle d’une cause pour les torsions d’estomac, il précise bien que ce n’est qu’une hypothèse. D’après mes propres recherches il semblerait que ce soit plutôt le gabarit des chiens (poitrail profond) ou des habitudes alimentaires qui seraient à l’origine de ces torsions.

6) En relisant un peu mieux vos proportions, j’ai bien peur que vous ayez oublié de prendre en compte que la viande dans les croquettes est desséchée et donc que la quantité de viande peut paraître faible mais... si il n’y avait pas eu de déshydratation le volume de viande aurait été 5 fois plus important.

7)Les croquettes sèches pour chiens et chats placent incontestablement votre animal de compagnie dans un état de déséquilibre biologique majeur... LoL ? ça peut paraître incroyable mais il y a un bien plus grand risque de carence sans croquette qu’avec car les propriétaires réfractaires à ces dernières oublient souvent de complémenter l’alimentation avec des minéraux.

8) Les repas « faits maison » ne doivent pas inquiéter les propriétaires tant qu’ils respectent les besoins du chien et du chat. C’est vrai.. Encore faut-il bien le faire (c’est à dire rajouter la bonne quantité en plus de calcium et de potassium), encore faut-il s’y tenir, encore faut-il en avoir les moyens, aussi bien financier qu’en terme de temps.

9)Vous recommandez de donner de la viande crue (n’est ce pas ?) "viande crue". Vous avez aimé inquiéter l’opinion publique en parlant de salmonellose... Allons donc voir les parasitologues pour qu’ils vous expliquent en quoi la viande crue n’est pas aussi bonne qu’elle en a l’air. Et là... les risques de salmonelloses sont réels.

10)Bravo, vous avez réussi à illustrer à merveille les paroles de l’un des plus éminents scientifiques de notre histoire. "Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue." A. Einstein. Or vous n’avez pas parlé de l’Univers donc c’est apparemment l’autre point que vous avez éclairci.

Sur ce, bon courage à vos collègues de l’IRD, ça ne doit pas être évident de bosser avec une personne aussi compétente que vous (mais peut-être l’êtes vous dans votre domaine... Restez-y et n’allez pas vous occuper du travail des autres qui eux ont été formé pour. Merci)

6 votes
par Jérémy Anso (IP:xxx.xx1.249.163) le 15 avril 2013 a 05H06
Jérémy Anso, 1 article (Rédacteur)

Bonjour ! Enfin un commentaire digne de ce nom, avec des vrais attaques personnelles, des critiques sans fondement et une lecture totalement INCOMPLETE des références et de mes articles sur le sujet.

J’ai déjà beaucoup écrit, mais je vais faire l’effort de te répondre, le jeu en vaut largement la chandelle ! ; )

1/ Est-ce que je mets toutes les croquettes dans le même panier ?

Effectivement, je parle des croquettes au sens large du terme : c’est à dire les mauvaises, les moins mauvaises, les pas trop mauvaises et même les moins bonnes. On peut immédiatement exclure les très bonnes, qui sont rares et chers, et qui sont hors de propos car les moins vendus (ce constat est inévitable).

De ce fait, il me paraît hasardeux, étrange, mal approprié de penser que je classe toutes les croquettes dans la catégorie "restaurant" (incluant, comme tu l’as dit fast-food et resto gastronomique) alors que toutes les croquettes, ou la très grande majorité, sont uniquement dans la catégorie "FAST-FOOD", indéniablement.

Etant donné que la plupart des croquettes, et même les croquettes d’excellentes qualités de type PRO PLAN ou PURINA contiennent des sous-produits animaux (donc des viscères, des pieds, des cous, des carcasses, etc) et végétaux (déchets de l’industrie sucrière, graines de mauvaises qualités et mal stockées, etc.) ainsi qu’une forte concentration de céréales sous forme d’amidon (mais j’y reviendrais plus tard).

2/ Mon argumentation est-elle "foireuse" ?

La question peut paraître indélicate, mais soit, essayons d’y répondre. Tu es en fait en train de confondre les liens insérés dans l’article qui pointent vers les articles de mon blog, qui ne constituent absolument pas des références, avec les 18 références inscrites en fin d’article. Mais il fallait au moins lire l’article jusqu’au bout et remarquer les petits chiffres entre parenthèse qui indiquent une référence... Miracle, j’espère qu’elle a compris pour les articles futurs...

Donc au final, moi je cite plus de 18 références, dont des articles scientifiques internationaux indépendants et toi tu cites ? Rien ? Tu argumentes avec rien ? N’est-ce pas là une argumentation ... foireuse ? Si j’ose me le permettre (mais passons ; ).

3/ La cellulose

Ce point est intéressant car oui, les chiens comme nous avons besoins d’une certaine quantité de fibre insoluble (ou cellulose) pour aider le transit intestinal. Là où nous les Hommes supportons des quantités élevées de cellulose, le chien lui, ne pourrait pas le gérer. La cellulose est plutôt un faux problème, et là oui je te rejoins. Dans la mesure où les croquettes ne dépassent que rarement les taux de cellulose recommandés, on pourrait se dire que c’est bon . SAUF que cette cellulose ne provient pas de n’importe quoi, mais bien d’un sous-produit végétal issu de l’industrie sucrière de la betterave. C’est de la revalorisation de déchets quelque part, c’est cool non ?

3 bis/ Le rsique avec les Salmonelles ?

Que les salmonelles soient tuées durant la cuisson ne changent pas le problème d’un risque infectieux par les CROQUETTES. La très grande majorité des propriétaires laissent les croquettes dans le sac, bien fermé, et pourtant, le risque de salmonelle est bien réel et encore, est-il dangereux ?

4/ Amidons, protéines et citation de commentaires

Ce point est véritablement une mine de non sens. Mes arguments sont clair, et les faits incontestables. Les chiens, contrairement aux Hommes, ne sécrètent pas d’amylases dans la salive, uniquement avec le pancréas. Ok, ça c’est rentré. Les chiens sont donc moins "capables" de digérer des fortes quantité d’amidon à cause d’une surcharge de travail du pancréas, créant des pancréatites ou des insuffisance.

Tu reprends commentaire comme quoi je ne sais pas si cette consommation est idéale ? Mais ne tant fait pas, une consommation excessive de glucides n’est PAS OPTIMALE du tout, elle est même dangereuse tout simplement. ET comme la plupart des croquettes affichent des quantités énormes d’amidon ; les croquettes peuvent présenter un danger pour la santé des chiens et des chats.

En bref, les propos de l’article sont corrects : les quantités de sucres dans les croquettes sont trop élevées et la graisse et les protéines sont trop basses.

Je m’arrête, mais c’est amplement suffisant. ; )

9 votes
(IP:xxx.xx4.35.128) le 10 avril 2013 a 18H29
 (Visiteur)

Aïe aïe aïe, j’en ai mal aux yeux d’avoir lu autant d’idioties concentré dans un seul "article". Tout d’abord, M. Anso, quels sont votre formation et vos diplômes attestant votre compétence (ou plutôt son absence) en nutrition animale (et humaine par ailleurs, puisque vous abordez également ce sujet dans votre blog) ?

La plupart des erreurs, inepties, omissions, etc, ont déjà été relevées par d’autres lecteurs avant, donc je ne vous ferez pas l’affront de les répéter.

Je vous informerai juste de quelques points, comme ça, en vrac :

- Si vous donnez des os à manger à votre chien, son espérance de vie risque bien de se voir écourtée (et votre facture de vétérinaire augmenter), car si l’os ne reste pas planté ou coincé quelque part dans son tube digestif, bloquant tout le transit et / ou provoquant une jolie péritonite (très douloureuse et souvent mortelle), il finira par former une espèce de magma plâtreux en lieu et place des selles que votre animal aura beaucoup de mal à expulser... Il est utile de noter par ailleurs que les carnivores, qu’ils soient sauvages ou domestiques, laissent les os une fois qu’il n’y a plus rien à détacher dessus...

- Les animaux et les viandes qui partent à l’équarrissage sont incinérés. Ils ne rentrent dans aucune industries agro-alimentaire, car si ils partent à l’équarissage c’est que justement ils sont déclarés impropre à la consommation. La législation est très claire sur ce point là...

- Prétendre écrire un article sérieux en prenant parmi ses sources deux articles de son propre blog, un article sorti d’on ne sais où d’un certain Dr Duprez (qui n’est même pas référencé sur le site de l’Ordre National des Vétérinaire), président d’un groupe de chirurgie fantôme, je trouve ça assez osé, de même que les "une étude à montré que" sans préciser laquelle, justement...

- Les croquettes, c’est comme les aliments humains, il y en a de tous les prix et de toutes les qualités. Certaines marques, vendues notamment par les vétérinaires, sont de très bonne qualité, mais c’est vrai relativement cher. Par contre c’est sûr que si vous achetez le paquet à 2€ les 10 kg en grande surface, oui, c’est de la m****, mais vous en avez simplement pour votre argent (c’est à dire 2€)...

Sur ces quelques remarques, je vous souhaite une bonne soirée (et une véritable formation en nutrition animale). Je m’en vais nourrir mon vieux chat de 18 ans avec ses croquettes vétérinaires qu’il mange depuis tout petit...

6 votes
par Jérémy Anso (IP:xxx.xx1.249.163) le 12 avril 2013 a 00H32
Jérémy Anso, 1 article (Rédacteur)

Bonjour et merci pour ce commentaire. Je relève quelques points intéressant.

1." Prétendre écrire un article sérieux en prenant parmi ses sources deux articles de son propre blog, un article sorti d’on ne sais où d’un certain Dr Duprez (qui n’est même pas référencé sur le site de l’Ordre National des Vétérinaire), président d’un groupe de chirurgie fantôme, je trouve ça assez osé, de même que les "une étude à montré que" sans préciser laquelle, justement..."

Toutes les études scientifiques que j’ai utilisé et les références aux articles sont en bas de l’article... il vous suffit de scroller, de lire et de C/C. Tout simplement.

2. "Certaines marques, vendues notamment par les vétérinaires, sont de très bonne qualité, mais c’est vrai relativement cher. "

Je vous propose de lire l’un de mes commentaires précèdent où justement je vous prouve que les vétérinaires peuvent vendre des croquettes de MAUVAISES qualité. D’ailleurs, la composition des croquettes énoncée dans l’article proviennent de chez des vétérinaires, ce sotn des ROYAL CANIN. J’ai fait la démonstration dans un commentaire précédent que les vétérianires peuvent vendre des croquettes "de qualité" alors qu’elles contiennent tout de même des sous produits animaux et végétaux (CF. PRO PLAN PURINA, oui Madame, ou monsieur.)

Je souhaite par ailleurs une longue vie à votre chat, mais je vous rappelle qu’en science (quand en on a fait, ce que je doute pour les vétérinaires), les cas particuliers ne peuvent servir d’exemples. Merci à vous ; )

10 votes
par Belouch (IP:xxx.xx9.118.90) le 10 avril 2013 a 19H50
Belouch (Visiteur)

Cet article est-il une parodie ? Car je trouve plus d’idioties absolument absurdes que de choses vraies. Dire que le chien a besoin de 50% de protéine, ce qui dépasse même de loin les besoins d’un chat, montre clairement que cet auteur ne connait RIEN, mais alors RIEN DU TOUT en matière de nutrition animale. S’il vous plait cher auteur, restez à ce que vous savez faire (s’il y a), mais surtout ne venez pas abrutir les gens avec vos idioties alors que vous ne savez pas du tout de quoi vous parlez. Et veuillez retirer cet article, c’est une honte... Merci d’avance.

7 votes
par Jérémy Anso (IP:xxx.xx1.249.163) le 12 avril 2013 a 00H36
Jérémy Anso, 1 article (Rédacteur)

Bonjour Belouch,

Malheureusement, cet article n’est pas une parodie, c’est la triste réalité mais je peux comprendre le choc que cela peut produire.

pour t’aider à mieux comprendre et lire le graphique, il n’est JAMAIS spécifié que le chien doit manger 50 % de protéines. NON, je dis simplement qu’il doit y avoir au MOINS 25 % de protéines. Là où tu te trompes, c’est dans l’interprétation des 56 % de protéines que peut manger un chien naturellement. Là encore, la réalité semble dur à avaler, mais cela viendra avec le temps.

Il convient de lire l’article plusieurs fois si vous avez des problèmes pour en comprendre toutes les subtilités. Merci.

6 votes
par Jacky (IP:xxx.xx7.6.37) le 11 avril 2013 a 11H52
Jacky (Visiteur)

Qu’il est doux le 21ème siècle, où chacun peut diffuser largement ses inepties "expertes" ! Paraitrait même que Mimi Mathy a des propositions personnelles pour l’après Fukushima ! Chacun a le droit de donner son avis, mais à l’heure où il est difficile pour l’internaute de distinguer les auteur compétents des charlatans, il va de votre responsabilité de connaitre vos limites, et de savoir vous taire quand c’est nécessaire (moi par exemple, je suis nul en Badminton, et bien j’évite de concourir pour les Jeux Olympiques, ca m’évite la perte de temps et l’humiliation publique). Vous pensez, via cet article, sauver des vies ? C’est tout le contraire ! Les commentaires ci-dessus vous le démontrent assez bien.

7 votes
par Jérémy Anso (IP:xxx.xx1.249.163) le 15 avril 2013 a 04H28
Jérémy Anso, 1 article (Rédacteur)

Bonjour Jacky,

A quel moment me suis-je auto-proclamé "expert" en nutrition canine ? De mémoire, jamais. 2ème question : faut-il être un expert dans un domaine pour émettre un avis éclairé et mesuré ?

Faut-il faire des années d’études pour maîtriser des sujets aussi variés que l’alimentation du chien ou la science du sport (pour le badminton) ? Non, forte heureusement.

Dans le monde canins et félins, les seuls "experts" qui pourraient émettre seraient les vétérinaires ? Des vétérinaires largement payés et formés selon les dogmes de la société industrielle ?

De quel dogme suis-je en train de parler ? Celui qui nous dit que les vétérinaires ont raison et que les croquettes sont les aliments ultimes et parfaitement adaptées pour les chiens et les chats.

Or, comme le démontre très simplement, et scientifiquement cet article, les croquettes de bonnes ou de mauvaises peuvent nuire à la santé de nos animaux de compagnie. Les faits sont là, publiés dans des revues internationales alors que les vétérinaires se basent sur des cours biaisés et des recommandations fortement influencées par les sociétés qui commercialisent des croquettes ou autres.

On peut donc se poser la question de l’objectif de cet article, quel est-il ? Celui de sauver des vies ? Des chiens ? Non, l’article n’a pas cette prétention. L’article est là pour ouvrir les yeux à nombre de propriétaires qui ont des chiens ou des chats et qui les nourrissent avec des croquettes pensant que c’est parfait. Non, les croquettes sont LOIN, mais alors très LOIN d’être parfaites.

Si les propriétaires sont intéressés par une nourriture plus naturelle, plus saine et plus respectueuse des besoins du chien et du chat, ils peuvent alors se renseigner sur le net, car les réponses et les alternatives existent. Et même si les vétérinaires sont tous bornés, avec des oeillères inamovibles, les propriétaires peuvent prendre des décisions par eux-même.

6 votes
(IP:xxx.xx1.213.54) le 17 avril 2013 a 01H21
 (Visiteur)

Toutes mes félicitations à l’auteur ! Enfin quelqu’un qui n’a pas peur de dire ce qu’il pense !! Je remarque que personne n’a osé répondre à ses répliques cinglantes... Quelle belle preuve que ses arguments sont irréfutables !

Ou peut-être est ce simplement parce que ses réponses ne sont qu’un ramassis d’âneries encore plus monstrueuses que celles contenues dans l’article.. ?? Ou qu’il ne se donne même pas la peine d’écouter les critiques et qu’il ressasse indéniablement les mêmes inepties (mais tournées de manière différente, bien sûr !!)... ?

En tout cas chapeau bas, belle prouesse technique !! Je suis flattée de rencontrer quelqu’un qui a les mêmes valeurs que MOI. Comme je dis toujours : "Manipulons les autres pour arriver à nos fins. Tant qu’ils ne le savent pas ça ne peut pas les rendre plus malheureux qu’ils ne le sont déjà !".

Amitiés sincères,

Sophie

9 votes
par Jérémy Anso (IP:xxx.xx7.76.85) le 17 avril 2013 a 11H12
Jérémy Anso (Visiteur)

Bonjour Sophie,

Des répliques cinglantes ou rationnelles et indépendantes de toute influence de l’industrie de la croquette ?

Je ne fais pas que ressasser mais bien détailler mon argumentation et apporter des précisions sur des notions qui échappent au plus gentil et bien intentionné des vétérinaires.

Tu parles de manipulation ? Et je suis d’accord avec toi. Je préfère manipuler l’opinion pour apporter du positif, autrement dit une meilleure santé pour tous les animaux de compagnies sous croquettes, que de ne rien faire et laisser les pauvres propriétaires naïfs croire et boire la moindre parole émanant d’un vétérinaire.

Or, et si les lecteurs ont encore un doute, ils doivent savoir que les vétérinaires qui vendent des croquettes touchent une marge sur ces ventes, ils sont donc LIES à l’industrie, et en font la promotion bien évidement. D’autre part, les 4 écoles vétérinaires de France compte parmi les sponsors ROYAL CANIN, HILL PET CARE, NESTLE PURINA, autrement dit les plus grandes sociétés qui commercialise les croquettes.

Maintenant que tu sais cela et les lecteurs aussi, les vétérinaires ne sont plus les gentils petit professionnels des toutous et des gros minets. Non, malheureusement, les vétérinaires sont manipulés par le système de formation, et ensuite, ils manipulent bien malgré eux les propriétaires d’animaux.

Maintenant tu sais tout ! Bonne soirée à toi ; )

7 votes
par France (IP:xxx.xx4.197.84) le 23 avril 2013 a 21H52
France (Visiteur)

Bravo, Jérémy, pour votre courage et votre bon sens ! Les croquettes ne sont certes pas des aliments naturels pour les chiens, puisque aucun chien, livré à lui-même dans la nature sauvage n’a jamais trouvé de croquettes. Ce qu’il trouve, c’est des animaux qu’il tue et mange crus, en commençant par les entrailles, pour avoir sa dose de végétaux prédigérés. La cuisson des croquettes, à haute température, n’est pas sans incidence sur la valeur alimentaire des croquettes : depuis l’étude HEATOX, on sait que la cuisson génère des radicaux libres, des composés chimiques qui n’existaient pas avant, et dont certains sont connus pour être cancérigènes : acrylamides, furanes et autres. La cuisson déforme aussi beaucoup les protéines qui sont des molécules très complexes, donc que l’élévation de température peut modifier de manière importante, de manière qu’elles n’ont plus grand-chose à voir avec les molécules d’origine. http://www.slv.se/upload/heatox/doc...

http://www.slv.se/upload/heatox/doc...

0 vote
(IP:xxx.xx4.35.128) le 26 avril 2013 a 09H16
 (Visiteur)

L’auteur prétend citer 18 références scientifiques "tu es en fait en train de confondre les liens insérés dans l’article qui pointent vers les articles de mon blog, qui ne constituent absolument pas des références, avec les 18 références inscrites en fin d’article." Moi je n’en ai compté que 6, et le reste est constitué de liens vers des sites web comme Wikipedia (contenu fiable par excellence) ou le site de l’auteur (vous considérez-vous comme une référence scientifique ? vos propos prouvent vos propos ?)

Ce point est véritablement une mine de non sens. Mes arguments sont clair, et les faits incontestables. Les chiens, contrairement aux Hommes, ne sécrètent pas d’amylases dans la salive, uniquement avec le pancréas. Ok, ça c’est rentré. Les chiens sont donc moins "capables" de digérer des fortes quantité d’amidon à cause d’une surcharge de travail du pancréas, créant des pancréatites ou des insuffisance.

"Tu reprends commentaire comme quoi je ne sais pas si cette consommation est idéale ? Mais ne tant fait pas, une consommation excessive de glucides n’est PAS OPTIMALE du tout, elle est même dangereuse tout simplement. ET comme la plupart des croquettes affichent des quantités énormes d’amidon ; les croquettes peuvent présenter un danger pour la santé des chiens et des chats." Où sont les références scientifiques qui étayent ce propos puisque vous prétendez en avoir ? Avez-vous trouvé ne serait-ce qu’un seul article dont la conclusion stipule clairement que la consommation d’amidons est une cause avérée de pancréatite chez les carnivores domestiques ? Si vous avez raison merci de me donner la référence

Si je résume, votre seule réponse à un commentaire qui pinte du doigt une absence de référence et de preuves scientifiques étayant votre propos se voit répondre que votre argumentation est correcte parce que vous avez raison. Bref vous n’avez aucun argument pour étayer votre propos.

Votre seul "argument" pour affirmer que les amidons sont responsables de pancréatites et d’IPE ( est que pour les digérer le pancréas sécrète de l’amylase : oui et sécréter des enzymes digestives est une de ses fonctions, cela cause-t-il obligatoirement des pancréatites et des insuffisances ? Où est-il écrit que les croquettes n’alimentent les carnivores domestiques qu’avec des amidons ?

Répondez-moi donc sur le point suivant : vous montrez des teneurs en glucides à un pourcentage de 60% qui correspondent à un pourcentage de matière sèche sur la masse totale (autrement dit cela correspond à des grammes de glucides) Or les besoins alimentaires en glucides ou en protéines que vous citez, dans une ration animale correspondent à un pourcentage du BESOIN ENERGETIQUE d’ENTRETIEN exprimé en Kcal d’énergie métabolisable ! Autrement dit vous apportez la preuve noir sur blanc que vous confondez les unités !!!!! Comment voulez vous comparer 43g de glucides et 15% d’énergie fournie par la digestion des glucides sur 100Kcal de besoin énergétique ? Avant de prétendre savoir lire un article scientifique, apprenez déjà à ne pas confondre un oeuf et une tomate Allez-y, essayez pour voir, prouvez-moi que j’ai tort sur ce point de façon indiscutable et que vous ne confondez pas les unités (et sans réponse de type "j’ai raison point barre et les faits sont indiscutables")

0 vote
(IP:xxx.xx4.35.128) le 26 avril 2013 a 22H18
 (Visiteur)

Pour enfoncer un peu plus le clou. Vous qui défendez votre liste de références bibliographiques bancale comme la preuve absolue de ce que vous avancez je pourrais par exemple signaler que le lien N°4 servant de référence aux besoins nutritionnels canins, conduit à un site tenu par un dentiste qui prétend sans formation en nutrition faire autorité en choix d’alimentation pour chiens !!!??? Allons Mr Anso, où sont passées les fameuses études qui vous sont si chères ? Où sont les résultats scientifiques indiscutables ?

En gros si je vous suis, du moment que cela étaye votre propos, n’importe quel avis d’expert autoproclamé en nutrition est incontestable, mais quand il n’étaye pas votre propos il est forcément erroné car le fruit d’une étude bidon financée par l’industrie du pet food ?

En plus on constate que vous vous souciez peu du contenu des articles que vous citez : j’en veux pour preuve votre référence N°13 qui me semble être votre erreur la plus grossière. Je vous cite "Le complexe mélamine (cyanuramide) – acide cyanurique présent dans les croquettes sèches serait à l’origine des dommages occasionnés sur les reins, notamment avec la formation de cristaux dans les néphrons (12 -14)"

OR ces composants ne sont pas supposés être dans la composition des croquettes sèches à moins d’y être ajoutés accidentellement ou de façon frauduleuse pour augmenter artificiellement le taux de protéine brute ce qui était le cas dans cette étude. Vous qui prétendez consulter les sites de petfood pour lire les compositions des produits, où voyez-vous qu’ils sont supposés contenir de la mélamine ? RIEN À VOIR DONC AVEC DES CROQUETTES FABRIQUÉES EN RESPECTANT LES NORMES, NON FRELATÉES : l’article N°13 supposé étayer votre propos, n’a en fait absolument rien à voir avec celui-ci. Je le cite : "Large outbreaks of nephrotoxic renal failure attributed to ingestion of toxin-containing pet foods occurred in dogs and cats in 2004 and 2007.2,4,6 In 2004, outbreaks of renal failure linked to ingestion of specific commercial dog foods occurred in dogs from Asia. Reports of this outbreak were limited to a single publication from Korea,6 a single case from Taiwan (Armed Forces Institute of Pathology [AFIP] Slide Conference 12, Case III, contributed by Animal Technology Institute Taiwan, Jan 12, 2005), and media reports within the affected countries.1,5 The nephrotox- icosis in Asia was attributed to mycotoxin (particularly ochratoxin, citrinin, or both) contamination of raw materials in a manufacturing plant in Thailand (AFIP Slide Conference 12, Jan 12, 2005).1,6 An estimated 6,000 dogs5 (AFIP Slide Conference 12, Jan 12, 2005) and a smaller number of cats (K. Jeong, personal communica- tion) developed nephrotoxic renal failure in 2004. A second outbreak of pet food–associated nephrotoxic renal failure occurred in early 2007, affecting large numbers of dogs and cats in North America. Several major commercial pet food companies recalled more than 1,000 potentially contaminated pet food products, with most of the recalled food being produced by the Canadian company Menu foods.16 ."

ET VOILÀ LA PREUVE TANT ATTENDUE DE VOTRE ERREUR "The toxic compound(s) in this recent outbreak have been proposed to be melamine and cyanuric acid, which were present in wheat gluten, rice protein, and corn gluten imported from China and used as a pet food ingredient. It is presumed that melamine was intentionally added by suppliers in China to falsely elevate the measured protein content and, hence, the monetary value of these prod- ucts"

En clair non-seulement vous citez des références qui n’en sont pas mais en plus elles ne vous servent même pas à argumenter votre discours. On peut donc résumer votre approche "scientifique" en deux règles N°1 Mr Anso a toujours raison N°2 la règle n°1 s’applique même si Mr Anso a tort

Je vous propose même un défi : soumettez-nous, si vous en êtes capable une lecture critique d’article scientifique (avec toute la discussion qui va avec : méthodologie, validité interne, externe, significativité etc...) dont la conclusion viendrait étayer de façon tangible que les croquettes (pour peu qu’elles ne soient pas contaminées avec des toxines n’étant pas supposées s’y trouver) présentent un risque pour la santé du chien. Vous avez notamment affirmé que la présence d’amidon dans les croquettes était une cause de pancréatite... où sont vos preuves de cette affirmation ? Si vous avez une référence tangible, merci de la présenter...si vous le pouvez. Bonne chance

12 votes
par Alligator (IP:xxx.xx0.197.147) le 17 juin 2013 a 01H18
Alligator (Visiteur)

Je trouve ces informations fort intéressantes et très justes. Je note cinq sur cinq pour cet article. Les autres grincheux sont payés par les lobbies du fric. Mon vétérinaire (d’un âge avancé) un jour m’a confié "je vois que vous aimez votre chien, ne lui donnez pas de croquettes à manger, je gagne ma vie avec ces "saloperies".

Voir la couleur des urines de vos chiens tant adorés ! En plus c’est un scandale de laisser une bête toute la journée seule sans uriner.

Sans commentaire.

5 votes
par Pjal (IP:xxx.xx7.217.99) le 16 juillet 2013 a 12H57
Pjal (Visiteur)

Je trouve assez déconcertant l’argument selon lequel il n’est pas permis de donner son avis sur un sujet parce que l’on n’est pas un expert de ce sujet muni des bons diplômes. A ce compte là, les citoyens ordinaires ne pourraient donner leur avis sur rien, ni même voter, et ils devraient laisser les proclamés experts décider de tout. Franchement, je crois rêver ! Pourquoi tant attaquer M. Anso qui fait tout simplement l’effort de comprendre ?!

6 votes
par Shiva (IP:xxx.xx1.223.98) le 16 juillet 2013 a 18H08
Shiva (Visiteur)

Bonjour, perso, je donne des croquettes bio à mes animaux, certes la composition n’est pas appropriée à la nature du loup :) mais au moins c’est pas plein de produits chimiques... le business de l’alimentation industrielle pour animaux n’est autre qu’une source de profit pour les grandes sociétés multinationales qui possèdent la plupart des grandes marques de l’alimentation pour chien et chat... A bon entendeur... http://www.toutoubio.com

7 votes
par Vivi (IP:xxx.xx1.108.129) le 3 août 2013 a 13H04
Vivi (Visiteur)

Oh mon dieu !!! Avec toute l’information disponible FACILEMENT de nos jours, je ne peux pas croire que je viens de lire autant d’incohérences !!!! ET surtout venant de supposé "étudiants en médecines vétérinaire" ou spécialistes en alimentation !!!! Pourtant étant du Québec, nous apprécions véritablement une alimentation plus proche des Européens en matière humaine, plutôt que de se laisser envahir par la JUMBO industrie du fast-food américain !! Mais pour ce qui est de l’alimentation de nos animaux de compagnie, (Royal Canin, nourriture de qualité ?? Vraiment ?? Issshhhh !!!) je crois que le fait que beaucoup d’animaux dit "de compagnie" sont encore utilisés ici en tant que travailleurs, change peut-être la donne...l’auteur de cet article met le doigt exactement à la bonne place et a fait ses recherche BRAVO !!!!! L’alimentation au cru et naturelle a fait ses preuves ici (effectivement pas très reconnu par les veto car baisse du chiffre d’affaire ? Ou simplement manque d’informations ET de profits associes ?) même si une faible proportion de fruits/légumes/herbes peut être observée chez le chien sauvage, elle n’est réellement pas nécessaire, car lorsqu’un besoin digestif se fera sentir, l’animal lui même ira gruger quelques morceaux de gazon ou autres graminées !! On a tous déjà vu notre animal faire ça non ?? Et aussi le résultat : vomissements et selles pleines...de...euh...gazon !!!! Donc, pas tout digérée !!! La voilà votre preuve scientifique !!! Il est bon parfois de se fier au "gros bon sens" !!!!! Je suis une simple éleveure de dogue allemand, aucune formation en nutrition animale, ni vétérinaire, MAIS dotée de ce gêne du gros bon sens !!!!! Et mes animaux "CARNIVORES" sont alimentés comme Tel !!!!! Depuis plus de 10 ans, viandes crues avec os CRU (car cuit les os sont effectivement dangereux, ils deviennent cassant) et un certain pourcentage dabbats...et OH miracle !!! Depuis 10 ans, aucun de mes descendants n’a souffert d’allergies, d’obésité, de maladies chroniques ou de la peau, de problèmes intestinaux, de retournement d’estomac (cause #1 de décès chez les dogue allemand !!!!!!) en fait, ils coûtent absolument zéro en frais de vétérinaire a leurs propriétaires, qui pour la plupart se préparaient à des coûts substantiels en adoptant un dogue....alors je vous laisse a vos études "supposées" scientifiques (et payées par l’industrie des croquettes) et je continue de vivre avec mes dogues jusqu’à 15 ans (leurs espérances de vie se situe supposément entre 7-9 ans !!!!!) en les aimant de tout mon cœur !!! Sur ce, bonne journée a tout le monde, car même ceux sans gros bon sens, doivent inévitablement vouloir quand même le mieux pour leurs animal adoré...la logique n’est juste pas donnée à tout le monde faut croire !!! ;)

0 vote
par isa (IP:xxx.xx7.103.146) le 9 septembre 2014 a 08H34
isa (Visiteur)

Depuis que j’ai mis mes chiens au cru, je vois que du positif ! Leur poil, leur santé, leur plaisir à manger tout est au top ! Vivement que les véto s’informe la dessus, trop ne connaissent pas le barf/RAW :(

0 vote
par cedric (IP:xxx.xx6.250.177) le 8 août 2013 a 00H53
cedric (Visiteur)

Bonjour je cherche des réponses je perd 3 chiens de race border collie au repos sans excés de chaleur ,en deux jours aprés autopsies arret cardiaque ,nous ne trouvons aucun empoisonnement ménager ou herbicide .... ,je prend mes croquettes depuis plus de 2 ans chez ce fournisseur ,quand j’ouvre le sac les croquettes sont de couleurs foncés presque noire bon ,je me dit qui il ya surdosage mais je distribue une semaine apres il m’arrive tout ça les chiens etaient en chenil , et la derniere est morte sous mes yeux tout allez bien elle sort est boum , celles noire pas de diharré ,pas de vomissement ,pas de convulsions ,enfin je vais voir le revendeur qui me dit ces vrai les couleur de croquettes ont changer parce que pour diminuer les cendres ils ont rajouter du sang (sang de quoi quelle qualité ) quel sous produit plantes viandes ...suis je tombé sur quelle mauvaise toxine ..etc... si j’avais les moyens je ferai des analyses plus approfondie mais cela me coute trop cher pour savoir mon véto me dit que l’ont peut faire un test sur souris avec les croquettes ,je vais essayer mais pas sur du résultats . Aujourdhui je suis dégouter et pourtant je suis d’etre tomber sur un mauvais lot. Tout ça pour faire des économies la je suis repasser sur du royal canin cc et la rien a voir !!!!

1 vote
par ceejayrose (IP:xxx.xx2.7.242) le 25 août 2013 a 07H42
ceejayrose (Visiteur)

J’ai pris peur ce soir en lisant un article/publicité’ ?) sur le toxicité de croquettes pour chien... Est ce que qq a lu le scenario "catastrope" sur le lien suivant :

http://bit.ly/13kcdNN ??

Vos commentaires m ’interesserai beaucoup. (attention le Monsieur parle Australien )

0 vote
par picpouic (IP:xxx.xx5.246.213) le 8 septembre 2013 a 10H26
picpouic (Visiteur)

bonjour je suis la maitresse d un jack russel, ni scientifique,ni aussi doué que vous en discours !!!!! seulement je cherchais la composition des croquettes, car mon chien se gratte souvent,( pas de puces,ni d aoutat, ni de tiques ect....)

ben voilà, avec tous vos discours, j y comprend plus rien !!!!!!! je fais quoi,,,,,lolllllllll mon chien zack mange principalement royal canin ,,,,,,,,, mes chiens (quand j er=tais petite,ont vécu longtemps, en mangeant des boites de patés pas cher,,,,, ????? je vous salue mesdames, messieurs

2 votes
par chrischris (IP:xxx.xx0.224.45) le 24 septembre 2013 a 19H08
chrischris (Visiteur)

C’est simple..... tout est tjrs une question de profit Malheureusement !!! - Les "rayons" pour animaux au supermarché ainsi que chez les vétos font gagner des millions avec les ménages qui possèdent un ou plusieurs animaux de compagnie !!! Regardez bien ce que nous les humains trouvent à manger dans nos rayons.... vous pensez vraiment que des précautions supplémentaires sanitaires soient prises pour nos amis à quatre pattes ???? Réfléchissez..... Conclusion : faites du riz avec légumes et viande de préférence non rouge et non grasse pour nos chers toutous, car croquettes pour problèmes rénaux ou opérés du cœur, ou sénior ou jeunes etc... etc.... vous en trouverez de toutes les couleurs et goûts... et c bien du business Mon chat avait des problèmes urinaires... .l’on m’a conseillé des croquettes à vie pour mon chat... au bout d’un an.... J’ai arrêté car hors de prix... j’ai voulu testé... il n’a aucun problème maintenant.... Mes chiens et mon chat sont heureux de manger du "fait maison" et comme je veux les garder longtemps je pense que c’est vraiment la solution car mes autres bêtes sont parties trop tôt lorsque j’achetais du "tout fait" !!! J’ai une amie qui possède un chien moitié..moitié de grande taille il a déjà 16 ans car nourri avec amour.... les bons petits plats :-)

1 vote
(IP:xxx.xx0.110.251) le 7 novembre 2013 a 14H27
 (Visiteur)

Tout à fait d’accord avec cette personne, le hobbie des croquettes animales rapporte tellement d’argent que l’on n’arrête pas de nous faire peur avec les soi disants manques de l’alimentation ménagére.

2 votes
par Val91 (IP:xxx.xx6.197.16) le 7 novembre 2013 a 22H52
Val91 (Visiteur)

Je n’ai pas d’avis scientifique sur la question mais depuis que nous avons bannis les croquettes nos chiens se régalent davantage avec leur repas !! Vous mangeriez vous des croquettes matin et soir tous les jours pendant toute votre vie sous prétexte que c’est la portion idéale des nutriments indispensables à votre bon développement ... Moi non alors je ne vois pas pourquoi affliger ce supplice à mes animaux de compagnie !

0 vote
par Idyle (IP:xxx.xx7.76.30) le 25 novembre 2013 a 19H15
Idyle (Visiteur)

alors j’achète quoi moi ???!!! heureuse propriétaire d’un chiot cocker de 3 mois....je pensais trouver des infos sur les croquettes.....j’’y trouve de tout sauf ça. bon ben tant pis.

4 votes
par sylvie (IP:xxx.xx5.36.21) le 27 novembre 2013 a 11H49
sylvie (Visiteur)

Bonjour, j’ai un petit york que j’adore, et je viens de prendre conscience depuis peu de la saleté qu’on nous donnait à manger à nous autres humains. Je me suis donc penché sur la nourriture de mon chien, normal je la traite comme je me traite. Et bien c’est pas joli joli ce que je découvre via le net ainsi que des émission de télé !! L’autre soir sur france 3 je crois il y avait une émission sur les antibios donnés d’office aux animaux ’ avant même qu’ils soient malades, précautions parait il.... ) donc antibios donnés par les vétos ( qui bien sur vont se retrouver ensuite dans nos assiettes ) qui sur ce même site essaient de faire passer son auteur pour un dingue et un charlatant, sauf que lui apparemment ne vend rien ! Ni croquettes ni antibios ! Allons allons il est temps mesdames et messieurs d’ouvrir grand vos yeux et vos oreilles, internet existe, c’est vrai qu’il faut prendre du temps pour surfer et se faire son opinion perso, mais il faut aussi savoir faire preuve de bon sens et comme pour l’être humain, chercher à redécouvrir la nutrition originel de chaque espèces. les vaches sont herbivores ( malheur à elles quand on s’avise, pour le profit, de leur donner des farines animales= vaches folles ) les chiens et chiens sont carnivores et un peu herbivores, les humains sont frugivores, voilà à vous de faire vos recherche... Pour les humains il y a un site étonnant et détonnant fait par une personne qui a de l’expérience dans le domaine de l’alimentation humaine : vivrecru.com Longue vie et bonne santé à vous et à vos animaux préférés....

5 votes
par Leeloo (IP:xxx.xx6.54.10) le 31 janvier 2014 a 15H00
Leeloo (Visiteur)

Bien sur que les croquettes pour chiens et chats sont dangereuses et inutiles.

J’en veux pour preuve mon vétérinaire très connu pour avoir sauvé plus des 3/4 des animaux qu’il reçoit en consultation en changeant simplement.... d’alimentation !!! Mon vétérinaire ne vend aucune croquette, il s’y refuse obstinément malgré les très nombreuses démarches des différentes sociétés vendeuses de mort.

Notez bien les vives réactions des vétérinaires ou des étudiants vétérinaires qui viennent réagir sur cet article. Si certains ne connaissent pas grand chose à l’alimentation animale (et oui, il y en a) d’autres n’agissent que par appât du gain car c’est une manne financière très importante. Sur le plan de la vente, bien entendu, mais surtout sur le plan maladies générées par cette alimentation.

Mais ce qu’il faut savoir par dessus tout, c’est que ces soi-disants grandes marques d’alimentation pour animaux les aident financièrement dans leurs études, financièrement à s’installer, leur offre voyages et autres cadeaux en tout genre, voila la vérité !!!

Pour comparaison, j’ai fait l’acquisition d’une petite shi-tzu et ma voisine a acheté sa soeur. La mienne, nourrie, au "fait maison", la sienne nourrie aux croquettes (Hills pour ne pas le nommer). Ma chienne, jamais malade, morte de vieillesse. Sa chienne, chez le véto minimum 4 fois par an pour des coliques, allergies, problème de transit, toux fréquentes, urée, reins bloqués, etc.... Elle est morte à 7 ans après avoir subie plusieurs opérations.

Conclusion : Les vétérinaires sont en très grande (trop grande) majorité des vendeurs de mort. La souffrance animale qu’ils infligent via leur croquettes toxiques ne leur pose aucun problème de conscience. Tous mes animaux ont été nourris au BARF et Ô miracle, aucun de mes animaux n’a jamais été malade.

Allons très chers vétérinaires, vous soignez nos animaux dites vous ? Mais pourquoi sont ils malades au fait.... ?

3 votes
par Paquito (IP:xxx.xx1.219.108) le 1er janvier 2014 a 23H55
Paquito (Visiteur)

C’est un plaisir d’avoir lu - enfin - l’avis de gens raisonnables après toutes ces attaques qui - comme l’époque semble les faire naître - tournent souvent à l’insulte personnelle. (Il n’y a qu’à lire pour s’en persuader, par exemple, les insultes adressées au chef de l’état et au gouvernement sur Yahoo pour voir la façon dont certaines personnes réagissent de façon primaire et insultante, sans doute influencées en cela par certains médias... mais bon ! J’avoue avoir été très agréablement impressionné par ce message de cette dame du Québec qui élève des dogues avec des moyens parfaitement naturels. Et je la salue de savoir éviter les fast food américains, qu’ils soient à destination humaine ou animale. Faut-il demander à ceux qui se disent étudiants vétérinaires depuis combien de temps les croquettes existent, dans nos sociétés, en de telles quantités et avec de telles différences de qualité, parait-il qui font font varier leur prix de 1 à 20 (au minimum ?). Il est surprenant de voir la façon dont cette nourriture pour chats et chiens a pris une telle expansion et continue dans ce sens là d’ailleurs. Mais comment vivaient donc nos animaux il y a trente ans ? J’avoue me méfier personnellement des croquettes et ne les utiliser qu’avec parcimonie et... comme additif... Je voudrais surtout recommander aux propriétaires de chats de grande taille (maine-coon, chats des forêts norvégiennes ou chartreux, de ne pas leur en donner sinon vraiment très, très peu. Je veux insister sur le côté aliment sec de ces croquettes qui amènent - comme c’est normal - un animal à beaucoup boire... Or, si un chien boit beaucoup naturellement, le chat lui n’a pas cette habitude et un grand chat a de grandes chances de se retrouver un jour avec un grave problème rénal lié à cette nourriture et à son peu d’appétence pour la boisson même si vous lui laissez une fontaine dans votre cuisine. Nous avons deux chats, deux chiens et je dois dire que je préfère largement des boites qui contiennent plein d’humidité pour les deux premiers. Le deuxième chien (que nous avons pris âgé de six ans) nous est arrivé avec quelques problèmes de diarrhée qui n’est pas constante. Nous avantageons le riz en ce qui le concerne ainsi que pour tous les quatre de la viande blanche tous les jours. Je n’ai d’autre conseil à donner que de se méfier PARTICULIÈREMENT des croquettes pour les grands chats qui, de par leur taille et leur poids, sont souvent bien plus fragiles (malgré l’apparence) que de gentils minets pesant 2 kgs. Et je veux remercier l’auteur - outre les informations qu’il essaie de nous communiquer selon son expérience - d’avoir toujours su répondre aux quolibets et aux insultes sur le mode de la modération mais aussi tous ceux qui reconnaissent avoir trouvé dans ses propos un certain bon sens qui manque souvent à une époque dans laquelle nous sommes de plus en plus manipulés.

2 votes
(IP:xxx.xx1.228.137) le 24 janvier 2014 a 18H56
 (Visiteur)

Ce n’est pas la première fois que je lis des informations sur ce débat interminable de la qualité ou non des croquettes. Ce que je peux dire, c’est que mon chien ne s’y intéresse pas beaucoup, qu’il les mastique lentement et sans enthousiasme.

Je suis toujours amusée par l’habitude qu’ont les humains de décréter ce qui est bon pour les autres espèces, comme par exemple ces amas de boulettes ternes, servies jour après jour.

Pauvres chiens, pauvres animaux. Heureusement, ils arrivent parfois à piquer ce qui traîne sur la table de leurs maîtres qui, eux, ne s’infligent pas un tel régime tristounet !

2 votes
par Lumiciole (IP:xxx.xx3.137.148) le 4 mars 2014 a 17H23
Lumiciole (Visiteur)

Le débat est vaste et cet article n’est pas irréprochable, mais j’ai été horripilée par les commentaires haineux au possible qui ont été postés en nombre. Arguments vides, attaques personnelles hors-sujet à la limite de la rage furieuse et si l’on en croit la plupart des opposants à l’auteur, on n’aurait même pas le droit de discuter d’un sujet sans avoir reçu de formation officielle. "Taisez-vous et laissez-nous décider nous-même si les vétérinaires sont neutres ou non."

J’imagine que l’objectif de cet imbuvable plaidoyer était de démontrer que les croquettes proposées par les vétérinaires sont hors de tout questionnement négatif, mais il est difficile d’adhérer ou même de donner une chance à un opinion martelé au hasard avec une telle violence.

Avant de hurler qu’une personne n’a pas d’argument fondé ou sourcé, il convient de ne pas soi-même se dispenser de toute preuve et de tout argument logique.

Pour revenir au sujet initial, je pense que les gens ne devraient pas adopter d’animal s’ils ne sont pas prêts à subvenir à leurs besoins tout au long de leur vie. Ça ne veut pas dire acheter des aliments qui ne sont visiblement ni bons ni appétissants, éviter les frais médicaux dès que possible et laisser l’animal seul toute la journée (ou dans une cage minuscule pour les rongeurs). Si on ne veut pas mettre d’argent ou de temps dans la nourriture, les soins et le bien-être d’un animal, on n’en prend pas ou on attend une situation plus propice. Un animal de compagnie n’est pas un jouet ou un objet décoratif, nous avons le devoir de le traiter comme il se doit et si nous l’aimons vraiment, nous ne pourrons tolérer qu’il en soit autrement.

0 vote
(IP:xxx.xx3.151.7) le 13 mars 2014 a 18H58
 (Visiteur)

Bonjour, Juste deux mots et pas un roman ! Ancien propriétaire de plusieurs dizaines de chiens toutes races confondues et Expert en nutrition malgré moi ! Sans avoir fait 28 ans d’études dans les amphithéâtres ou nous devrions voir sortir PLUTÔT des experts sur la MÉDECINE et pas de l’Alimentation moi je vais chez le médecin pour un rhume pas pour savoir ce que je dois manger ou pas.. ah pardon il y a des NUTRITIONNISTES, je me marre …. Le principe d’Alsemberg ! Vous connaissez ? Non bon alors passe ton chemin car le reste tu ne vas pas le comprendre jeune homme… Donc je suis un défendeur des alimentations "humides" et oui je n’ai pas vue une notation sur "HUMIDE" pourtant importante pour nos animaux !.. Sec = boire et boire trop = non-respect des contraintes fondamentales sur l’assimilation des protéines, glucides, lipides etc… ça me fait penser aux soins homéopathiques -> • Une goutte d’eau (environ 0,05 ml) dans le lac Léman (88 900 millions de m3) représente une dilution d’environ 6×10-19, soit l’équivalent de 10 CH ; • Une molécule d’eau noyée dans la somme des océans sur Terre représente une dilution de un pour 8,4×1045 molécules, soit approximativement 23 CH ; • Une dilution à 40 CH correspond à 1 molécule d’une substance mère dans une masse de solvant supérieure à la masse totale de l’univers (la quantité totale d’atomes de l’univers est estimée à 1080 atomes) Et en France, la moyenne de la dilution et de 30 CH -> JE ME MARRE …. Ou plutôt je coule.

Qui dit sec, dit déshydratation et dit perte d’équilibre nutritionnelle ce qui et obligatoirement identique au humain, je vais vous envoyer manger des croquettes sèches même des croquettes à prix d’or, pourquoi vous HUMAINS ne vous nourrissez vous pas sous le format croquettes ? PRATIQUE pour le chien mais pas pour NOUS… pufffffff …..J’ai bien fait rire mon médecin, sur 80 ans soit toutes votre existante, vous verrez le dur résultat sur vos organes ! Alors je ne parle pas de nos pauvres bêtes à 4 pattes. Une étude, ni américaine, ni anglaise ou voir française (TROP DE SOUS SOUS DANS LA POPOCHE) démontre que les amylases contenues dans les croquettes et le manque de nutriments primordiaux ne conviennent pas pour l’alimentation de nos chiens. RÉSULTAT : augmentation des cancers du rein ou de la rate, des pancréatites mortelles et des insuffisances rénale et de la faute exclusivement des croquettes ou alimentations sèches. CONCLUSION : elle parle d’elle-même : depuis 1960 l’âge moyen des chiens n’a pas augmenté d’une année alors que la technicité de la médecine vétérinaire a évoluée de 400% ! Et que l’espérance de vie d’un humain a augmenté de 8 ans….. Mauvais en math ! et bien j’ai oublié quelque chose.

0 vote
(IP:xxx.xx1.67.241) le 21 avril 2014 a 03H13
 (Visiteur)

Absolument ravie de ce "débat" croquettes. Ma veto ma toujours invité aux croquettes depuis que mon chien est chiot,(je trouvais cela bizarre "oui oui cest tres bien les croquettes ss plus dexpli ations) un ami etait contre nourrissant ses animaux a la "naturelle’ et jai jamais vu plus proche des animaux que lui a part bb (trop javais limpression) puis jai douté de ma véto car 1 jour jai gouté une croquette lol ( mon chien nen voulait plus) et il faisait trop la gueule en les mangeant et un big sourire quand c fait maison cest + le même chien donc je vais supprimer ls crokettes et changer son alim. (Même si jai remarqué que les os ca le rendaient parfois malade (faut juste 1 savant dosage en fonction du poids et puis lestomac netait habitué quaux crokette beurk.... )il sait bien miam de lherbe quand il va pas bien dailleurs .Pour linstant il a la patate super poil super beau super marrant et jaimerai quil maccompagne le + longtemps 15 . 20 25. 30 ans !!! Jadore mon chien presque + que les hommes les animaux surtout les chiens devraient vivre plus vieux que nous ils meritent et il y aurait plus de paix sur cette terre et ce serait le paradis. Une portion de riz et un peu de viande pour mon chien ce sera son paradis et je men veux de lui avoir imposé ces crokette degueu depuis 4 ans en obeissant bien aveuglément a ma véto, ouf cela sarrête mon chien !!! :) lol.

4 votes
par Sam (IP:xxx.xx9.194.139) le 9 mai 2014 a 15H40
Sam (Visiteur)

Bonjour Jérémy,

Juste un petit mot pour vous féliciter, à la fois d’exprimer vos idées qui sont celles de plus en plus de maitres intéressés de près par la nutrition canine, par ceux qui à force de constater que leur animal n’était pas au mieux avec tout un tas de croquettes différentes ont fait le choix par exemple de nourrir leur animaux au cru/barf, ration ménagère, raw ou whole prey feeding.

Perso je m’y intéresse depuis plusieurs années, j’ai fait au mieux pour donner des infos et populariser un certains nombres de (bonnes ou moins mauvaises au choix ;) ) marques de croquettes (Orijen (y compris le lyophilisé), Acana, Maxima grain free, Brit carnilove, Purizon, Nutram grain free, Canidae, DLG, TOTW, Wolfslbut, Platinum, Natyka, Pronature Holisitc, K9 Natural, ou bien d’autres comme de l’humide type Ziwipeak, power of nature, CAN DLG, platinum ou en particulier sur des sites allemands...) ainsi que certains points importants à vérifier (minéraux, cendres, rapport ca/p...), en particulier chez un chiot en croissance (race géante ou molossoïdes ou c’est encore plus important pour les articulations !)

Bref je suis toujours aussi atterré de voir la réaction de certaines vétos/étudiants vétos, dès que l’on ose remettre en cause la qualification de certain(e)s concernant la nutrition (et non pas autre chose !), et les liens existants parfois avec les industriels, en effet comment expliquer que nombre de vétos ne connaissent (presque) rien en dehors de Hill’s, PP, RC, Virbac, voir.. Spécific ? Alors qu’il existe tout bonnement des centaines de marques sur le marché du pet food, et quand on sait que cette industriel brasse des milliards, sans parler du fait que même l’alimentation humaine peut-être contaminée (cf scandale lasagnes de cheval entre autres), imaginez donc facilement ce que peut-être le marché des animaux...

Sur de simples conseils de bons sens, j’ai vu des animaux nourris avec des croquettes parfois médicalisées (genre RC mobility ou autre) gagner à la fois en mobilité, mais aussi en forme générale, poids, vitalité en passant tout simplement à une vraie alimentation et non pas à une alimentation pour poules ! Comment l’expliquer ? Comment expliquer que des chiens intolérants à tout avec traitement , ayant testé tous types de croquettes, des digestives, des croquettes au poisson etc... et rien n’allait ? Bizarrement en passant à une croquette sans céréale de qualité ils ont vu leurs problèmes stopper et enfin retrouver un état de forme global satisfaisant là ou le véto avait échoué à trouver l’origine du problème ?

Attention qu’on ne me fasse pas dire ce que je ne dis pas, bien souvent des animaux sous alimentation médicalisée en ont un réel besoin (pas tous non plus malheureusement, certains vétos peuvent y trouver un intérêt, évidemment je ne jette pas l’opprobre sur tous loin de là !), certaines croquettes contiennent plus de chondroprotecteurs que les fameuses croquettes médicalisées, un comble, et plutôt une honte quand on sait combien c’est vendu et quand on sait décrypter une analyse/compo !!

Bref tout ça dire BRAVO Jérémy pour votre article et pour assumer vos propos, si vous le souhaitez je peux vous fournir quelques liens concernant les croquettes valables actuellement sur le marché, ainsi que les endroits où les trouver, le forum rescue et celui d’education positive (education forumactif) sont une grosse source d’information et de retours d’utilisateurs à ce sujet.

Personnellement mes chiens mangent Orijen (après avoir eu du profine, TOTW, Acana, DLG, platinum, Natyka, maxima grain free...), ils ont même testé l’orijen 90/10 lyophilisé, et passeront bientôt soit au K9 Natural, soit au BARF/ration ménagère dès que j’en aurai la possibilité (un congélo dédié dans nouvelle maison).

La réaction des vétos sur cette page me semble personnellement assez inquiétante, certes je comprendre en partie le corporatisme lorsque l’on se sen attaqué, mais pour moi vous n’avancez aucun argument sérieux, pourtant bcp de vétos constatent depuis 2 décennies une augmentation exponentielle des cancers en tous genres, et bcp suspectent de plus en plus l’alimentation industrielle, et pas QUE celle bas de gamme à laquelle certains font référence, d’ailleurs 2€/10kgs faudra me montrer où vous achetez ça (pour du sec bien sur), même pedigree qui est une pure daube coute 1.5€/kg chez Leclerc !!!

En résumé faire confiance à mon véto pour la santé de mon chien oui sans problèmes, en ce qui concerne l’alimentation je préfère largement me faire confiance à moi-même, ou alors à un véto pro-barf (ce qui est rare, si vous en avez un gardez-le !!), d’ailleurs mes chiens ne sont jamais aussi bien portés que depuis qu’ils ont arrêté de bouffer du PP, Nutrivia, etc... Prises de sang, PDS et tout ce qu’il faut à l’appui, comme quoi les légendes urbaines.... (trop de protéines bousillent les reins, j’en rigole encore de la connerie de certains qui continue à exister de nos jours, articles disant le contraire à l’appui !)

PS : je précise tout de même que le BARF/ration ménagère ne convient pas à tous les chiens, certains n’arrivent pas du tout à s’y faire, le mieux est parfois l’ennemi du bien, mais savoir choisir un aliment, même industriel, pour ses animaux est à mon sens capital ! Il faut arrêter du donner du crédit aux grands groupes (qui ne font d’ailleurs pas que de le croquette mais de la barre chocolatée, etc...) qui ne cherchent que la rentabilité à outrance, et qui au fond se fichent plus ou moins du bien être des animaux (merci le marketing !), sans parler des tests abjects qu’ils font sur ces derniers...

0 vote
par lazic (IP:xxx.xx2.207.168) le 18 août 2014 a 17H04
lazic (Visiteur)

Je te lis de temps en temps, au gré de mes passages sur les forums. J’espère que tes jacks vont bien. Tes interventions sont devenues très pointues au fil des ans. J’ai adoré l’article à l’origine de ce débat parfois houleux. Un grand bravo à Jérémy !

0 vote
par Jodes (IP:xxx.xx7.92.13) le 5 octobre 2014 a 14H35
Jodes (Visiteur)

Je ferai partie de celles et ceux qui ne se permettent pas de juger mais juste de témoigner de mon expérience personnelle :

J’ai eu plusieurs chiens et chats, depuis des années. Il y a déjà longtemps, les vétérinaires me disaient, il ne faut donner QUE des croquettes, pas mélanger avec de la ration ménagère, des boites ou des restes.

Je n’ai jamais écouté car ça me semblait être exagéré et ils ont eu croquettes, boites et rations ménagères suivant les jours, mais tous avec une ration journalière divisée en 3 repas. Mes animaux ont tous vécu 17/18 ans : puis-je dire en bonne santé ? Je ne sais pas vraiment, ils en avaient l’air et ne voyaient le véto que pour les vaccins.

Mon avant dernier chien a fait une pancréatite aiguë à l’âge de 12 ans, il a été mis au régime strict de boites HC i/d et RC Low Fat (ils ne voulait pas des croquettes) pour son problème et a vécu jusqu’à l’âge de 17 ans où une nouvelle pancréatite aiguë l’ a emporté.

Mon chien actuel, premier chien de race que l’on m’a offert car les autres étaient tous des corniauds adoptés déjà adultes. (et j’aurais préféré que ça continue...) est un chien chinois poilu, nourrit aux croquettes RC à son arrivée, il s’est gratté sans arrêt, pas de puces - on était en hivers, l’éleveur m’a dit que c’est normal, c’est parce que son poil pousse !!!

À l’âge de 6 mois, il s’arrachait les poils des pattes arrières, de la pliure des pattes avant et des flancs.

1er véto (un véto d’étables, écuries et poulaillers) : allergie sûrement alimentaire (suis en campagne et pas de véto "spécialistes" il me conseille de changer de nourriture, je cherche un peu partout sur le net et change de croquettes pour des Origen sans céréales, pas d’amélioration, je vais voir le 2ème véto du coin, clinique bling bling, qui me dit aussi : allergie alimentaire, mais me vend un sac de croquettes hors de prix RC "anallergénique" pour régime d’éviction afin de trouver ensuite l’aliment coupable : oui mais aucune amélioration avec ces croquettes qui ne peuvent pas donner d’allergies, je retourne voir le premier véto qui ne vend pas de croquettes : je lui explique les résultats avec RC anallergénique, il me dit que mon chien est un dégénéré comme la plupart des chiens de "races rares" car il n’y a pas assez de représentants dans la région de l’élevage et la consanguinité doit être à son comble, il me dit de lui faire la cuisine car l’aliment industriel quel qu’il soit peut-être en cause et que même si ce n’est pas ça, ça n’arrangera pas les choses, et que, si le chien accepte et digère... de ne rien cuire !

J’étais pas chaude ! Mais en désespoir de cause, et après des recherches sur la nourriture crue, je suis tombée sur les conseils d’un forum pro-cru, et bien que très réticente, je me suis lancée.

Bien m’en a pris, car depuis...plus d’arrachage de poils, le chien est plus calme, adore les os charnus qu’il croque avec délectation, etc... C’est plus contraignant mais quand on a le temps et un grand congélateur !

Donc, tous les chiens ne sont pas logés à la même enseigne, je remercie ce véto qui n’a pas pas de matériel d’investigation, mais pas mal de bon sens, quand à celui de la clinique super-équipée, dont les murs de la salle d’attente sont couverts de rayonnages RC jusqu’au plafond, il ne me verra qu’en cas de nécessité d’appareils d’investigation (puisque le 1er véto m’y enverrait dans cas)

De tous mes chiens, seuls les deux derniers ont eu des problèmes, les autres même avec des croquettes bon marchés -mais pas que- n’ont rien eu.