Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Chiens : Une naissance à la maison
Chiens : Une naissance à la maison
note des lecteurs
date et réactions
25 janvier 2012
Auteur de l'article
Nina, 11 articles (Rédacteur)

Nina

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
11
nombre de commentaires
1
nombre de votes
2

Chiens : Une naissance à la maison

Chiens : Une naissance à la maison

Quand votre chienne attend des petits, il faut vite tout mettre en place pour leur arrivée, et la mise bas !

La chienne la vit généralement plutôt bien.

Surtout lorsque le travail commence, ne paniquez pas ! Au contraire !

Cet évènement requiert beaucoup de votre d’attention, pour votre chienne.

Brachycéphale

Si elle appartient à une race brachycéphale (c'est à dire une face plate, comme le bouledogue français), la mise bas sera plus difficile, et elle aura peut-être besoins de l'intervention d'un vétérinaire pour pratiquer une césarienne. Ce cas (avec les race brachycéphale) est d'ailleurs très fréquent. Restez en contact avec votre vétérinaire pour qu'il vous conseille sur l'alimentation. 

Aux petits soins pour elle ! 

Il est recommandé de caresser le ventre tout en lui parlant. Des études ont prouvé que le foetus (les chiots donc !) sont réceptifs. En plus de rassurer les petits, cela procure du bonheur à la future maman ! 

Conseil pour la mise bas

Achetez une caisse de mise bas qui doit être placée dans une pièce bien chauffée (qui deviendra pendant un certains temps la niche des chiots), et prévoyez du linge propre.

Signes annonciateurs 

Parmis les signes indiquant que votre chienne va bientôt donné naissance à la portée, figurent ceux ci : La chienne s'isole, cherche à faire son nid, peut refuser de manger, et sa température chute d'environ 1°C. 

Aider à la mise bas 

Lorsque le moment se présentera, assistez votre chienne en la rassurant et en l'encourageant. Si vous sentez qu'elle a du mal, ou qu'elle est épuisée (ou bien tout simplement si vous voulez l'aider pour que cela soit plus rapide, même si elle n'a pas de mal), vous pourrez être amené à l'aider à expulser le chiot. Vous devez faire ça très délicatement. Prenez le chiot par le bas, et calez-vous au rythme des contraction. Vous devez l'aider seulement lors d'une contraction, et surtout pas entre deux poussées.

Une fois le travail terminé, il faudra bien sûr féliciter la maman, est aussi s'assurer du fait qu'elle soit au calme et qu'elle s'occupe bien de ses petits. 

Nina China
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions