Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Chien : les 10 commandements pour l’éducation
Chien : les 10 commandements pour l'éducation
note des lecteurs
date et réactions
26 décembre 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Educatpat, 3 articles (Sapeur Pompier)

Educatpat

Sapeur Pompier
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
3
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Chien : les 10 commandements pour l’éducation

Chien : les 10 commandements pour l'éducation

LES PRINCIPES EDUCATIFS

1/ Le chien tu apprendras à connaître :

Pour bien éduquer son chien, il faut bien le connaître et le comprendre d'un point de vue éthologique. La plus grosse erreur consiste à faire de l'anthropomorphisme.


2/ Comme un chien tu te comporteras :

Entendons-nous bien, il ne s'agit pas de se mettre à quatre pattes, mais d'adopter un comportement de dominant instaurant des règles hiérarchiques et des codes de communication cohérents, comme le ferait un chef de meute. D'où la nécessité de connaître les schémas comportementaux canins.


3/ Calme et constant toujours tu seras :

L'éducation d'un chien est plus ou moins longue et/ ou difficile selon l'individu. Elle ne connaît pas une progression linéaire, le chien peut connaître des périodes de régression dues à une saturation (les exercices sont trop longs ou trop compliqués) ou simplement à une remise en question de l'autorité (notamment à la puberté). C'est dans ces périodes plus "compliquées" que votre persévérance sera sollicitée et payante.


4/ Toujours un exercice bien réalisé immédiatement tu récompenseras :

Par "exercice" on entend tout comportement recherché, il peut s'agir du simple fait d'uriner au bon endroit, comme du retour au pied lorsque le chien est appelé (même si c'est une demi-heure plus tard !).


5/ Rarement (et toujours à bon escient) la punition tu pratiqueras :

Et dans tous les cas sans colère, sans dire plus que "NON" sur un ton ferme. Tout cela dans le respect des trois phases de la séquence d'agression, c'est-à-dire en cessant toute réprimande dès que le chien se soumet.


6/ De la brutalité jamais tu n'useras :

Est-il besoin de le rappeler ? Malheureusement oui ! En septembre 2004, on a vu dans une émission télévisée consacrée aux propriétaires de chiens dits à problèmes, un éducateur canin, supposé comportementaliste, utiliser la force physique, pour ne pas dire la violence, pour "apprendre" à un chiot terrorisé, à ne pas sortir du coffre de la voiture de sa maîtresse !


7/ De longues phrase tu n'emploieras pas :

Le chien ne comprend pas le langage verbal et encore moins la sémantique. Par contre, il peut retenir et comprendre (par association) quelques dizaines de mots. Certains chiens peuvent en mémoriser quelques centaines, mais c'est le fruit d'un très long travail, et tous les chiens n'en sont pas capables.


8/ Le ton de ta voix tu moduleras :

Bien qu'il pratique peu la communication orale, le chien est sensible aux intonations. La cohérence entre le ton et le message que l'on veut transmettre au chien est donc primordiale.


9/ A ce que ton chien ne soit une nuisance pour personne tu veilleras :

C'est l'un des deux objectifs de l'éducation, la maîtrise du chien en toutes circonstances (il ne doit pas sauter sur les personnes qu'il rencontre, doit faire ses besoins dans des lieux appropriés en milieu urbain....) et une intégration harmonieuse du chien dans sa famille-meute.


10/ Ton chien tu respecteras :

Il y a des devoirs en tant que dominé, mais aussi des droits. Un bon chef de meute fait en sorte que les besoins de chaque membre du groupe soient satisfaits. C'est aussi votre rôle : le chien doit être correctement nourri, avoir un endroit calme pour se reposer sans être dérangé, avoir des activités physiques à la hauteur de ses besoins, être un membre à part entière du groupe familial et à ce titre avoir des contacts sociaux (jeux, contacts physique, caresses...) avec les autres individus (c'est une aberration d'avoir un chien et de le faire vivre à l'extérieur continuellement sans aucun contact extérieur !).


Le respect du chien est très important dans l'éducation globale, mais respecter son chien, n'est pas non plus se faire dominer par ce dernier. Par contre si votre chien vous obéit par plaisir, et non par contrainte, les résultats seront bien meilleurs, et plus rapides. Sachez respecter votre chien, autant que lui vous respecte. Un chien qui n'a aucun contact avec l'extérieur, ne sera en aucun cas un chien sociable ou obéissant sous prétexte qu'il n'obéit qu'à vous seul.

EduCatPat

SOURCES

  • Revue Comprendre et éduquer son chien
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
éducation Chien
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx4.93.80) le 26 décembre 2012 a 19H00
 (Visiteur)

+

11 Toujours tu veilleras que ton que ton clébard n’harcèle pas le passant. (sauter ou aboyer sur les gens)

12 Point d’aboiement qui dérange le voisinage tu n’accepteras

13 Merde de ton chien tu ramasseras dans les lieux public.

14 les chats en laisse tu respecteras.

15 toujours une courte laisse tu utiliseras