Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Cher : 2 millions de poulets au bord de la famine ?
Cher : 2 millions de poulets au bord de la famine ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
14 juin 2012 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Cher : 2 millions de poulets au bord de la famine ?

Cher : 2 millions de poulets au bord de la famine ?

En raison de difficultés d’approvisionnement en nourriture, la faim guette actuellement près de deux millions de poulets dans une centaine d’élevages qui dépendent du groupe Doux, placé en redressement judiciaire. L’information, relayée par Le Monde et le site lsa.fr, spécialisé dans les actualités liées à la distribution et la consommation, préoccupe le syndicat FNSEA qui s’alarme : « Les volailles Doux crient famine ! ».

Le volailler Doux, leader européen de la volaille, est en plein désarroi. Deux semaines après son dépôt de bilan, les aviculteurs tambourinent encore à sa porte pour demander le règlement de leurs créances. Mais s’il n’y avait que ça. La FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles) a indiqué, ce jeudi, qu’il y a urgence dans une centaine d’élevages dans la région Centre, et dépendant du groupe : D’habitude approvisionnés en nourriture par Doux, les aviculteurs ne peuvent plus nourrir normalement leurs poulets. Et ce sont environ deux millions de poulets qui sont concernés. La FNSEA, qui précise que « certains éleveurs sont ravitaillés au compte-goutte et d’autres ont subi des ruptures de livraison ces dernières heures », demande aux pouvoirs publics « de se tenir prêts à réaliser une réquisition des matières premières nécessaires à la fabrication des aliments ». Sans mesure d’urgence, les perspectives seraient calamiteuses : « Dans les prochaines heures, dans les installations de Clémont (Cher), les conséquences sur les animaux seront dramatiques, voire fatales ! Les éleveurs ne pourront pas laisser les animaux mourir de faim ! ».
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Animaux Poule
Commentaires
4 votes
par totof (IP:xxx.xx1.135.253) le 15 juin 2012 a 20H15
totof (Visiteur)

Les éleveurs torturent leurs volailles depuis des décennies, je ne vois pas pouquoi ils se préocupperaient soudainement de la vie de ces êtres vivants qui ne sont pour eux que des objets qui rapportent du pognon. A mon avis, ça doit tenir à leur fortune personnelle. L’élevage industriel est le même système qu’Auschwitz, les éleveurs industriels sont tous des fascistes qui s’ignorent.

2 votes
par bibi32 (IP:xxx.xx5.143.210) le 16 juin 2012 a 08H05
bibi32 (Visiteur)

Il n’y a pas que les poulets industriels qui peuvent subir ce sort. Les fournisseurs d’aliments stoppent les livraisons dès que survient un retard de paiement. Elles ne reprennent qu’après régularisation... Les élevages bio ou label sont soumis aux mêmes règles. Et il est bien loin le temps où on payait les factures à 60 jours fin de mois...

3 votes
par wesson (IP:xxx.xx3.24.62) le 15 juin 2012 a 22H16
wesson (Visiteur)

Bon en même temps les poulets n’étaient pas vraiment élevés pour leur bien-être, mais pour terminer dans des macdo. Faut quand même pas abuser de la compassion là dessus