Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Brigitte Bardot menace de devenir russe pour la cause de deux éléphants
Brigitte Bardot menace de devenir russe pour la cause de deux éléphants
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
4 janvier 2013 | 5 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Brigitte Bardot menace de devenir russe pour la cause de deux éléphants

Brigitte Bardot menace de devenir russe pour la cause de deux éléphants

Baby et Népal, les deux éléphantes du parc de la Tête d’or à Lyon, sont en sursis depuis quelques semaines déjà. Atteintes de tuberculose depuis début 2011, elles devraient être euthanasiées sur ordre du préfet. Mais les événements ont pris un tour hautement médiatique et pour le moins spectaculaire. Le directeur du cirque Pinder, qui est propriétaire des éléphantes, a tout d’abord demandé une grâce présidentielle pour les pachydermes (!), entraînant la mobilisation des défenseurs de Baby et Nepal, qui ont engagé un pourvoi en cassation. Nora Berra, Emmanuel Hamelin et Michel Havard, les trois opposants UMP au maire PS de Lyon, se sont ensuite emparés de l’affaire, estimant que « Gérard Collomb devrait plutôt "euthanasier" les éléphants de son propre parti ». Et l’escalade continue. Après Stéphanie de Monaco, Alain Delon et Laurence Parisot, c’est désormais Brigitte Bardot qui s’insurge contre la mort programmée de Baby et Nepal. En écho à l’affaire Depardieu -l’acteur ayant obtenu un passeport russe-, La militante de la cause animale a menacé, en ce 4 janvier, de demander à son tour la nationalité russe si les autorités françaises décidaient d’euthanasier les deux éléphantes.

La saga de Baby et Nepal, les deux éléphantes du zoo du parc de la Tête d’Or à Lyon, continue. Les deux pachydermes, âgés de 42 et 43 ans, sont potentiellement atteintes de la tuberculose depuis début 2011 (ayant été en contact avec un autre éléphant atteint de tuberculose et qui en est mort en août dernier). Depuis, le cirque Pinder (propriétaire des animaux), le parc de la tête d’Or (à qui ils ont été confiés en 1999) et la mairie de Lyon (qui est la ville où se déroule ce casse-tête animalier) n’en finissent pas de se regarder en chiens de faïence pour statuer sur les deux animaux (peut-être) malades. En décembre dernier, la préfecture du Rhône a remis un document prévoyant la mise à mort de Baby et Nepal « pour des motifs de santé publique ».
 
Furieux, Gilbert Edelstein, le directeur du cirque Pinder et grand défenseur des animaux, a alors pris sa plume pour demander au président de la République François Hollande de « prendre les mesures au plus vite pour soigner les éléphantes, victimes d’un choix arbitraire du parc qui veut simplement faire de la place ». Un pourvoi devant le Conseil d’Etat a été engagé, mais celui-ci n’est pas suspensif. Les autorités ayant engagé la procédure d’euthanasie sont catégoriques : « Si la maladie de Baby et Nepal venait à se déclarer, elle serait contagieuse pour l’homme. Leurs éternuements et leurs selles sont susceptibles de rester collés aux bottes des soigneurs. Ils pourraient ainsi propager le bacille de la tuberculose, transmissible à l’homme ».
 
Certains vétérinaires se montrent embarrassés. L’affaire est d’autant plus compliquée que, contrairement aux animaux de la ferme, les animaux des zoos ne sont pas sujets à des règles sanitaires précises. De plus, les éléphants sont une espèce menacée. Et l’émotion, depuis la mi-décembre, gagne toute la France. Des ONG, à l’image de la Fondation Brigitte Bardot, se mobilisent pour porter secours aux deux éléphantes. Avec les prochaines élections municipales en ligne de mire, la classe politique lyonnaise s’empare de l’affaire, et l’UMP s’enflamme. Nora Berra, conseillère municipale de la ville se fend d’un post : « Gérard Collomb [maire PS de la ville, ndlr] devrait "euthanasier" les éléphants de son propre parti avant de chercher à tuer les éléphantes du Parc de la Tête d’Or de Lyon ».
 
Et deux autres élus de l’opposition de la ville rhônaise se sont à leur tour exprimé : « Au titre du principe de précaution, il nous paraît sage d’effectuer d’autres prélèvements. Nous ne voyons pas pourquoi le Maire les refuse, et pourquoi les vétérinaires envoyés par le cirque Pinder n’ont pu accéder au parc pour effectuer ces vérifications. Il faut effectuer des analyses supplémentaires, supervisées par une autorité indépendante ». Etienne Tête, conseiller municipal d’Europe Ecologie Les Verts, a également apporté son point de vue : « La ville de Lyon ne peut pas à la fois dépenser, sans compter, l’argent des contribuables pour la réalisation d’une plaine africaine et ne pas dispenser les soins élémentaires à des éléphants qui ne lui appartiennent pas ».

Entre-temps, le cirque Pinder indique avoir reçu l’appui de Stéphanie de Monaco, Alain Delon et Laurence Parisot, tous trois attristés par le funeste sort qui pourrait s’abattre de façon imminente sur Baby et Nepal. Et le 4 janvier, c’est Brigitte Bardot qui fait sensation. L’ancienne actrice, qui rebondit sur le tapage crée par le nouvel amour de Gérard Depardieu pour la Russie (dans sa quête d'un exil fiscal), n’y va pas de main morte : « Si ceux qui ont le pouvoir ont la lâcheté et l’impudence de tuer les deux éléphants Baby et Nepal, j’ai pris la décision de demander la nationalité russe afin de fuir ce pays qui n’est plus qu’un cimetière d’animaux ». A suivre.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par alinea3 (IP:xxx.xx6.216.72) le 5 janvier 2013 a 14H18
alinea3 (Visiteur)

Alors ? Ils sont malades ou ils sont porteurs sains ; il faut savoir. De toute façon il ne s’agit pas de prophylaxie d’un troupeau ! Je ne vois pas pourquoi on tuerait ces bêtes. Le malheur est que dans ce genre d’histoire, ce sont toujours des gens de droite qui se bougent. C’est navrant !

0 vote
par goumar (IP:xxx.xx0.114.24) le 5 janvier 2013 a 15H15
goumar (Visiteur)

Bonjour, Si Madame Bardot a les moyens de soigner ces animaux chez elle en évitant la prolifération de la tuberculose, je pense qu’elle devrait avoir le droit de le faire, par contre son chantage est très malsain, si elle pense qu’en Russie c’est mieux, qu’elle aille sauver les animaux là bas .

1 vote
(IP:xxx.xx3.157.58) le 5 janvier 2013 a 19H22
 (Visiteur)

voila une bonne nouvelle, la bardot va se tirer...

0 vote
par VALY (IP:xxx.xx9.151.8) le 7 janvier 2013 a 10H32
VALY (Visiteur)

signez la petition http://www.avaaz.org/fr/petition/Sa...

déjà 83100 signataire

et sur celle de LYON 40 500 http://www.change.org/fr/pétitions...

0 vote
par Jo (IP:xxx.xx0.129.86) le 13 janvier 2013 a 10H37
Jo (Visiteur)

Mme Bardot décrébilise ce combat ! La Russie, avec ses camps de travail, ne protège pas ses citoyens, alors les animaux !!!!!