Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Belgique : Grève du slip contre la castration des porcelets
Belgique : Grève du slip contre la castration des porcelets
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
7 septembre 2011
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Belgique : Grève du slip contre la castration des porcelets

Belgique : Grève du slip contre la castration des porcelets

L’association belge de bien-être animal Gaia invite les hommes à ne pas porter de slip le 9 septembre pour manifester contre la castration sans anesthésie des porcelets.

Chaque année en Belgique, 5 millions de porcelets continuent d’être castrés, à vif, sans anesthésie quelques jours après leur naissance. Et ceci pour éviter une odeur désagréable de verrat -qui survient pourtant rarement- durant la cuisson de la viande. Selon des porte-paroles du secteur de la viande, la pratique ne sera plus en vigueur à partir du 1er janvier 2012. Mais la nouvelle consigne sera-t-elle appliquée ? Pour marquer le coup, et afin de faire cesser le procédé le plus tôt et le plus largement possible, l’association belge de protection des animaux Gaïa, qui prône à la place un recours à «  la méthode indolore de la vaccination », a lancé une campagne intitulée "Laissez-les pendouiller", en appelant toute la population masculine de Belgique à ne pas porter de slip le 9 septembre prochain.

Un des porte-paroles de la campagne, Michel Vandenbosch, s’est fait plus précis : «  Nous cherchons à convaincre les éleveurs de laisser pendouiller celles de leurs porcelets. Nous comptons sur une large participation des hommes, de sorte que les supermarchés cessent de vendre de la viande de porcs castrés ».

Plus généralement, Gaïa souhaite que « par solidarité, tous les hommes, qui peuvent aisément s’imaginer la souffrance causée par une castration à vif, laissent leur caleçon au placard le 9 septembre ». Et les femmes seraient également de la partie, puisqu’elles peuvent « dissimuler les sous-vêtements de leurs conjoints dans un endroit secret durant cette journée ». Dans l’attente du 9 septembre, l’appel de Gaïa a d’ores et déjà été entendu par la Fédération belge de la viande (FEBEV). Cette dernière s’est prononcé contre la castration sans anesthésie des porcs, tout en soulignant que « cette problématique doit être réglée au niveau européen ».
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté