Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Battues dans le Pays de Sarrebourg : des dizaines de sangliers périssent noyés dans le Canal de la Marne au Rhin
Battues dans le Pays de Sarrebourg : des dizaines de sangliers périssent noyés dans le Canal de la Marne au Rhin
note des lecteurs
date et réactions
1er décembre 2014 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Groupe BLE Lorraine

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
101
nombre de commentaires
130
nombre de votes
170

Battues dans le Pays de Sarrebourg : des dizaines de sangliers périssent noyés dans le Canal de la Marne au Rhin

Battues dans le Pays de Sarrebourg : des dizaines de sangliers périssent noyés dans le Canal de la Marne au Rhin

A chaque période de battues, un grand nombre de gibier tombe dans les eaux du Canal de la Marne-au-Rhin dans le Pays de Sarrebourg.

Incapables de remonter sur les berges surélevées par des palplanches métalliques verticales, les animaux meurent noyés après des heures de nage vaine. Une partie arrive néanmoins à être sauvée par les sapeurs-pompiers, régulièrement alertés par des promeneurs et des pêcheurs.

Le phénomène prend de plus en plus d’ampleur, notamment près de Gondrexange, autour du domaine privé de Ketzing, où la faune est artificiellement concentrée pour le plaisir de riches chasseurs. Après certaines battues, les techniciens des Voies navigables de France (VNF) se retrouvent obligés de repêcher des dizaines de corps de sangliers. Fin 2013, une soixantaine de cadavres avait ainsi été retrouvée en deux jours. De nombreux chevreuils, mais aussi des renards et des écureuils, terrorisés par les rabatteurs, meurent également noyés. Outre le coût financier de l’équarrissage supporté par VNF et de l’intervention parfois dangereuse des pompiers, ce triste spectacle ternit l’image de la région aux yeux des touristes, attirés par le cadre idyllique des bords du canal.

Une solution simple à mettre en œuvre permettrait pourtant d’aider les animaux à sortir d’eux-mêmes de l’eau. Des remontoirs à gibier pourraient ainsi être installés à intervalles réguliers dans les zones concernées, comme c’est déjà le cas autour de Mittersheim sur le Canal des Houillères.

(Source : RL du 26/11/2014)

Groupe BLE Lorraine - La passion de la Lorraine. La puissance d'un groupe.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par manu (IP:xxx.xx5.70.201) le 27 décembre 2014 a 20H09
manu (Visiteur)

la solution serait d’abolir ce "loisir" abjecte et d’un autre temps !