Accueil du site
> Dossiers > La Santé du Chien
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Attention au paracétamol chez le chien et surtout chez le chat !
Attention au paracétamol chez le chien et surtout chez le chat !
note des lecteurs
date et réactions
7 septembre 2012
Auteur de l'article
Patrick Norman , 22 articles (Vétérinaire)

Patrick Norman

Vétérinaire
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
22
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Attention au paracétamol chez le chien et surtout chez le chat !

Attention au paracétamol chez le chien et surtout chez le chat !

Le paracétamol chez le chien ou le chat est parfois donné par des propriétaires soucieux de soulager le mal de leurs compagnons.

Mais ils sont loin d’imaginer les effets toxiques de cette molécule sur le chien et surtout le chat. Faire de l’automédication avec des molécules destinées à usage humain est une pratique risquée.

Laissez-moi vous raconter l’histoire de Tarra, Cavalier King Charles, de 10 ans.

Tarra a des difficultés pour se relever depuis près d’un an et souffre de petites crises d’arthrose par intermittence. Durant ce week-end, Tarra a plus de difficultés que d’habitude et manifeste de la douleur.

C’est samedi matin et les propriétaires voulant soulager leur chienne, en attente d’aller consulter éventuellement lundi, lui donnent un comprimé de DOLIPRANE 500 mg le matin et encore un le soir !

Dimanche matin, Tarra a des vomissements et est léthargique dans son panier, refusant même une petite « gâterie » que la propriétaire avait pour habitude de lui donner (hum... ? bon passons).

En fin d’après midi, Tarra manifeste une difficulté respiratoire, et le propriétaire constate la présence d’urine un peu foncée lors de la sortie de la chienne dans la cour.

Ils décident enfin d’appeler la clinique pour demander conseils, et le vétérinaire de garde leur propose de venir avec leur chienne immédiatement.

Suite à l’examen et l’historique, Tarra est hospitalisée, mis sous perfusion et mis sous un traitement spécifique contre l’intoxication au paracétamol.

Les valeurs des paramètres sanguins confirmaient cette suspicion avec cependant une atteinte hépatique modérée (heureusement).

Les propriétaires ont eu la mauvaise idée de donner 2 comprimés de Doliprane 500 à 12 heures d’intervalle, mais par contre ils ont eu la bonne idée de réagir directement à la vue de la détérioration de l’état de TARRA.

Sans cette prise en charge dès les premiers signes d’intoxication, je crains que Tarra aurait eu des séquelles hépatiques irréversibles sans parler d’une possible complication neurologique, circulatoire ou urinaire.

Laissez moi, à nouveau, vous expliquer le processus d’intoxication par le paracétamol et les thérapeutiques possibles… et en vidéo SVP ;-).

 

L’intoxication au paracétamol fait partie des trois molécules les plus fréquemment citées dans les intoxication liés aux médicaments analgésiques.

La leçon qu’il faut retenir de cet article est la suivante :
Évitez l’auto-médication pour vos animaux de compagnie avec les produits à usage humain et sans connaître la posologie adaptée pour votre compagnon.

Cela peut aboutir à des situations parfois fatales.

Dr Vétérinaire Patrick N.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté