Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Animaux : L’élevage de la honte
Animaux : L'élevage de la honte
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
20 janvier 2012 | 4 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Animaux : L’élevage de la honte

Animaux : L'élevage de la honte

Intervenant suite à une plainte, des équipes de secours se sont rendues dans un élevage dans la commune de Chigné, en Maine-et-Loire. Ils y ont découvert plus de 180 chiens et chats vivant dans des conditions déplorables et présentant des blessures multiples. La SPA, qui attend une condamnation exemplaire de l’éleveur responsable, relate « des animaux dans un état sanitaire très préoccupant ».

En se rendant chez un éleveur de Chigné, un village angevin de l’ouest de la France comptant 300 habitants, les équipes d’intervention ont été horrifiées. Ils ont découvert 181 animaux, dont 135 chiens adultes, 33 chiots et 13 chats vivant, d’après les observations de la Société Protectrice des Animaux (SPA) « dans des cages grillagées d’environ 2 mètres carrés dans lesquelles vivaient les chiens sur un lit d'excréments, sans eau, ni nourriture. L'odeur était insupportable ». Et les échos de cette découverte ont été publiés dans le quotidien Metro, qui évoque à son tour des « tumeurs mammaires, cataracte [qui résulte d’un manque de lumière ndlr], yeux purulents, blessures, pathologies sévères ».

Si les animaux passaient de nombreuses nuits dehors alors qu’il gelait, certains étaient privés de nourriture, et des tumeurs mammaires aussi grosses que des pamplemousses auraient en effet été détectées chez les femelles reproductrices. Et concernant plus spécifiquement les chats, « ils avaient pour certains les yeux fermés par du pus provenant de diverses blessures non traitées ». La SPA, qui a confié les animaux à des structures d’accueil, a indiqué aux responsables éditoriaux de Metro que « certains chiens sont dans un état particulièrement inquiétant ». Par ailleurs, l’organisation de défense des animaux s’est offusquée du fait que les services de la DDPP (direction départementale de la protection des populations), qui seraient passés dans cet élevage l’été dernier, n’ait pas pris les mesures nécessaires pour protéger ces animaux. Pour l’heure, les animaux, bénéficiant de soins, ont été placés sous réquisition judiciaire. Enfin, selon le site surlefeu.fr, l'éleveur serait placé en garde à vue.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
10 votes
par christ (IP:xxx.xx7.48.64) le 21 janvier 2012 a 14H35
christ (Visiteur)

l’éleveur , ce n’est pas en garde à vue qu’il devrait être , mais dans une cage , sans eau ni nourriture , dans le froid , sans aucun soin , et ce durant plusieurs semaines ;s’il a un minimum d’intélligence , il comprendra , peut être , ce qu’est la souffrance physique mais aussi morale , que l’on soit un animal ou un humain ;

3 votes
par Xou (IP:xxx.xx0.27.42) le 23 janvier 2012 a 23H06
Xou (Visiteur)

Salut, juste pour info, ce mec ça fait des années qu’il fait ça et qu’il recommence ses magouilles, beaucoup de gens qui sont passés par son élevage (pour du travail ou autre, notamment la DSV et autres autorités) savent depuis très longtemps comment ça se passe, des témoignages en béton avec photos et vidéos de l’horreur qui se trame chez lui ont été fournis depuis bien longtemps, et à chaque fois que ça commence à chauffer un peu pour son élevage de souffrance IL LUI SUFFIT JUSTE DE DEMENAGER POUR RECOMMENCER SES MAGOUILLES... Je ne pense pas que ça va s’arrêter là, trop de gens qui pourraient agir se voilent la face et le laisse continuer ou recommencer sans même qu’il change d’affixe. Associations, cellule anti-trafic, SPA, gendarmeries des divers lieux où il a exercé, DSV etc etc etc, tous savent très bien depuis longtemps ... ça bouge un peu maintenant mais je doute fortement que ce pourri s’en tienne à ça, il recommencera.. J’ai été témoin de tout ça comme beaucoup d’autres, j’ai vu comment ça marchait, ce gros dégueulasse d’ARNOLD B******** recommencera comme il l’a toujours fait, comme plein d’éleveurs dans son genre le font, alimenter le commerce des animaleries et se faire des couilles en or sur la souffrance animale , ils savent y faire.

0 vote
par Batcave (IP:xxx.xx3.193.51) le 6 juin 2012 a 14H56
Batcave (Visiteur)

Bonjour Avec ma femme. Nous avons adopté une chatte de type chartreux Saisie d’un très mauvais élevage disent la spa. Mais sans dire où ! Elle a dabord été prise en charge par la fourrière de Pindères (47) *Papier du 03/02/2012 Puis transférée le 11/03/2012 a la spa de Chamarande (91) avec 5 autres chats du meme elevage. Le 12 : Vaccins, strérilisation, identification Nous recherchons le maximum d’informations sur ce qu’elle a pu subir. Elle a 4 ans, elle a été saisie avec une gale + coryza carabinée, ne servant qu’a la reproduction. Aujourd’hui, elle est chez nous, ses mamelons sont extremement tirés, elle a la teigne + une gingivite carabinée + des crocs jaunes/orange certains cassés et son coryza la reprend. Pouvez vous nous confirmer que les 13 chats étaient bien des chartreux ? Pouvez vous m’envoyer un e-mail avec le nom complet de ce salaud ? Merci !

1 vote
par catken (IP:xxx.xx9.210.172) le 24 janvier 2012 a 09H40
catken (Visiteur)

C’est pas trop lui qu’il faut punir, mais plutôt à tout ceux qui ont laissé faire, sans rien dire, en rentrant chez eux, vaquer à leurs occupations, tandis que ces pauvres animaux sans défenses souffraient bien plus que la morale ne le permet.