Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Allégresse après le sauvetage d’un singe vervet qui harcelait un village en Afrique du Sud
Allégresse après le sauvetage d'un singe vervet qui harcelait un village en Afrique du Sud
note des lecteurs
date et réactions
10 décembre 2012
Auteur de l'article
IFAW, 35 articles (Protection des animaux)

IFAW

Protection des animaux
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
35
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Allégresse après le sauvetage d’un singe vervet qui harcelait un village en Afrique du Sud

Allégresse après le sauvetage d'un singe vervet qui harcelait un village en Afrique du Sud

On pourrait penser que traverser un champ de brûlis (ou veld en dialecte local) la nuit, alors que la température tombe à quelques degrés Celsius, sur les talons d’un policier local, de Cora Bailey, la directrice de l’équipe CLAW (Community Led Animal Welfare) d’IFAW, et d’un fier Zoulou, était pure folie.

Pour moi, rien n'aurait pu être plus excitant.

J'adore mon travail, et une nouvelle fois ma visite au CLAW pour passer quelque temps avec Cora Bailey m'a remplie de fierté à l'idée de faire partie d'une équipe formidable.

Un peu plus tôt dans la journée, Cora avait reçu un appel d'un policier l'informant que le singe vivant aux alentours d'un village traditionnel menaçait les enfants qui rentraient de l'école, et qu'il faudrait agir rapidement à moins que Cora ne capture ce singe.

Agir rapidement ne peut avoir qu'un sens, m'a dit Cora sans avoir besoin d'entrer dans les détails. Si le CLAW ne réussissait pas à capturer et reloger ce singe, il serait tué.

Peu avant le coucher du soleil, nous nous sommes dirigés vers le village. Il faisait nuit quand nous sommes arrivés.

Buthelezi, le soigneur, nous a accueillis avec un sourire. Il a sauté dans le véhicule et nous a guidés jusqu'au piège à singe.

Celui-ci devait être réarmé, mais il y avait des traces évidentes qui montraient que le primate était passé dans le voisinage pendant que Buthelezi tenait le piège amorcé afin de le capturer.

Cela faisait six semaines que le singe avait été repéré, une longue durée pour un animal sauvage essayant de survivre dans une banlieue. Sa survie était sérieusement compromise.

Cora a réarmé le piège et passé quelques minutes avec Buthelezi pour le remercier d'avoir continué à poser des appâts.

La nuit était glaciale et l'odeur d'un feu récent emplissait la brise ; l'herbe brûlée craquait sous les pieds lorsque nous sommes revenus à la voiture.

Dans la matinée du lendemain, nous avons reçu un appel de Buthelezi et tout le monde a explosé de joie dans la voiture lorsqu'il nous a annoncé que notre petit ami singe avait visité le piège pendant la nuit et qu'il était en sécurité dans la cage.

Nous avons immédiatement changé de destination et pris la direction du village.

Évidemment, en arrivant, nous avons rencontré Buthelezi sur le chemin du piège, arborant un grand sourire lorsque nous l'avons dépassé. Il était très fier d'avoir participé à cette capture – un sentiment justifié.

Cora a été surprise par la taille de ce vervet mâle. Elle a indiqué que ce n'était pas un mince exploit pour lui d'avoir survécu pendant plus de six semaines ici, évitant les chiens et les jets de pierre tout en cherchant de quoi se nourrir.

Le reste de l'équipe CLAW est arrivée peu après ; le jeune singe fatigué et apeuré a été confié aux mains expertes de De Villiers, de Hassan et du Dr Eric Mimbe, qui l'ont chargé en toute sécurité dans le véhicule.

Il a passé quelques jours dans un refuge avant d'être emmené vers son nouveau domaine, loin des lumières de la ville.

Je me suis dit que c'était une préoccupation de moins pour Cora, une petite victoire au milieu d'une montagne de défis apparemment insurmontables, grâce à sa détermination.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté