Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
46 chevaux maltraités ont été évacués dans l’Orne
46 chevaux maltraités ont été évacués dans l'Orne
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
22 mars 2013 | 4 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

46 chevaux maltraités ont été évacués dans l’Orne

46 chevaux maltraités ont été évacués dans l'Orne

Les autorités vétérinaires avaient constaté l’état de santé déplorable de 46 chevaux, livrés à eux-mêmes et victimes de mauvais traitements chez un particulier dans l’Orne, depuis juin dernier. Les gendarmes et les membres de plusieurs organismes de protection animale sont finalement intervenus, le 20 mars dernier, pour évacuer les bêtes. Les chevaux, qui vivaient dans des conditions insalubres, sont très amaigris. Le propriétaire devra s’expliquer le 21 juin prochain devant le tribunal de police d’Argentan.

La situation ne pouvait plus durer et les vétérinaires ont tapé du poing sur la table. Une saisie judiciaire a finalement été ordonnée par le parquet d’Argentan. Le 20 mars au matin dans la petite commune de Mardilly, près d’Argentan, des gendarmes accompagnés des bénévoles de la fondation Brigitte Bardot, de 30 Millions d’Amis et du Chem (Centre d’hébergement pour équidés maltraités) sont venus évacuer 46 chevaux maltraités et abandonnés par leur propriétaire. Les chevaux vivaient dans un espace insuffisant, les mâles n’étaient pas séparés et se livraient à de violentes bagarres.

Les conditions de vie des animaux s’étaient détériorées avec l’hiver, laissant chez certains d’entre eux apparaître les cotes et la colonne vertébrale, signe d’une grande faiblesse chez un cheval. Les équidés, efflanqués, livrés à eux-mêmes dans la pâture, les entiers avec les juments et les poulains, pleins de parasites et blessés pour certains, ont été acheminés vers des pensions équines de la région. Deux plaintes ont été déposées : l’une pour abandon, et l’autre pour privation de nourriture ou d’abreuvement et absence de registre d’élevage. Le propriétaire risque jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Photo : D.R. / 30 Millions d'Amis / Fondation Brigitte Bardot

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par sisteron (IP:xxx.xx9.32.181) le 25 mars 2013 a 14H05
sisteron (Visiteur)

""" les mâles n’étaient pas séparés et se livraient à de violentes bagarres.""""

comme dans la vraie vie des chevaux....faut pas en rajouter non plus hein ! le manque de nourriture suffit

3 votes
par Mr.Kout (IP:xxx.xx3.242.7) le 25 mars 2013 a 14H51
Mr.Kout (Visiteur)

Dans la nature les chevaux ne sont pas parqués,c’est donc bien une MALTRAITANCE de parquer des mâles ensemble.

1 vote
par alinea (IP:xxx.xx0.44.87) le 25 mars 2013 a 20H07
alinea (Visiteur)

Je n’ai jamais compris pourquoi l’État devrait se foutre 30.0os dans la poche parce qu’un irresponsable laisse crever ses bêtes : il devrait plutôt les donner à ceux qui s’en occuperont

0 vote
par une association (IP:xxx.xx4.197.65) le 5 août 2013 a 13H27
une association (Visiteur)

c est une honte de vouloir se faire de l argent sur le dos des animaux que l on vous confit un animal sa se respecte je suis contre la maltraitance de tout ces animaux il nous respecte