Accueil du site
> Santé Des Animaux > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
30 millions d’amis gagne un procès contre une vingtaine de cirques
30 millions d'amis gagne un procès contre une vingtaine de cirques
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
16 septembre 2011
Auteur de l'article
Léa Belleval, 97 articles (Rédacteur)

Léa Belleval

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
97
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

30 millions d’amis gagne un procès contre une vingtaine de cirques

30 millions d'amis gagne un procès contre une vingtaine de cirques

Le tribunal de Paris a débouté une vingtaine de cirques de l’action en diffamation qu’ils avaient entamée contre Reha Hutin, productrice de l’émission 30 millions d’amis. Cette dernière avait déclaré en 2009 que les traitements infligés aux animaux sauvages dans les cirques constituaient un « massacre ». Chez 30 millions d’amis, l’heure est au soulagement : « Lorsque le couperet est tombé, la justice était du côté des animaux ».

Au cours de l’émission 30 millions d’amis en date du 1er février 2009, Dominique Voynet, maire de Montreuil (Seine-Saint-Denis), Michèle Périgueux, conseillère municipale à Fontenay-sous-bois (Val-de-Marne) et Alexis Grüss, directeur de cirque, avaient critiqué les cirques détenteurs d'animaux sauvages. Et c’est à Michèle Périgueux, qui a évoqué les conditions dans lesquelles étaient gardés les lions et les tigres, que l’on doit le simple qualificatif de « massacre », qui a visiblement sonné un peu lourdement du côté de certains cirques. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour qu’une vingtaine de ces établissements poursuivent la productrice de l’émission, Reha Hutin, « responsable en tant que directrice de la publication ».

La justice a finalement tranché le 15 juin dernier, et le jugement a été révélé cette semaine par l’AFP. Le tribunal de grande instance de Paris a décidé de débouter les cirques en question, considérant la plainte comme irrecevable. Et ceci pour deux raisons. Tout d’abord, les propos des intervenants de 30 millions d’amis n’ont pas été jugés diffamatoires car aucun directeur de cirque n’a été accusé nommément de « pouvoir faire souffrir un animal sauvage ». Ensuite, Reha Hutin n’est pas la directrice de publication de l’émission (c’est la chaîne, France 3, qui l’est), mais elle en est évidemment la productrice.

Reha Hutin a accueilli cette décision en justice avec soulagement, estimant que «  les plaignants ont voulu, une fois de plus, nous bâillonner lorsque l’on parle de cirque avec des animaux. Nous observons la même levée de boucliers lorsque nous évoquons la fourrure. Il faut pourtant que nous disions la vérité lorsque nous témoignons de la situation réelle des animaux sauvages dans les cirques ».

Face au micro des journalistes, venus recueillir les réactions, la Fondation 30 millions d’amis a déclaré qu’une pétition "pour des cirques sans animaux sauvages" a déjà recueilli plus de 74 000 signatures : « Ours haltérophiles, éléphants acrobates, tigres cascadeurs, singes cyclistes... Il n'est pas dans la nature de l'animal de faire des numéros de clowns et le public est encore loin de s'imaginer les techniques qui sont utilisées pour amener un animal à exécuter un ordre demandé. Enfermés dans des cages souvent trop petites pour répondre à leurs besoins physiologiques et n'ayant plus aucun lien avec leurs congénères, les animaux sauvages dans les cirques sont condamnés à la prison à vie ». Cette année, le Royaume-Uni et le Pérou ont interdit sur leur sol les cirques avec animaux.
 

SOURCES

  • Photographie : premiere.fr
Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Justice Animaux