Accueil du site
> Psycho & Sexo > Polémiques & Débats
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Vous reprendrez bien un peu d’évolution ?
Vous reprendrez bien un peu d'évolution ?
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
22 février 2010 | 4 commentaires
Auteur de l'article
Eric, 24 articles (Magnétiseur)

Eric

Magnétiseur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
24
nombre de commentaires
9
nombre de votes
19

Vous reprendrez bien un peu d’évolution ?

Vous reprendrez bien un peu d'évolution ?

Le terme « Évolution » me gêne à bien des égards : pour la multitude, il sous-entend une « progression manifeste et obligatoire de l’Être » par sa raison d’être, non pas dans un sens horizontal ou circulaire, mais plutôt dans son sens vertical, comme si sa vie à travers l’Évolution, n’était finalement qu’une suite qualitative d’amélioration de l’état d’être précédent par un autre état d’être, « supérieur » cette fois-ci en singularité ; au mieux, pour beaucoup, « Évoluer » c’est Comprendre un événement passé ou présent de sa vie par un raisonnement ! Pourquoi sa vie ne pourrait-elle pas s’expliquer par son adaptation à son environnement et encore mieux par l’adaptation consciente de sa vie au tumulte du quotidien ? Sans doute parce que bien que nous parlions d’une seule et même chose, les mots « Évolution » ou « Évoluer » ont actuellement une valeur mercantile plus glorieuse que le mot « Adaptation » !

C’est solidariser les esprits qui s’identifient à de nouveaux repères individuels nécessaires à leur vie en mutation grâce à la sagesse orientale. C’est aussi diviser les populations en leur faisant observer que leur chemin tend à être « meilleur » parce qu’ils suivent une doctrine particulière, les principes d’une religion, d’un même courant de pensée et/ou d’une philosophie de vie, la leur par la suite qu’ils se sont appropriés au nom d’une même idée – la Liberté – que ce soit conscient ou non. À travers le mouvement New Age (et leurs multiples éditeurs) par exemple, cet engouement pour exprimer sa foi et son Amour pour son prochain montre l’intérêt qu’ont les individus à s’extraire d’un sacerdoce cultuel imposé par des millénaires de pouvoir religieux. À travers le terme « Évolution » ou « Évoluer », chacun peut considérer qu’il « s’élève », et c’est sans doute sous cet aspect que l’on considère abusivement la spiritualité en général ou bien SA « propre » spiritualité en particulier… En considérant cette Élévation d’un point de vue verticale, chacun se place alors dans une certaine position vis-à-vis de l’autre et des autres. Par comparaison comportementale, il est alors facile de se situer soi-même pour décider de son niveau d’élévation – social, moral, libertaire, spirituel, etc. –, tout en ignorant par aveuglement narcissique que l’évolution de l’autre puisse être différente de son point de vue comparatif.

Le mot « Évolution » me gêne pour le sens qu’on lui donne, autant par le mimétisme d’une pensée générale, que par l’obsession du terme que l’on en fait – surtout quand celui-ci est considéré comme un aboutissement de Soi. Que le mot n’existe plus et il est alors facile de remarquer le vide qu’il donne à la vie de chacun, démontrant par là même toute l’absurdité de s’être accroché à cet objet du désir. Bien entendu, nous ne scrutons pas, chaque seconde, notre capacité à évoluer ; avec soi-même, nous comparons juste de temps en temps notre état d’être présent à un état d’être passé pour nous situer sur la valeur toute aussi improbable du niveau de Conscience – ce synonyme arbitraire du mot Evolution. Cette vie parait alors limitée à une seule direction alors qu’elle connaît une infinité de choix. Il n’y a pas d’Évolution à proprement parler, rien à remplir et rien à mesurer ! Il y a cependant bien une adaptation individuelle considérée, elle, par ses choix, conscients ou non, face aux situations que nous traversons. Il s’agit simplement de s’épanouir dans une dimension multi-directionnelle.

http://medecinesparalleles.blogspot.com/
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Polémiques & Débats
Commentaires
0 vote
par Gluon (IP:xxx.xx3.115.101) le 16 mars 2010 a 23H30
Gluon (Visiteur)

L’évolution peut avoir un certain sens : l’augmentation de la conscience, et l’optimisation de nos comportements.

Vivre, c’est être conscient d’un certain nombre de choses, c’est établir une philosophie. La notion de bien, de mal, de moralité, si rattâchés à l’observation du vivant, peuvent donner quelquechose de très efficace et défendable.

On peut aussi faire une synthèse de l’histoire humaine, et découvrir ce qui nous manque. Ce qui nous manque peut très bien être nécessaire à notre survie, et rédhibitoire. Aussi ce qui nous manque constitue alors la prochaine étape de notre évolution dans le sens survie et surpassement.

Je ne suis donc pas d’accord : il y a parfois un seul chemin possible. Actuellement, le seul chemin consiste à réguler notre matérialsme immoral pour mettre un peu d’eau dans notre vin, un peu de spiritualité, de moralité, de rigueur et de logique.

Le fin mot de notre évolution actuelle est logique, et optimisation aussi. Autrement nous nous dirigerons droit vers un effondrement économique et social. Il semblerait demême que cette menace soit celle de toute espèce évoluée comme la nôtre, qui aurait atteint le même niveau que la nôtre : comment ne pas imaginer que ce que nous vivons soit en quelques sorte un passage obligé sur tous les astres similaires aux nôtres si tant est qu’ils aient connu des espèces évoluées comme la nôtre ? Problème de gestion, écologie, etc : je n’y vois que des problèmes liées à une civilisation ayant peuplé tout le globe !

Dès lors, quel est l’inconnu dans l’équation, sinon la logique et l’optimisation, pour nous surpasser ? La critique de nos philosophie, de nos manières de communiquer, de nos outils, en bref de notre façon de procéder ? Cet inconnu, une fois formulé et recherché, nous mènera à la survie plutôt qu’à l’extinction par nous-même (qui excusez moi est totalement évidente, mais vous pouvez toujours faire celui qui n’y croit pas, vous ne ferez que renforcer l’inévitable), et peut-être alors aurons-nous le temps de constater qu’il instaurera définitivement la paix, l’optimisation et la durabilité en ce monde, et nous aurons peut-être alors la surprise d’arriver, tranquilement, à découvrir la technologie nécessaire pour sortir de notre astre et explorer d’autres mondes.

C’est en ce sens que j’entend parler d’évolution de notre espèce. Survie et accession à la civilisation d’un niveau supérieur à celui que nous avons vécu jusque-là, et nécessaire pour échapper à l’auto-destruction.

0 vote
par Eric T (IP:xxx.xx8.41.247) le 17 mars 2010 a 11H55
Eric, 24 articles (Magnétiseur)

vous oubliez une chose, l’Homme n’est pas indispensable à la planète.

0 vote
par Gluon (IP:xxx.xx3.115.101) le 16 mars 2010 a 23H42
Gluon (Visiteur)

Et je rajoute ceci :

Cette étape de l’évolution est une étape charnière entre deux stades.

Le 1er stade est celui de la création et de l’expansion de la civilisation ( ce que nous avons réalisé jusque-là). C’est un peu la flamme jaune, crasseuse.


(charnière actuelle) Le 2e stade est celui de la remise en question absolue et de la logique à son maximum, de la survie assurée (auto-destruction évitée). En un mot l’optimisation. C’est un peu la combustion améliorée, la flamme bleue.


Le 3e stade est celui de la technologie du départ (possibilité d’échapper au système solaire et d’y survivre en dehors). C’est le summum imaginable.


Ensuite il peut bien exister d’autres stades, l’imagination et la poésis peut faire le reste. Aussi rien ne nous dit qu’aux 2e et 3e stade nous ne pouvions à nouveau connaitre des problèmes de survie, mais ils ne seront plus imputés à la nature humaine puisque le 2e stade a comme fondement la remise en question absolue (donc création des consensus et des outils nécessaires à la pérennisation de celà).

Pas mal de gens pensent que c’est déjà fait, que nous sommes suffisemment intelligent. C’est faux. La preuve : dans aucune société occidentale n’existe de structure éducative de 1er cycle destinée à apprendre en quoi consiste le fait d’être intelligent et humain. Pas étonnant que nous soyons chaotique au final...

0 vote
par Eric T (IP:xxx.xx8.41.247) le 17 mars 2010 a 12H08
Eric, 24 articles (Magnétiseur)

Vous mélangez intelligence créatrice et idéal progressiste ce qui s’éloigne passablement du sens général émis par mon texte dans le sens d’évolution personnelle de l’être. C’est un point de vue cependant louable et défendable, qui passe par le matérialisme plutôt que le spirituel. Soit ! Cependant, avons-nous encore plus besoin de technologie pour avancer ou cherchons-nous à nous extraire, comme le papillon, de notre gangue physique ? Faire "peau neuve", n’est ce pas une fin en soi ?