Accueil du site
> Psycho & Sexo > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Voici comment les experts vont examiner le cerveau de Breivik
Voici comment les experts vont examiner le cerveau de Breivik
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
28 juillet 2011 | 5 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Voici comment les experts vont examiner le cerveau de Breivik

Voici comment les experts vont examiner le cerveau de Breivik

Le tueur d’Oslo est-il terroriste ou psychopathe ? Les français se le demandent autant que les norvégiens. Deux psychiatres, expérimentés dans les affaires criminelles et désignés par les services de police, seront en dialogue constant avec lui dans les deux à trois mois à venir. Et ils observeront ses moindres gestes. Leurs travaux seront déterminants à l’ouverture du procès de l’auteur du massacre d’Utøya.

A la lecture des 1 500 pages du manifeste "2083" écrit par Anders Behring Breivik, les observateurs évoquent un auteur « glacial » ou « paranoïaque ». Le psychiatre suédois Jonas Eberhard y voit même un cas de « narcissisme extrême ». Mais pour le maire d’Oslo, Fabian Stang, le tueur de l’île d’Utøya est avant tout « un fou et un looser qui se cherche une raison d’exister ». Et l’avocat en charge de la défense de Breivik, Geir Lippestad, va lui aussi dans ce sens : Il plaidera la démence. La solution paraît un peu facile aux yeux d’une bonne partie de l’opinion, pour qui Breivik, avec à son actif 76 morts, est un terroriste qui a une responsabilité totale dans ses actes.

Comme on pourrait le rétorquer, le fait d’être terroriste n’est pas inconciliable avec certains troubles de la personnalité. Aux confins des univers narcissique, mégalomane, paranoïaque ou schizophrène, les psychiatres vont ainsi se pencher sur le tueur le plus redoutable de l’histoire -au moins contemporaine- de la Norvège. La question de savoir si Breivik est fou ou non sera en effet déterminante pour le déroulement de son procès. Geir Lippestad n’est d’ailleurs pas si catégorique que certains journalistes ont d’abord voulu faire croire. Il s’est exprimé au site Nettavisen.no à ce sujet : « Je ne dis pas que mon client est fou, mais j’estime qu’il est du devoir des experts médicaux de déterminer si Breivik est sain d’esprit ou non d’un point de vue pénal ».

Interrogée par la BBC, Janne Kristiansen, avocate et responsable de Service de Sécurité de la Police en Norvège (comparable au FBI aux Etats-Unis), plaide, elle, pour la responsabilité. Cette dernière estime que « Breivik est le mal en personne, mais il est sain d’esprit car il a minutieusement préparé ses méfaits de longue date ». Pour le psychiatre et spécialiste en droit Per Børre Husebø, il faudra trancher sur ce point : « Selon l’article 44 du code pénal norvégien, dans un cas comme celui-ci, il appartiendra aux experts de déterminer si l’individu est sain, fou ou psychotique. Les experts psychiatriques seront des conseillers à la cour, et le tribunal pourra suivre leurs recommandations ».

Et la question a son importance : La loi norvégienne prévoit qu’une personne déclarée folle ne soit pas pénalisée, mais que celle-ci ait obligation de suivre des soins dans un établissement psychiatrique fermé. La police a nommé deux psychiatres qui auront en charge d’examiner minutieusement Anders Behring Breivik dans l’optique de son procès : Synne Sørheim et Torgeir Husby. Selon Nettavisen.no, ces deux experts, dans une logique d’observation continuelle, entameront un dialogue constant avec l’auteur du carnage. Au fil des conversations, en dressant un profil de sa personnalité, ils tenteront, en collaboration avec plusieurs services de police, de déterminer si Breivik est psychotique ou non.

Au vu de l’état de la santé mentale de ce dernier, dans le cadre de la psychose notamment, les experts auront leur voix au chapitre pour se prononcer sur des formes de sanctions juridiques adaptées. L’ensemble des travaux psychiatriques devraient prendre deux à trois mois, et feront l’objet d’un rapport en vue du procès. Pour Randi Rosenqvist, membre de la commission médico-légale, qui s’est exprimée dans les colonnes du quotidien Dagbladet, « ces travaux s’annoncent très éprouvants, car le comportement de Breivik sort totalement des schémas classiques : Son esprit, lors de ses crimes commis le 22 juillet, n’a pas paru chaotique, illogique ou fragmenté ».

Photo du haut : C'est dans une cellule de ce type qu'Anders Behring Breivik sera placé en isolement dans les semaines à venir.

Photo du bas : L'île d'Utøya, à l'ouest d'Oslo.

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
par le journal de personne (IP:xxx.xx6.101.120) le 28 juillet 2011 a 17H36
le journal de personne (Visiteur)

Le Rat d’Oslo

Ce norvégien n’est pas le possédé de Dostoïevski qu’on a cru qu’il était, mais un rat… redoutable et impardonnable. Pour nous préserver soi disant du choléra, il voulait propager la peste ! Commettre le pire pour nous donner un avant ou un arrière goût de l’empire... l’empire des vampires, de ceux qui se nourrissent de nos soupirs et pourrissent nos sourires. Qui ?

http://www.lejournaldepersonne.com/...

0 vote
(IP:xxx.xx3.214.150) le 29 juillet 2011 a 15H14
 (Visiteur)

lol, copy/paste d’agoravox et en plus pour dire des conneries..bravo..

0 vote
(IP:xxx.xx1.184.203) le 29 juillet 2011 a 15H15
 (Visiteur)

Toujours les mêmes conneries ces prétendus experts (en dissimulation), ce type est forcément fou, la "justice" ne veut simplement pas reconnaitre la folie et essaie de faire croire qu’on peut participer à ce genre de choses en étant normal...

L’article d’alice miller "d’ou vient le mal ?" résume bien cette problématique des tribunaux qui ne veulent rien savoir de la véritable histoire de tous ces crimes, pour la même raison que ceux qui commettent ces crimes : pour la protection des parents contre qui ces actes violents étaient vraiment destinés.

http://www.alice-miller.com/article...

Et cette phrase issue de l’article sur la haine résume bien tout ça :

"Ce ne sont pas nos sentiments qui représentent un danger pour nous et notre environnement, le danger survient au contraire quand nous nous détachons d’eux par peur. C’est cela qui produit des forcenés, des kamikazes et tous ces tribunaux où l’on ne veut rien savoir des véritables causes des crimes afin de préserver les parents des délinquants et de laisser dans l’ombre sa propre histoire. "

http://www.alice-miller.com/article...

Et au sujet de la situation du ce tueur, il serait intéressant aussi de savoir si il n’a pas simplement été recruté ou encouragé à commettre ces crimes par une organisation, et était-il vraiment seul :

http://www.agoravox.tv/actualites/i...

0 vote
par Michel (IP:xxx.xx8.3.228) le 4 septembre 2011 a 16H21
Michel (Visiteur)

À tout ceci, je plussoie à 100 % ; ce que je suggère d’ailleurs à demi-mot dans l’introduction de mon com. précédent : http://www.carevox.fr/psycho-sexo/a...

J’y ajouterai même une réflexion à propos du titre même de la note présente : "Voici comment les experts vont examiner le cerveau de Breivik". Ah bon ? Parce qu’il est mort, le Breivik ? Scientifiquement, il n’est d’expertise que sur du corps sans vie : une bagnole d’occasion, une commode Louis XVI ou que sais-je... Pour ce qui est de prétendre à expertiser un cerveau, à moins de causer de médecine légale et d’autopsie, de quoi parle-t-on ? D’expertise, vraiment ? Sur un gars qui est vivant ? De nouveau, on se fiche du monde : 1°) comparativement à tout autre organe, la connaissance clinique du cerveau n’en est qu’à ses balbutiements : il faut être sacrément gonflé -ou imposteur- pour se prétendre "expert"© en la matière 2°) eu égard aux milliards de connexions neuronales, un cerveau vivant, ça bouge tout le temps ! Ce qui signifie que même si le prétendu "expert"© parvenait à prendre une sorte de "photographie" du cerveau à un moment X, le temps qu’il "l’analyse" et elle sera déjà totalement obsolète. "Voici comment les experts vont examiner le cerveau de Breivik". Ah bon ? Ils ont donc inventé une méthode révolutionnaire, qui surmonte avec succès ces obstacles relevant de la plus élémentaire des évidences ? Ou bien de nouveau, certains ne sont-ils pas bien contents de se laver les mains en se défaussant à bon compte sur de tels "experts"© dont au fond, chacun sait pertinemment que ce sont de fieffés imposteurs ?

« Je ne dis pas que mon client est fou, mais j’estime qu’il est du devoir des experts médicaux de déterminer si Breivik est sain d’esprit ou non d’un point de vue pénal ». Pathétique avocat qui, à l’aune de la plupart de ses confrères, a sombré dans une telle psycho-dépendance qu’il s’en est rendu incapable de plaider la moindre affaire de mœurs sans se précipiter illico dans les jupons des psys. http://psyche.sans.tain.over-blog.c...

Il n’est de "devoir" que de fiche à la porte des tribunaux ceux qui n’ont strictement RIEN à y faire... sinon à apporter leur contribution active à massacrer ce qui reste de justice dans certaines institutions censées la rendre : tout le reste n’est que littérature. "Le danger survient au contraire quand nous nous détachons d’eux par peur" ? En ce sens, il survient également en s’attachant -toujours par peur- à des pseudo-"spécialistes"© qui, autant que l’on sache, sont censés être formés à des problématiques de santé, pas judiciaires.

"Synne Sørheim et Torgeir Husby [...] ces deux experts (sic), dans une logique d’observation continuelle, entameront un dialogue constant avec l’auteur du carnage." Pourquoi donc ? Cela va faire revenir à la vie les 77 morts, peut-être ? Cela rime à quoi, cette "observation continuelle" ? À l’empêcher de se confectionner une nouvelle bombe dans sa cellule ? Pas difficile d’"observer continuellement" quelqu’un qui est enfermé : c’aurait été MIEUX de l’"observer continuellement" AVANT qu’il ne commette l’irréparable. Oui mais voilà, les "observateurs continuels" -pourtant réputés "experts"©- ne l’avaient pas vu venir, celui-là... comme ils ne voient venir personne, d’ailleurs. (Et quand ils "voient venir", c’est amusant comme ils se plantent tout le temps : ce qui ne les aura pas empêchés d’avoir semé une belle panique sous l’aura de leur belle "autorité"... et moult mesures de rétorsion qu’ils auront provoqué à l’encontre de celui qu’ils auront "vu venir" -parfois sans le voir ni l’entendre : mais est-on encore à ce détail près ?...-. Et là, pfuit ! quand tout pète, plus d’"observateurs continuels" : disparus dans la nature... jusqu’à une prochaine "expertise"© où on leur demandera de se prononcer sur un nouveau "fantôme"... autrement dit, où ils seront priés à nouveau de fiche leur m... dans des situations qu’ils auront tôt fait de rendre ingérables.) Peu importe : du moment qu’ils touchent les dividendes promis, et que leur belle plaque d’’expert"© aie pris un nouveau coup de lustre. Voilà ce qu’il en est d’un "devoir estimé" par un avocat : hormis la belle plaque, ce n’est pas brillant...

"Les experts (re-sic) auront leur voix au chapitre pour se prononcer sur des formes de sanctions juridiques adaptées. L’ensemble des travaux psychiatriques devraient prendre deux à trois mois, et feront l’objet d’un rapport en vue du procès." Deux ou trois mois pour "établir un diagnostic [...] sous la forme de graves troubles d’une personnalité antisociale ou de psychopathie" (cf. la note précédente) ? Encore une fois, ma concierge vous le pond en trois secondes chrono, ce "rapport" !!! Pas grave : « ces travaux s’annoncent très éprouvants (! !!!!), car le comportement de Breivik sort totalement des schémas classiques : Son esprit, lors de ses crimes commis le 22 juillet, n’a pas paru chaotique, illogique ou fragmenté ». On aimerait pouvoir en dire autant de ces "experts"©... et de ceux qui sont addicts à leurs "services"© : mieux vaut en rire. En attendant, belle démonstration d’un fragment de chaos illogique de la part de ceux-là...

0 vote
par xray (IP:xxx.xx3.48.194) le 29 juillet 2011 a 15H51
xray (Visiteur)

NORVÈGE

La tuerie du 22 juillet 2011, Il est peut probable qu’une telle action soit l’œuvre d’une personne isolée. Dans le passé, on a souvent prêté ces actes à un illuminé de passage. Cela n’a jamais été vrai ! Derrière, il y a toujours de la manipulation, une fourniture d’armes, des spécialistes, un suivi.

Contrairement à ce que l’on nous fait croire, dans ce pays riche, la Norvège, tout n’est pas rose. Loin s’en faut. Le gouvernement gaspille beaucoup d’argent sur les marchés financiers (encore eux).

De plus, la richesse de ce pays réfractaire à l’euro est convoitée par l’Europe des curés.

Cette affaire pue la manipulation. Anders Behring Breivik est étiqueté « extrême droite », mais il n’appartenait plus à aucun mouvement. Il était donc manipulable par n’importe qui. Derrière tout cela, l’armée n’est pas loin.

Le 9/11 Une opération menée par l’armée américaine. http://mondehypocrite501.hautetfort.com/

Une maison a t-elle un devoir de mémoire ? http://mondehypocrite.midiblogs.com...