Accueil du site
> Psycho & Sexo > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un mineur retient un psychologue en otage à la prison de Fleury-Mérogis
Un mineur retient un psychologue en otage à la prison de Fleury-Mérogis
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
8 septembre 2011
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un mineur retient un psychologue en otage à la prison de Fleury-Mérogis

Un mineur retient un psychologue en otage à la prison de Fleury-Mérogis

Le personnel médical de la prison est sous le choc : Un psychologue est retenu dans le centre des jeunes détenus, sous la menace d’un couteau de cuisine et/ou d’un morceau de verre. Le preneur d’otage, âgé de 17 ans, est actuellement en négociation avec le GIGN. Il demande à parler au directeur.

Jeudi 8 septembre. 11h30. C’est à l’occasion d’une visite médicale dans le quartier des mineurs de la prison de Fleury-Mérogis, dans l’Essonne, que la prise d’otage a eu lieu. Selon le syndicat FO pénitentiaire, l’auteur du méfait serait un mineur de 17 ans « sans aucun repaire familial », et muni d’un couteau de cuisine et/ou d’un morceau de verre. Très déterminé, il demanderait à parler au directeur de la prison d’arrêt. Il s’agirait d’un récidiviste. Selon plusieurs sources, le jeune homme aurait par le passé tenté de s’évader lors d’un transfert, et a par ailleurs fait une première prise d’otage -sur une éducatrice- au centre pour mineurs de Mézieux, dans le Rhône. Une cellule de crise a été activée à la direction de l'administration pénitentiaire, et le GIGN est arrivé sur place. Des négociations sont en cours, et le preneur d'otage s'est vu offrir des cigarettes par un des membres du GIGN. Il est encore impossible de connaitre la nature d'éventuelles conversations entre le psychologue et son agresseur.

La CGT a réagi en estimant que cet événement « met une fois de plus en relief la difficulté de la prise en charge des mineurs en milieu carcéral. Les personnels et intervenants dans les prisons, et parmi lesquels de nombreux médecins et professions médicales, sont trop souvent victimes de violences. Ces dysfonctionnements doivent cesser ». La prison de Fleury-Mérogis, qui est la plus grande maison d’arrêt de France, a déjà été le théâtre d’une prise d’otage d’un psychologue. Ce précédent remonte au 1er septembre 2008. Un détenu avait alors retenu ce membre du personnel médical en otage pendant plus de onze heures, avant d’être blessé par un tir de neutralisation du GIGN.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté