Accueil du site
> Psycho & Sexo > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Travail : les risques psycho-sociaux, c’est quoi ?
Travail : les risques psycho-sociaux, c'est quoi ?
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
14 février 2014 | 4 commentaires
Auteur de l'article
Emeline, 22 articles (Rédacteur)

Emeline

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
22
nombre de commentaires
19
nombre de votes
2

Travail : les risques psycho-sociaux, c’est quoi ?

Travail : les risques psycho-sociaux, c'est quoi ?

Ce concept vient des Etats-Unis et de Suède.

Aux Etats-Unis, les chercheurs se sont intéressés aux organisations, à ce qui leur permettait de bien fonctionner ou pas, et c'est ainsi qu'ils ont mis à jour le concept de stress organisationnel

En Suède a émergé le concept de risque psycho-social au croisement des recherches en santé publique, épidémiologie, études sur le stress, et psychologie du travail. 

Selon certains chercheurs, le risque psycho-social apparaît quand on ne prend plus son travail à coeur. Les travailleurs développent des problèmes psychosociaux liés au travail quand ils ont le sentiment, non seulement de ne pas pouvoir faire leur travail correctement, mais en plus, de ne pas pouvoir en discuter. Ainsi, cette "activité rentrée" débouche au mal-être et problèmes de santé. La fatigue ne permet plus de remplir les objectifs, et ronge le travailleur. 

Le développement du travail en mode projet et des organisations matricielles entraîne des problèmes d'objectifs contradictoires, ou du moins, des problèmes de priorités. Difficile de "bien" faire son travail pour ces salariés en manque de temps car soumis aux feux de plusieurs directions qui ne communiquent pas forcément entre elles.

Les managers sont souvent très stressés et donc stressants, car tampons entre la direction et leurs équipes.

Par conséquent, la solution c'est de permettre le collectif au travail, au sein duquel le conflit est possible sur les critères du travail bien faits, sur les critères de la performance. Il y a un notion de "collectif" dans le travail quand on peut dire à son collègue "c'est pas du boulot", quand on peut dialoguer avec sa direction, qui a nécessairement des critères en partie différents sur la performance et le travail bien fait.

Tout l'opposé des scripts formatés et froids, qui annihilent le collectif et ne permettent pas au salarié d'exprimer son éventuel désaccord sur sa notion du travail bien fait. 

Quelques pistes de prévention primaire des risques psycho-sociaux : 

  • Reconnaissance
  • Soutien social au salarié en difficulté
  • Voir si le salarié a bien le contrôle de son activité dans une certaine mesure. Moins on a de latitude professionnelle, plus on a de problèmes de santé. 
Emeline
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par Camille (IP:xxx.xx4.218.194) le 14 février 2014 a 17H30
Camille, 453 articles (Rédacteur)

les professionnels de santé français rencontrent de plus en plus cette maladie qui les conduit parfois au burn-out.

0 vote
par Ronfladonf (IP:xxx.xx2.31.65) le 17 février 2014 a 11H42
Ronfladonf (Visiteur)

D’un autre coté, les employés de bureau français rencontrent de plus en plus souvent cette organisation matricielle multi-chefs aux objectifs parfois opposés si stressants

0 vote
par Emeline (IP:xxx.xx0.39.126) le 19 février 2014 a 20H10
Emeline, 22 articles (Rédacteur)

Je ne suis pas étonnée pour les professionnels de santé français. Cela se ressent, en tant que patient... Quand je suis arrivée à mon rdv avec l’anesthésiste à l’hôpital, il dormait sur son bureau !

0 vote
par Emeline (IP:xxx.xx0.39.126) le 19 février 2014 a 20H11
Emeline, 22 articles (Rédacteur)

L’organisation matricielle est de plus en plus fréquente.