Accueil du site
> Psycho & Sexo > Conseils & Solutions
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Sexualité : Se défaire des fausses idées
Sexualité : Se défaire des fausses idées
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
26 novembre 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Jean-Philippe Jason, 42 articles (Sophrologue)

Jean-Philippe Jason

Sophrologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
42
nombre de commentaires
6
nombre de votes
4

Sexualité : Se défaire des fausses idées

Sexualité : Se défaire des fausses idées

Des années de construction psychique et des siècles de morale collective marquent nos comportements affectifs, amoureux et sexuels. Se débarrasser de ses peurs, de ses craintes, de sa pudeur et de ses jugements demande du temps.

La sexualité est chargée d’un poids culturel, symbolique et personnel. Pour vivre pleinement et librement sa sexualité il est impératif de se défaire de certaines façons de penser et d’agir. L’imaginaire est très important dans la stimulation du désir, il permet d’accéder à un univers sensuel et érotique où se mêlent spontanéité et originalité. Le secret d’un rapport riche en émotion est la participation active des deux partenaires. Dans le couple, il ne doit y avoir aucun sujet tabou ou presque, si votre amour est total. Il serait bon pour votre équilibre de démystifier une fois pour toutes que certaines pratiques sexuelles sont interdites voir dangereuses, ainsi que le fait de fantasmer risquerait de mettre votre couple en péril.

Par le poids d’une éducation stricte, la majeure partie du temps l’homme est mal informé voir pas du tout éduqué sur sa sexualité et celle de la femme. Le sexe n’étant pas un sujet des plus courants dans le foyer familial. Lorsque la femme se sent en sécurité, aimée et désirée, elle fera tout pour s’abandonner et lâcher-prise. Si l’homme ose entreprendre et offrir des caresses avec sensualité, il ne sera plus bloqué dans son érotisme. Il s’autorisera à offrir de l’attention. Il n’y aura plus de compétition et de relation de force dans le rapport.

Que vous ayez ou non des difficultés sexuelles, faites appel à votre phantasmatique, laissez s’exprimer cette partie cachée qui sommeille en vous. L’organe sexuel par excellence c’est le cerveau. Même si la stimulation par les caresses, les baisers où les effleurements stimulent les zones érogènes, le cerveau joue un rôle très important dans la rencontre amoureuse. L’orgasme, puis le lâcher-prise reste essentiellement un phénomène cérébral. Certains individus accèdent à un orgasme sans même stimuler leurs zones érogènes. Les rêves érotiques sont également une bonne preuve de l’origine cérébrale de la jouissance.

Si l’idée que le cerveau puisse être le principal organe sexuel vous fait sourire ou vous étonne, prêtez-vous à cet exercice. Ce soir dans votre lit, concentrez-vous sur votre respiration, dirigez celle-ci au niveau de votre paroi abdominale. Vivez, ressentez les mouvements respiratoires, le relâchement musculaire qui s’opère, le calme qui règne à vous… Et faîtes appel à votre imaginaire érotique, autorisez-vous à vous abandonner, à vivre votre exercice comme si vous le viviez avec votre partenaire en réel. Vous serez agréablement surpris de votre « pouvoir » mental et de l’influence qu’il a sur votre érotisme. Il est important que vous ayez une image positive de vous-même. Mais parfois les circonstances, les événements de la vie peuvent détruire ou réduire votre estime et votre confiance en vous. Vous êtes capable de vous détendre complètement, adopter la position soit assise ou couché, celle qui vous convient le mieux. Commencez par vous concentrer sur votre respiration. Sentez et vivez votre rythme cardiaque. Sentez l’énergie qui est en vous. Votre mouvement respiratoire se fait par le ventre plutôt que par la poitrine. Le diaphragme qui monte et descend opère un massage en profondeur de vos organes internes, vous voilà de plus en plus détendu et relâché. Ne vous laissez plus distraire par vos pensées. Une pensée négative surgie, dirigez votre attention sur vos inspires et expires.

http://eclosion83136.canalblog.com

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sexualité
Commentaires
1 vote
(IP:xxx.xx5.55.146) le 26 novembre 2012 a 17H37
 (Visiteur)

En autre s’accommoder de andropause ! Car si la ménopause est la femme, l’andropause est à l’homme ! Et c’est là que l’on découvre ce que veux dire l’Amour, qui n’est pas à confondre avec la sexualité. A médité ceux qui sont pris dans les préjugés de notre époque !