Accueil du site
> Psycho & Sexo > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Sexe : Les intellectuelles plus chaudes que les manuelles
Sexe : Les intellectuelles plus chaudes que les manuelles
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
2 avril 2013 | 5 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Sexe : Les intellectuelles plus chaudes que les manuelles

Sexe : Les intellectuelles plus chaudes que les manuelles

La campagne pour les élections présidentielles de l’an dernier avait été l’occasion, pour l’Ifop, de mener une enquête sur le lien entre pratiques sexuelles et opinions politiques. Commandée par le magazine Hot Vidéo, cette étude révélait, dans les grandes lignes, une "tranquillité" de la vie sexuelle des sympathisants de droite face à une "audace" plus poussée chez les électeurs de gauche, d’extrême droite et chez le reste des Français. Aujourd’hui, Agnès Giard, journaliste spécialisée dans la sexualité, et qui anime le blog "Les 400 culs" avec le quotidien Libération, retransmet elle aussi une image des pratiques sexuelles en France, mais axée cette fois sur les Françaises selon leur appartenances aux différentes catégories sociales. Et il y a des résultats étonnants.

Les sociologues Michel Bozon et Nathalie Bajos viennent de publier une étude dans Raison Présente s’appuyant sur une enquête menée au cours de la décennie passée auprès de 12 000 Français âgés de 25 à 49 ans et ayant trait à leur vie sexuelle. La journaliste Agnès Giard est la première a être surprise des résultats obtenus : « On tombe sur des chiffres qui démentent les idées reçues ». En effet, les ouvrières feraient preuve de davantage de conformisme que les femmes issues des milieux intellectuels. Les ouvrières non qualifiées sont ainsi 77% à déclarer qu’« il est impossible de réussir sa vie sans avoir d’enfant », contre 57% chez les professions intellectuelles.
 
Et alors que le sexe « sans amour » est répandu chez les intellectuelles, chez qui les amants semblent être légion, il passe au contraire plutôt mal chez les manuelles qui, pour 35%, affirment même « n’avoir eu qu’un seul et unique partenaire dans la vie ». Par ailleurs, les intellectuelles, qui sont plus ouvertes à la masturbation que les manuelles (85% d’adeptes chez les premières, 46% chez les secondes), sont aussi plus ouvertes à la fellation (98% des intellectuelles ont pratiqué, contre 80% des manuelles). Mais les manuelles ne seraient par contre pas si mal à l’aise devant des représentations explicites de la sexualité : Selon les résultats de l’enquête, 30% des ouvrières indiquent regarder régulièrement des films X, contre 17% seulement des intellectuelles.
 
Concernant les artisanes et les commerçantes cette fois, elles se distingueraient pour leur part par un goût pour la sodomie, qu’elles pratiquent pour 47% d’entre elles (à l’inverse, les enseignantes sont celles qui le pratiquent le moins, à hauteur de 22% seulement). Et les artisanes et commerçantes sont par ailleurs plus nombreuses que les ouvrières et les professions intellectuelles à s’être adonné à des expériences lesbiennes. Explication pour les auteurs de l’étude : « Les femmes des milieux populaires sont plus attachées au lien traditionnel de la sexualité à la conjugalité et à la reproduction. L’interprétation hédoniste de la sexualité (le faire pour le plaisir) passe un peu au second plan, sauf sans doute "pour faire plaisir au partenaire"  ».
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
4 votes
(IP:xxx.xx4.8.158) le 3 avril 2013 a 16H25
 (Visiteur)

Le titre "Sexe : Les intellectuelles plus chaudes que les manuelles" est un MENSONGE.

C’est seulement une interprétation de l’étude de Michel Bozon et Nathalie Bajos. L’auteur ne comprend pas bien la sociologie. Et puis il y aurait de NOMBREUX biais (désirabilité sociale et pudeur notamment) dans cette étude, donc il faut aller vérifier au plumard au lieu de faire des généralités.

3 votes
par Dwaabala (IP:xxx.xx1.69.35) le 3 avril 2013 a 20H42
Dwaabala (Visiteur)

J’y cours.

1 vote
par Dwaabala (IP:xxx.xx1.69.35) le 3 avril 2013 a 21H02
Dwaabala (Visiteur)

Intéressante étude sociale. La chanson de J. Dutronc, "J’aime les filles", quoique un peu datée fournit aussi de précieux renseignements sur l’attitude de l’homme face à la diversité professionnelle féminine.

0 vote
par Waldganger (IP:xxx.xx0.47.60) le 3 avril 2013 a 22H36
Waldganger (Visiteur)

L’étude porte-t-elle sur les homosexuelles ?

0 vote
par Waldgänger (IP:xxx.xx1.34.179) le 11 avril 2013 a 09H48
Waldgänger (Visiteur)

Cet article est à mettre en relation avec celui sur la taille du sexe.