Accueil du site
> Psycho & Sexo > En savoir plus sur...
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Se reconstruire après avoir subi la manipulation perverse
Se reconstruire après avoir subi la manipulation perverse
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
21 novembre 2013 | 8 commentaires
Auteur de l'article
catherine_Caract'R, 4 articles (Sophro-relaxologue)

catherine_Caract’R

Sophro-relaxologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
4
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Se reconstruire après avoir subi la manipulation perverse

Se reconstruire après avoir subi la manipulation perverse

La manipulation est quelque chose de très destructeur psychologiquement, et les phases de reconstruction sont plus ou moins longues en rapport du temps où l’on a été sous l’emprise de tels personnages.

TYPOLOGIE DU MANIPULATEUR PERVERS (MP) :

Tout sexe confondu, le MP est monsieur ou madame tout le monde, qui a une préférence pour se mettre en valeur, mais oui car il considère que c'est un être exceptionnel, doué d'une intelligence extraordinaire, avec un besoin absolu de plaire et d'être remarqué comme l'être merveilleux qu'il peut être...en société.

Son objectif public unique étant donc de PLAIRE. Il a en effet ce besoin de se faire remarquer, prenant tantôt le visage du super héros sûr de lui, ou du timide qui a besoin d'être réconforté, pour vous attirer dans ses filets. Menteurs invétérés, perdant la notion de frontière entre réalité et mensonge, tout est calculé sinon le risque serait trop grand pour se faire démasquer.

Le manipulateur a perdu toute notion d'affect, vide émotionnellement sauf pour nourrir le désir, l'envie et la colère forgés bien souvent via une enfance mêlée de souffrance et d'oubli, le manipulateur s'est créé alors sa propre identité, oubliant donc de considérer l'autre comme un être humain, donc ne respecte ni ne ressent pour ses comparses aucune empathie.

Sa cible : les gens heureux, amoureux, enthousiastes, positifs. Il fera alors le jeu des vases communicants et déversera chez l'autre ce qu'il est en prenant en échange ce que les autres sont et de s'en convaincre.

Une fois pris dans ses filets, il n'aura de cesse que de détruire sa proie dans l'ombre lui procurant alors une joie infinie. A posteriori, il n'éprouvera aucun remords ni regret, se positionnant davantage comme une victime justifiant vous l'aurez compris tous ses actes de persécutions même les plus viles.

RECONSTRUCTION :

L'état chaotique dans lequel sont les victimes des manipulateurs mettra des mois sinon plus à entamer une phase de reconstruction.

Assisté psychologiquement, cette reconstruction longue et douloureuse amènera bien souvent à souhaiter en parallèle ou à l'issue une valorisation personnelle car les personnes ont oublié qui elles étaient avant, et veulent se retrouver, se découvrir et exploiter toutes les ficelles pour se remettre en avant et reprendre en main qui ils sont et se redonner une image positive d'eux-mêmes.

Dans cette phase de reconstruction psychologique, plusieurs étapes devront être passées comme la prise de conscience en décelant qui était vraiment leur manipulateur, la culpabilité de n'avoir rien fait instiguée par le MP lui-même qui n'a eu de cesse que de vous sentir coupable de ce que vous étiez et ce que vous faisiez, enfin la reconquête de l'estime de soi.

Dans ce dernier cas, il faudra réapprendre à s’écouter et bien évidemment à se respecter. En valorisation personnelle, j’amenais à percevoir les éléments de votre propre personnalité, qui vous étiez vraiment, ce que vous vouliez faire, quels nouveaux objectifs positifs, après la reconstruction psychologique, vous souhaitiez atteindre.

Il existe une vie après les manipulateurs perverses. Ces phases de reconstruction sont plus ou moins longues, vous douterez de tout et de tout le monde pour ne pas refaire cette triste expérience, mais quand vous aurez su exorciser de tels comportements destructeurs, votre phase de reconstruction sera des plus positives et enthousiasmantes en reprenant contact avec votre vrai vous et votre futur vous en pleine maîtrise de vos moyens, de vos envies et de votre bonheur.

Catherine_Caract'R
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
3 votes
(IP:xxx.xx9.77.118) le 18 février 2015 a 20H36
 (Visiteur)

Je viens de me séparer de mon conjoint et tout ce que vous décrivez est vrai... C’est terrifiant, douloureux de lire cela mais ca m’a fait du bien. Je suis actuellement suivie (seulement deux séances pour l’instant) et je ne me vois aucun avenir ; Je suis détruite, j’ai peur de tout, je n’ai confiance en personne, ni en rien. Merci pour votre article.

3 votes
par lumiere (IP:xxx.xx1.99.6) le 24 février 2015 a 03H19
lumiere (Visiteur)

Sois courageuse, le pire est déjà passé, penses à ta reconstruction et mets toute ton énergie la dessus. Ne te fais pas violence à toi même, on t’as déjà assez violenté. définis tes propres besoins et avances, tu viens déjà de t’offrir le meilleur des cadeaux en te séparant de ce malade, car tu viens déjà de retrouver le chemin pour conquérir ton identité, "leur cibles, les gens heureux, amoureux, enthousiastes, positifs. Il fera alors le jeu des vases communicants et déversera chez l’autre ce qu’il est en prenant en échange ce que les autres sont et de s’en convaincre", Alors renoue toi avec ta propre énergie, ton âme, tout est là, il faut juste se reconnecter à soi. Courage

1 vote
par Matiani (IP:xxx.xx2.255.244) le 26 mars 2015 a 16H25
Matiani (Visiteur)

Bonjour, Je suis séparée de mon conjoint depuis un peu plus d’un an, j’ai 42 ans et 2 enfants... J’ai été manipulée par ce type de personne décrite ci-dessus, c’est exactement lui.... et j’ai plongé, j’ai bu ses paroles, il a réussi à me convaincre. Année après année (depuis 15 ans), sans m’en rendre compte, il m’a isolée des autres, presque de ma propre famille... Je ne voyais rien et pensais construire une vie de couple... sauf que je me retrouvais seule... avec ses deux premiers enfants d’une première séparation et plus encore depuis la naissance de nos 2 petites filles jumelles (qui ont 5 ans). Je voyais bien que cela n’allait pas mais il réussisait toujours à me faire croire que j’en étais la cause... Devenue enfin maman il y a 5 ans, j’ai subi beaucoup de critiques (car lui avait déjà vécu en couple avec 2 enfants plus grands), et il ne voulait pas l’aide de mes parents.... sauf qu’il n’hésitait pas à me laisser seule avec les bébés.... et avec ses 2 autres enfants. J’avais 25 ans quand je l’ai connu, j’avais une confiance aveugle, persuadée que c’était quelqu’un de fort, courageux, fidèle.... J’étais fière de pouvoir le comprendre, le soulager le consoler... En fait, j’étais dans le faux et je ne me suis rendue compte de rien, personne de l’extérieur de m’a ouvert les yeux... Je l’ai quitté parce qu’il m’a craché au visage lors d’une violente dispute... Le déclic s’est fait un peu tard mais je l’ai quitté. J’ai fait une main courante à la police, j’ai pris les enfants, ma valise et 4 jours après je suis partie, complètement traumatisée... Mes parents m’ont recueilli chez eux , grâce à eux, je me reconstruis : financièrement et surtout psychologiquement.... mais c’est très dur, reprendre confiance en soi est difficile mais j’y arriverai ne serait-ce que pour mes filles... elles n’ont pas de relation chaleureuse avec leur père qui était toujours absent depuis leur naissance.... Il faudra que je leur dise un jour qui est leur père, qu’il essayera de les manipuler elles-aussi comme il a manipulé ses premiers enfants... qu’il a culpabilisé de les avoir trahi (car partis eux-aussi avec leur mère, et même là à l’époque je lui donnais raison car il disait être une victime). Il faudra bien que je sois forte pour les préparer à ce genre de personnage néfaste et toxique.... et pourtant je sais qu’on ne peut rien faire face à eux à moins d’être bien entourée et encore je n’en suis pas certaine.... Il n’y a rien qui prépare à ce type de personne.... à moins d’être manipulateur soi-même ! Aujourd’hui la manipulation continue parce qu’il refuse de communiquer... et il sait que cela me fait mal, ne serait-ce que vis-à-vis des enfants.... Il dit que je lui pourrie la vie, il continue à se victimiser et à me rendre coupable... Heureusement, que nos filles n’avaient que 4 ans l’année dernière, on ne peut pas culpabiliser des enfants de 4 ans !! Mon histoire est trop longue, désolée...

0 vote
par lou (IP:xxx.xx0.79.200) le 2 juillet 2015 a 23H13
lou (Visiteur)

je sors d’une relation de 20 ans et j’ai 2 grands enfants qui ne veulent plus rien savoir de leur père pour l’instant. vous lire, c’est comme si je revoais ma vie... même chose, même manipulation et moi aussi je ne comprends pas comment j’ai pu me faire avoir ainsi, c’est inimaginable tout ce qu’on endure et que ceux qui ne le vivent pas, ne comprenne pas. il nous isole, on ne se reconnaît plus mais on ne le réalise pas. un jour je serai complètement libéré.. pour l’instant je vis des montagnes russes d’émotions

2 votes
(IP:xxx.xx0.45.17) le 28 août 2015 a 14H04
 (Visiteur)

Courage. Je sors d’une relation comme vous avez vecu, 20 ans plus tard, 2 grands enfants qui heureusement vivent avec moi et c’est leur choix. Je n’ai rien vu moi aussi, les manipulateurs sont experts dans leur domaine. Là c’est la reconstruction pas facile des hauts et des bas coté moral mais je vais y arriver et vous aussi. Nous valons beaucoup plus que ces êtres égoïstes et sans scrupules qui nous ont enlevé notre joie de vivre. Ma premiere victoire c’est que j’en suis debarassé à jamais, c’est un bon départ pour une nouvelle vie. Le reste suivra avec beaucoup d’amour envers soi.

0 vote
par plume (IP:xxx.xx2.41.200) le 16 septembre 2015 a 17H43
plume (Visiteur)

J ai eu aussi une relation destructrice avec un pervers. Je suis beaucoup blessée car je n’ai pas su donner les limites mais je ne me culpabilise pas, c’est impossible quand on est sous leur emprise, leurs paroles culpabilisantes sans jamais pouvoir s’expliquer, leur mal etre volontaire.Il avait voulu faire hospitaliser mon père en psychiatrie, alors que papa allait bien malgré son age avancé, et c’est lui qui s’y est trouvé avec un diagnostic PN et traitement par injection !!! il disait du diagnostic qu’il avait fait croire cela au mèdecin (comme si un profesionelle donnait des diagnostics à la légère !!).J ai encore plein de choses à dire...Maintenant j’essaie d’etre concentrée dans mon travail et de trouver des petits rayons de soleil...Chaque jour on a gagné un petit peu sur la pourriture que l’on a subi. Avec toute l’ampahie et le soutien pour vous tous. Amicalement , courage et à bientot ...plume

1 vote
par C. (IP:xxx.xx9.218.171) le 2 février 2016 a 14H46
C. (Visiteur)

Bonjour,

J’ose laisser un message suite à votre article... Je suis pleines de questions et de doutes par rapport à une probable reconstruction.. Pour faire rapide, j’ai grandit auprès d’une mère ayant une personnalité perverse et un père ne se positionnant pas face à ma mère et donc ne m’ayant pas protégé. Actuellement j’ai 30 ans et je suis en couple et maman d’un petit garçon de 13 mois. Je suis terrorisée car ma mère instrumentalise mon fils pour me faire du mal et par la même occasion à mon compagnon qui est quelqu’un d’équilibré (contrairement à mon ancien compagnon qui ressemblait en bien des points à ma mère). Mes deux sœurs plus jeunes sont encore sous son emprise même si des fois je sens qu’elles commencent à se poser des questions. Je suis partagée depuis très longtemps sur les modalités de nos entrevues avec mes parents et je n’arrive pas à me dire que couper les ponts serait une solution car je pense que je serais stigmatisée et isolée "compliquée, de toute façon avec elle ça a toujours été compliqué elle ne comprend rien et elle se fait des films". Du coup, mes doutes par rapport à une certaine reconstruction relèvent du fait qu’hors relations familiales, aujourd’hui, je me sens bien, plutôt équilibrée même si dans le fond je me sens épuisée, j’ai une relative confiance et moi et estime de moi-même, et que dans mes relations familiales je me sens tiraillée, mal, différente, "folle", je doute de moi, comme "hors réalité" et je serais incapable de dire à mes sœurs que je pense que maman est perverse et qu’il leur faut s’en protéger car cela se retournerait contre moi. J’ai donc l’impression d’être deux personnes en une, ou ces deux mondes ne peuvent cohabiter et cela me donne une impression étrange et me questionne quant à une reconstruction harmonieuse..

Pouvez vous m’éclairer sur ce point ? Je me sens dans une impasse.

Un grand merci,

C.

1 vote
par Ellie (IP:xxx.xx7.223.83) le 26 novembre 2016 a 20H46
Ellie (Visiteur)

Bonjour je sors d’une relation de 4 ans ou j’ai tout fait pour le comprendre et lire votre article me montre que c’est bien lui le soucis j’étais une femme heureuse et joyeuses je fait dépression sur dépression en étant persuadée que tout est ma faute. Nous sommes rentrés dans un jeu de soumission sexuel qui na évidemment pas arrangé les choses. J’étais sa chose mais je me suis perdue la dedans. Des journées entières il me laissait seule à l’attendre alors qu’il était avec ses amis. Aujourd’hui je ne suis plus que l’ombre de moi même je me sens detruite émotionnellement . Je me sens incapable de faire confiance un jour à un autre homme je ne sais plus quoi faire ...