Accueil du site
> Psycho & Sexo > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Quand les pompiers demandent de fantasmer avec prudence
Quand les pompiers demandent de fantasmer avec prudence
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
8 août 2013
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Quand les pompiers demandent de fantasmer avec prudence

Quand les pompiers demandent de fantasmer avec prudence

Les pompiers de Londres ont lancé une campagne de prévention, le 29 juillet dernier, pour demander aux personnes d’être prudentes dans la réalisation de leurs fantasmes. Les combattants du feu en ont en effet assez d’intervenir pour libérer des personnes prises au piège d’un jeu érotique comportant menottes, sex-toys ou accessoires divers : « Si vous utilisez des menottes, gardez toujours les clés à portée de main ».

Le message peut faire sourire, mais pour les pompiers qui interviennent sur place c’est devenu une "urgence" dont ils pourraient se passer. Et il est question d’une flambée de cas : Les secouristes de Londres, au Royaume-Uni, sont désormais assaillis en deuxième partie de soirée par des appels téléphoniques de personnes qui, dans leur jeu coquin, se retrouvent avec un(e) partenaire coincé(e) avec des menottes aux poignets ou même un pénis coincé dans un anneau : « Au secours, venez nous délivrer ».

L’officier Dave Brown, à défaut de toujours trouver la clé sous le lit des chambres à coucher, croit en tout cas détenir la clé du succès de ces fantasmes faisant appel aux accessoires : Cette mode viendrait de l’écho retentissant rencontré par le livre érotique « Cinquante nuances de Grey » (Fifty Shades of Grey). En réaction, les pompiers londoniens ont donc lancé une campagne de prévention sur Twitter avec le hashtag #FiftyShadesOfRed (Cinquante nuances de rouge) : « Pendant que nous vous délivrons, nous ne pouvons pas intervenir sur de vraies urgences. Ayez un peu de bon sens et gardez la clé de vos menottes à proximité ».

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté