Accueil du site
> Psycho & Sexo > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Phobie : Les hommes sont terrorisés par les WC publics
Phobie : Les hommes sont terrorisés par les WC publics
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
27 novembre 2012 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Phobie : Les hommes sont terrorisés par les WC publics

Phobie : Les hommes sont terrorisés par les WC publics

Selon une enquête menée par l’Université de Londres, au Royaume-Uni, les toilettes publiques seraient une source d’anxiété parfois terrible pour de nombreux hommes. En cause, le manque de propreté, la promiscuité d’autres personnes et les mauvaises sensations. Si certains établissements déploient des efforts en proposant un environnement accueillant, les urinoirs terroriseraient malgré tout la gent masculine.

Le passage aux toilettes publiques, et tout spécialement aux urinoirs, a été décrypté par des chercheurs de l’University of London, et plus spécialement par une équipe menée par le docteur Sarah Moore, maître de conférences en entomologie médicale. Les intéressés ont mené une enquête comportementale atypique à la fois sur les femmes et sur les hommes, à Bristol et à Londres, dans des toilettes de musées et de clubs. Si la gent féminine est plutôt à l’aise au moment de passer aux toilettes, il en va tout différemment pour les hommes. Selon Sarah Moore, l’angoisse des hommes au moment de passer aux toilettes publiques est de plusieurs natures.
 
En franchissant la porte des WC publics il y a la crainte de la saleté, ensuite les hommes ont peur de passer pour des voyeurs et se font tout discret. Ils évitent de croiser des regards et ils évitent également d’utiliser un urinoir situé à côté d’un autre qui est utilisé. Et ce n’est pas tout : il y a aussi le phénomène de "la vessie timide" (la parurésie) qui joue. Cette dernière toucherait près de 7% des hommes. Toute cette opération serait source de peur et même de stress. A tel point que les hommes, intimidés et nerveux, seraient nombreux à préférer se retenir plutôt que de pousser la porte des WC publics, même si cela occasionne une gène d’une autre catégorie. Ces travaux assez décapants ont été publiés dans le British Journal of Criminology.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Phobie Hommes Toilettes
Commentaires
0 vote
par Gaspard (IP:xxx.xx8.188.12) le 28 novembre 2012 a 20H53
Gaspard (Visiteur)

Ils sont fous ces Anglais.

0 vote
par desabuse (IP:xxx.xx8.214.82) le 28 novembre 2012 a 22H06
desabuse (Visiteur)

L’avantage, c’est qu’en France, il faut se lever tôt pour en trouver... des toilettes publiques.

0 vote
par clostra (IP:xxx.xx2.120.166) le 29 novembre 2012 a 10H22
clostra (Visiteur)

Quelques petites remarques alors que me viennent les idées/images du "Fantôme de la liberté"* de Luis Bûnel (que j’attribuais à Fellini, va savoir !) et/ou "les vases d’impiété" d’Aldous Huxley (c’est ainsi qu’il nomme les femmes dans un de ses romans...), enfin, les phobies "inhibitrices" du/des sphyncters...

sans compter toutes ces personnes "constipées" ou plus vulgairement "inhibées" et/ou "complexées"...

Ce "petit doigt" qu’on trempe dans l’eau pour que vienne le "pip au lit". Les alaises pour son aise. Etc

et les décomplexés de droite comme de gauche...

Et nos petits secrets (moi, je compte les carreaux au sol)

*dans le Fantôme de la liberté, le lieu d’aisance des romains est un grand carré en plein air où tous les hommes s’installent pour discuter à bâton rompu, le lieu d’aisance contemporain devient l’espace étroit des repas...