Accueil du site
> Psycho & Sexo > En savoir plus sur...
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Peur des maths : l’équation de l’anxiété
Peur des maths : l'équation de l'anxiété
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
5 novembre 2012
Auteur de l'article
Pr. Antoine Pelissolo, 41 articles (Psychiatre)

Pr. Antoine Pelissolo

Psychiatre
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
41
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Peur des maths : l’équation de l’anxiété

Peur des maths : l'équation de l'anxiété

Certains d’entre nous ont mal à la tête rien qu’en repensant à leurs problèmes de math de 4ème ou à leur épreuve du bac. Ça n’est peut-être pas qu’une image !

Des chercheurs Américains ont étudié l’activité cérébrale de personnes déclarant avoir une anxiété importante vis-à-vis des mathématiques (sans autre peur ni phobie), et l’ont comparée à celle de personnes non anxieuses. L’expérience consistait à faire des exercices de calcul assez poussés, dans un appareil d’IRM.

Étonnamment, les particularités cérébrales des « mathophobes » n’apparaissent pas lors de la réalisation des calculs eux-mêmes, mais lors de la phase d’attente préalable. Une région très précise du cerveau, l’insula (dans sa partie dorsale et postérieure, en orange ci-dessus), est hyperactive chez les anxieux à l’approche de l’épreuve. Cette zone est connue pour être impliquée dans les manifestations de l’anxiété, notamment dans l’appréhension des situations angoissantes, mais aussi dans la perception de la douleur viscérale et physique.

C’est un peu comme si les anxieux des maths se préparaient, avant de faire des calculs, à une réaction pénible et surtout douloureuse. Effet des calculs (cérébraux) ou souvenir traumatique des punitions d’antan ?

Pr Antoine PELISSOLO, psychiatre
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Anxiété Peur