Accueil du site
> Psycho & Sexo > Etudes Scientifiques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pas de sexe avant le mariage, la voie du bonheur ?
Pas de sexe avant le mariage, la voie du bonheur ?
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
23 décembre 2010 | 7 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Pas de sexe avant le mariage, la voie du bonheur ?

Pas de sexe avant le mariage, la voie du bonheur ?

Dans l’Utah, des chercheurs sont arrivés à la conclusion que c’est en retardant la date des premiers rapports sexuels que l’on parvient à un mariage heureux.

A chacun sa potion magique. Alors que Michael Douglas jure à qui veut l’entendre que le Viagra est le plus grand bienfaiteur de son mariage, voici qu’une étude nous murmure que le secret d’un mariage réussi tiendrait en l’absence de relations sexuelles avant l’union sacrée. Ce sont les chercheurs américains de la School of Family Life de l’Université de Brigham, dans l’Utah, qui sont arrivés à cette conclusion. Les scientifiques ont interviewé 2 035 couples mariés entre 2006 et 2009. Un formulaire de 276 questions leur a été fourni sur la date et les circonstances de leur premier rapport sexuel. Il en ressort que les couples ayant eu la patience d’attendre le mariage avent de passer à l’acte auraient par la suite bénéficié d’une relation saine entre partenaires.

Davantage, en tout cas, comparé aux personnes ayant fait état de relations sexuelles plus tôt dans le cours de leur existence. A en croire l’étude, les relations dans le premier groupe bénéficieraient, par rapport au second, de 22% en plus de stabilité, de 20% en plus de satisfaction, de 15% en plus de relations sexuelles de bonne qualité, et de 12% en plus de bonne communication. Les personnes ayant débuté leur vie sexuelle à un stade intermédiaire, assez tardivement mais avant le mariage tout de même, livreraient quant à eux des résultats également positifs, bien que légèrement en deçà des couples ayant attendu le mariage pour commencer. Les auteurs soulignent que, dans un contexte où les personnes explorent leur compatibilité sexuelle avant de s’engager sur le long terme avec une personne, « la pression est malheureusement trop mise sur l’aspect physique en négligeant les notions de confiance, de loyauté et de confiance ».

Le professeur Dean Busby, auteur principal de l’enquête, constate en outre qu’ « au delà de la diversité des aspects d’une relation, les personnes ayant attendu plus longtemps avant d’entamer leur vie sexuelle se montrent plus épanouis dans la sphère sexuelle de leur relation avec leur partenaire ». Selon le spécialiste, qui partage l’opinion de Mark Regnerus (auteur de Premarital Sex in America), cette aptitude serait liée à leur plus grande faculté de communiquer sur cet aspect. Les responsables de l’étude reconnaissent que l’aspect religieux intervient souvent dans le choix de l’abstinence, mais indiquent que, au-delà de cet aspect, les bénéfices procurés aux couples par cette orientation de vie sont « observés de manière rationnelle ».


 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
14 votes
par dup (IP:xxx.xx9.108.158) le 24 décembre 2010 a 10H15
dup (Visiteur)

sondages , expert, études . Des truc plus bidon tu moeurs. Bon dans l’amerique profonde et et bible belt . Tous coincés du cul et haineux

http://images.search.yahoo.com/sear...

les ’’études’’ des universités américaines c’est du n’importe quoi .

j’ai fait une ’étude’ et peut vous affirmer que votre article a besoin de la touche delete

5 votes
par Muvrella (IP:xxx.xx6.21.140) le 24 décembre 2010 a 17H19
Muvrella (Visiteur)

Nous voici en pleine apologie du refoulement sexuel ! Des siècles pour seulement commencer à sortir de l’obscurantisme et encore des pseudos études pour tenter de freiner la libération des moeurs...

6 votes
par xto (IP:xxx.xx4.19.179) le 24 décembre 2010 a 18H33
xto (Visiteur)

La capitale de l’Utah est Salt Lake City et qui fut fondée au 19ème siècle par les mormons.

Aujourd’hui encore, une frange importante de la population de l’état est de confession mormone, qui n’est pas vraiment un courant religieux réputé pour son ouverture sexuelle. La moindre des choses dans ce type d’études est de s’assurer que l’échantillon n’est pas biaisé (à défaut d’autre chose...).

Ensuite, cette pseudo-université fait partie des milliers d’"universités" américaines qui n’ont d’université que le nom. La crédibilité/solidité scientifique et académique de ces établissements est beaucoup plus aléatoire qu’en Europe par exemple.

Bref, et article ne présente aucun intérêt et je me passerai d’Agoravox comme source à l’avenir.

3 votes
(IP:xxx.xx6.173.173) le 24 décembre 2010 a 23H32
 (Visiteur)

"le secret d’un mariage réussi tiendrait en l’absence de relations sexuelles avant l’union sacrée"

Super. Aucune connaissance du sexe, aucune connaissance de l’homme jusqu’à la baque au doigt. Trop tard, à la nuit de noce, découverte inédite avec le tout premier, qui s’avère faire n’importe quoi ou n’en n’a rien à foutre, pourvu qu’après tant d’années de frustration, d’interdits et d’ignorance, il ait quelque chose à foutre . Mais peu importe, l’apparence de l’union sacrée officialisée doit s’imposer aux yeux de la famille, pour ne pas la décevoir et lui paraitre un profond échec social, mon Dieu quelle horreur.

Lui ne la comprendra jamais, elle le détestera pour toujours. Mais en sourdine, pour obéir aux convenances. Ce qui compte, c’est la reproduction. Bref, que du bonheur en perspective.

1 vote
par sunseed (IP:xxx.xx3.246.110) le 27 décembre 2010 a 01H08
sunseed (Visiteur)

Vraiment on en sais plus quoi faire pour nous faire reculer . il parait aussi que la femme dois rester avec son mec sans broncher même si il y a plus d’amour , même si elle ce fait battre et bafouer . elle dois rester au pied de son époux et lui rendre gloire et honneur , une femme ne dois jamais quitter son mari

Des grosses expériences hautement scientifiques on prouvées que tout cela contribue au bonheur de la femme

Moi on me raconter ce que l’on veux .ma science toute puissante me dis que il est tout a fait normale de coucher avant le mariage , cela permet de voir si il y a compatibilité

on rigole bien parfois avec les conneries qui ce racontent dans ce monde non ?

2 votes
par James (IP:xxx.xx8.230.55) le 2 janvier 2011 a 20H46
James (Visiteur)

Pour votre information, il n’existe pas d’universite du nom "Universite de Brigham". Il existe bien une universite qui s’appelle par contre, Brigham Young University. Afin de bien informer vos lecteurs pour des choses qui se presentent comme "scientifique" il faut citer correctement ses sources.......

1 vote
par prescott (IP:xxx.xx9.32.139) le 3 janvier 2011 a 17H19
prescott (Visiteur)

Encore une fois on brandit la science comme porte étendard alors que derrière il n’y a que mensonge et manipualtion. C’est pas les exemples qui manque : en Angleterre le délai légal d’avortement est de 24 semaines, alors hop des scientifiques anglais disent que le fœtus ne ressent pas la douleur pendant les 24 premières semaines, ho comme c’’est étrange...

1 seul études dit que les hommes mutilés, heu pardon circoncis sont d’avantage protéger face au vih et tous le monde la reprend en boucle. Comme par hasard il faut justifier la mutilation de masse pour plaire à quelques lobby religieux.

etc etc etc