Accueil du site
> Psycho & Sexo > Etudes Scientifiques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Partenaire d’un soir et libération sexuelle : les Français à la traîne
 Partenaire d'un soir et libération sexuelle : les Français à la traîne
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
5 décembre 2008 | 36 commentaires
Auteur de l'article
Wikine, 8 articles (Site internet)

Wikine

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
8
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Partenaire d’un soir et libération sexuelle : les Français à la traîne

 Partenaire d'un soir et libération sexuelle : les Français à la traîne

Un nouveau rapport mondial vient de faire le classement des pays où l’on passe le plus (facilement) une nuit avec un partenaire d’un soir. Les Anglais arrivent en tête, suivis de près par les Allemands. Et les Français alors ? Derrière les Américains...

Ce classement, publié par le New Scientist et supervisé par David Schmitt, professeur de psychologie aux Etat-Unis, serait fondé sur la disposition d’une société à accepter les mêmes comportements sexuels venant d’un homme et d’une femme. Un nouvel indice de libération des mœurs ?


L’étude montre que grâce à l’évolution culturelle, les femmes sont maintenant en mesure de se livrer à des ébats sexuels de la même nature que ceux des hommes : du sexe pour le sexe ! David Schmitt déclare dans ce sens “Historiquement, nous avons réprimé le comportement sexuel des femmes, de sorte qu’il existait deux poids deux mesures : avoir des partenaires occasionnels était accepté pour les hommes mais ne l’était pas pour les femmes”.

Plus de 14000 personnes dans 48 pays ont participé à l’étude en remplissant des questionnaires anonymes. Les volontaires ont été interrogés sur le nombre de partenaires d’un soir qu’ils ont eu. On leur a aussi demandé avec combien de personnes ils pensaient coucher dans les cinq années à venir et si cette idée de rapports sexuels occasionnels leur plaisait ou non.


Puis ces résultats ont été combinés en un indice qui donne une idée de la libération des mœurs à travers le comportement et les idées des habitants d’un pays. Manifestement, la France n’est pas vraiment au top…

La première place du classement fut attribuée à la Grande-Bretagne pour différents facteurs : la baisse de scrupules religieux sur les relations sexuelles hors mariage, la croissance de parité homme/femme dans les salaires et une culture populaire du sexe chez les jeunes.

David Schmitt affirme que dans les pays comme la Grande-Bretagne, les femmes sont peut-être encore plus libérées sexuellement que les hommes.

Cependant, l’étude note des différences dans le comportement des hommes et des femmes, notamment en ce qui concerne l’âge de cette libération sexuelle : dans la vingtaine pour les hommes, les femmes quant à elles connaissent un pic vers la trentaine.


Les Français arrivent donc 7èmes au palmarès, juste après les Américains. Sommes-nous prudes ? Ou n’aimons-nous pas l’idée d’avoir des partenaires sexuels occasionnels ? Nos mœurs sont-elles arriérées ? Un constat en tout cas : il semble qu’il y ait encore du travail pour que la libération sexuelle des femmes se fasse et soit acceptée dans les mœurs françaises…

 

Voici le classement des principaux pays :


1 Royaume-Uni

2 Allemagne

3 Pays-Bas

4 République tchèque

5 Australie

6 États-Unis

7 France

8 Turquie

9 Mexique

10 Canada

Source 

Wikine.fr - La sexualité au féminin
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sexualité Femmes
Commentaires
27 votes
par Fabien (IP:xxx.xx7.203.102) le 6 décembre 2008 a 10H48
Fabien (Visiteur)

Avoir des partenaires occasionnelles ou s’en abstenir est un choix. Il peut bien être prude, mais d’autres raisons peuvent l’expliquer.

Effectivement il existe des hommes et des femmes qui ne recherchent pas le sexe pour le sexe.

Mais qui a des moeurs arriéré ? Celui qui cède à tous ses désirs les plus grossiers ou bien celui qui sait se dominer et aspire à des voluptés plus subtiles ?

Je vous rejoins quand même sur le fait qu’aujourd’hui encore en France, une femme qui passe d’hommes en hommes est considérée comme une salope, alors qu’un homme qui passe de femmes en femmes c’est juste un mec...

34 votes
(IP:xxx.xx1.77.240) le 6 décembre 2008 a 11H03
 (Visiteur)

Bonjour, Vous dites que la France n’est QUE 7ème dans ce palmarès, qu’elle n’est pas au top, et vous espérez manifestement qu’elle rattrape son "retard". Avez-vous examiné l’incidence de cette facilité à pratiquer le sexe -entre deux portes- pourrait-on dire, au regard du couple-famille et des enfants ? (les enfants existent toujours). Ne serait-ce pas un élément essentiel qui jouerait pour favoriser les mauvaises relations et les ruptures familiales ? les souffrances des adultes et celles des enfants, vous vous en moquez ? c’est ce que je pense. Je pense aussi que personne ne vous empêche de pratiquer ; évitez seulement de faire l’apologie de la pratique et si vous en parlez, essayez (au moins) de donner une vue réaliste de votre sujet. Merci.

1 vote
(IP:xxx.xx6.34.98) le 28 septembre 2011 a 12H30
 (Visiteur)

Vous n’avez pas compris : on ne fait pas l’apologie du cocufiage, on fait l’apologie de la liberté sexuelle entre adultes consentants et avec toutes les cartes en main pour faire leur choix.

Si certains en souffrent, ils n’ont qu’à cesser ce petit jeu et chercher autre chose, non ? Ce sont des choix personnels.

15 votes
par pacontent (IP:xxx.xx1.77.240) le 6 décembre 2008 a 11H14
pacontent (Visiteur)

Bonjour, Il faut creuser ; chaque adulte est un ancien enfant ; demandez-vous quels ressentis s’incrustent dans l’esprit d’un enfant dont la mère collectionne les amants, où même trompe très occasionnellement son père, ou inversement, et chaque homme a eu pour mère une femme, il a eu des soeurs peut-être, puis éventuellement, des filles.

24 votes
(IP:xxx.xx5.53.2) le 6 décembre 2008 a 11H54
 (Visiteur)

Je me permets d’inverser le classement et de dire que nous ne sommes malheureusement pas les premiers. Les six qui sont derrière nous sont très très loin de me rassurer. Je ne parlerai pas de libération mais de débauche sexuelle.

19 votes
par Arthur Mage (IP:xxx.xx5.181.194) le 6 décembre 2008 a 12H35
Arthur Mage (Visiteur)

Il suffit en effet de lire les commentaires de ci-dessus pour se rendre compte combien, en France, sexe et liberté sont deux vocables qui sont encore très loin de rimer dans les faits ! J’espère qu’il en est autrement pour ce qui est de Maghrébin, ou noir, avec président de la République.

26 votes
(IP:xxx.xx6.246.10) le 6 décembre 2008 a 12H51
 (Visiteur)

Vaut-il mieux connaître le bonheur avec un nombre limité de partenaires que de connaître le désabusement avec un grand nombre ?On dirait surtout une forme de course à la consommation.

Quand le sexe n’est plus qu’une marchandise comme une autre, dissociée de l’idée de relation pérenne...

22 votes
par Arthur Mage (IP:xxx.xx5.181.194) le 6 décembre 2008 a 13H02
Arthur Mage (Visiteur)

Désolé mais la jouissance de l’instant n’est pas davantage une marchandise que la construction relationnelle.

Décidément, la philosophie de Jésus nous a fait du mal !

1 vote
(IP:xxx.xx6.34.98) le 28 septembre 2011 a 12H32
 (Visiteur)

On parle de sexe tarifé ? Parce que ce serait ça "une marchandise"...

9 votes
par pacontent (IP:xxx.xx1.77.240) le 6 décembre 2008 a 15H45
pacontent (Visiteur)

Certains disent qu’il faut faire rimer sexe et liberté. Il serait utile de préciser si selon eux la liberté ne doit rimer qu’avec sexe ou bien si on peut aussi faire rimer avec le travail (ne travailler que quand on en a envie), ou avec enfants ( s’occuper d’eux seulement quand on n’a rien d’autre à faire), ou avec couple (par ex. partir en W.E ou en vacances sans s’occuper de l’autre), etc...

15 votes
par Arthur Mage (IP:xxx.xx5.181.194) le 6 décembre 2008 a 15H54
Arthur Mage (Visiteur)

La vraie liberté n’est pas de source pulsionnelle, mais spirituelle et n’interdit donc pas, dans le cadre d’un choix réfléchi, de partouzer.

23 votes
par Neris (IP:xxx.xx2.108.141) le 6 décembre 2008 a 17H08
Neris (Visiteur)

La liberté sexuelle, c’est faire ce qu’on veut sans être jugé. C’est ce que revendiquaient les femmes, il y a trente ans.

Ne voir la liberté sexuelle des femmes qu’à travers une multiplication des partenaires occasionnels et s’insurger qu’on est à la "traîne", est stupide. Article sans intérêt.

Pire, c’est carrément dire qu’une femme ne peut être libérée sexuellement que si elle couche avec un tas d’hommes !

1 vote
(IP:xxx.xx6.34.98) le 28 septembre 2011 a 12H33
 (Visiteur)

La liberté sexuelle, c’est la liberté d’avoir le choix. Point.

9 votes
par zelectron (IP:xxx.xx6.202.174) le 6 décembre 2008 a 17H33
zelectron (Visiteur)

Nos mœurs sont-elles arriérées ?

Vous n’êtes pas bien vous dans votre tête ! Je ne vois pas le rapport entre arriéré ou avancé dans ce sujet, le terme arriéré est insultant !

On n’a pas besoin de vos commentaires gras, d’autant plus qu’à ce genre de questionnaire je répondrais l’inverse de ce que je pense.

Ne vous mêlez pas de notre sphère privée et gardez vos "conseils" sous-jacents pour vous !

13 votes
par Iroquois (IP:xxx.xx2.171.222) le 6 décembre 2008 a 17H55
Iroquois (Visiteur)

Simplement le fair play français, injustement reconnu. Messieurs les Anglais, tirez les premiers.

11 votes
par Arthur Mage (IP:xxx.xx5.181.194) le 6 décembre 2008 a 18H29
Arthur Mage (Visiteur)

Neris, vous n’avez pas de mon point de vue pas totalement saisi l’enjeu de la question qui est également que, ainsi que l’exprime clairement Fabien dans son commentaire tout en haut de ce fil, "aujourd’hui encore en France, une femme qui passe d’hommes en hommes est considérée comme une salope, alors qu’un homme qui passe de femmes en femmes c’est juste un mec..." Or, la liberté, c’est d’abord ne pas être discriminé du fait de son comportement - à condition bien entendu que celui-ci soit respectueux du droit et concerne des adultes consentants.

12 votes
par Neris (IP:xxx.xx2.219.4) le 6 décembre 2008 a 19H03
Neris (Visiteur)

C’est ce que j’ai dit. On n’a pas à être jugé.

J’y peux rien, si certains sont encore très cons. Ce que je déplore.

Mais ce n’est pas ce que laisse entendre cet article. J’y ai rien lu de tel.

"Un constat en tout cas : il semble qu’il y ait encore du travail pour que la libération sexuelle des femmes se fasse et soit acceptée dans les mœurs françaises…"

Constat de quoi ? rien n’est posé dans l’article. A part que l’auteur regrette que la France ne soit pas premier au top 50 des relations sexuelles à tout-va ! et donc que les Françaises ne se libèrent pas assez dans tous les lits qu’elles croisent. On se croirait dans la chanson de Marie-Paule Belle.

12 votes
par hobes (IP:xxx.xx0.9.76) le 6 décembre 2008 a 18H48
hobes (Visiteur)

je ne crois absolument pas que quelquen qui refuse de coucher a droite et a gauche sois arrierée,c’est une question de choix personelles,ça peut aussi vouloir dire que on maitrise ses pulsions et qu’on conçoit autrement les relations affectives.............

11 votes
par halman (IP:xxx.xx6.202.200) le 6 décembre 2008 a 19H59
halman (Visiteur)

Que de la gueule les français.

Ca se vante d’avoir plein d’aventures le week end et en vacances, mais en fait que dalle de chez que dalle.

Ca en parle mais ça ne fait rien.

Quand on part en vacances avec des copains, pour en causer ça en cause, mais rien, il ne se passe rien de rien.

Par contre le vendredi soir, demander un préservatif à un collègue parce qu’il faut qu’ils y aillent en urgence, alors là ça ça fonctionne.

9 votes
par halman (IP:xxx.xx6.202.200) le 6 décembre 2008 a 20H00
halman (Visiteur)

Par "y aillent" bien sûr c’est aller voir leur prostituée habituelle.

12 votes
par totof (IP:xxx.xx7.161.178) le 6 décembre 2008 a 21H36
totof (Visiteur)

salut, je dois dire que je n’en reviens pas des commentaires. Genre celui-là : "Celui qui cède à tous ses désirs les plus grossiers ou bien celui qui sait se dominer et aspire à des voluptés plus subtiles ?"

Des "désirs grossiers"... On ne peux même pas dire que c’est arriéré, c’est juste moderne. Comme si la multiplication des aventures entraînait le mépris de l’autre. Ceux qui écrivent les âneries de ce forum se complaisent dans les ersatz de vie que leur propose la sublimation.

Il n’y a décidément pas beaucoup de place pour la pulsion dans cette société nouvelle qui se fait devant nous. La société bourgeoise est une société de la frustration, et les esclaves qui ont écrit les commentaires plus haut défendent, conformément à ce qu’annonce le terme de "domination", l’ordre de leurs maîtres. Le problème primordial qui se cache derrière le mépris des désirs et de l’aventure est en fait celui du refoulement. Dans une société comme la nôtre, dominée par une oligarchie, ou plutôt par une ploutocratie, le problème tient à l’exploitation qui est faite de la frustration des peuples. La mentalité fasciste est un symptôme de la frustration, elle est une expression du refoulement. Quand le désir n’a plus d’issue, la pulsion de mort prend le relais, entraînant la destruction de la vie et la haine de la nature sous toutes ses formes.

Je trouve que le plus intéressant dans cet article n’est pas ce classement, somme toute ridicule et totalement faux, mais les commentaires. Et ça n’annonce rien de bon dans le cadre de l’ordre néofasciste qui se met actuellement en place. Je suis très inquiet. Très très inquiet...

Tof

4 votes
par tout seul (IP:xxx.xx1.129.108) le 6 décembre 2008 a 21H42
tout seul (Visiteur)

un million de femmes c’est trop peu ,une seule c’est trop , pas du tout c’est trop con ...

8 votes
par Leon (IP:xxx.xx3.104.129) le 6 décembre 2008 a 22H44
Leon (Visiteur)

Titre crétin :en quoi le fait d’avoir un partenaire sexuel d’un soir est-il un signe de"libération sexuelle" ?

12 votes
par licorne (IP:xxx.xx1.242.236) le 6 décembre 2008 a 22H47
licorne (Visiteur)

pourquoi voulez vous que tout le monde considaire la notion de liberté sexuel celon votre point de vue ?

la liberté sexuel c’est justement le contraire de ce que vous faite : savoir respecter le choix de chacun et ne pas juger le comportement sexuel tant qu’il ne est respectueux des liberté de chacun.

je trouve l’auteur tres arriré en jugeant et en discriminant ceux qui ne pense pas comme elle, vive la tolerance !!!

7 votes
(IP:xxx.xx9.152.172) le 6 décembre 2008 a 23H57
 (Visiteur)

liberation sexuelle ? le titre me laisse dubitatif .. de quelle liberation parle t on ? tout ce debat me parait superficiel et factice et pour tout dire, inutile !

7 votes
par samregarde (IP:xxx.xx3.43.158) le 7 décembre 2008 a 02H18
samregarde (Visiteur)

Complètement d’accord avec Totof. On dirait que la France bigote s’est précipitée sur ce forum. Si l’on ajoute les sarkosistes, il ne restera bientôt plus grand monde dans ce pays pour discuter sans sombrer dans la croyance avec un grand C :-)).

10 votes
(IP:xxx.xx9.20.23) le 7 décembre 2008 a 04H20
 (Visiteur)

les anglais(es) sont moches , ils boivent comme des trous , m etonne pas qu ils forniquent .. les filles se mettent a poil en un claquement de doigt et sucent dans les toilettes pour peu qu on a une tete qui leur revient , les mecs sont des beaufs , brutaux , primaires, vulgaires ..

ces sondages sont sans interet , ce qui compte c est ce qui se passe sous zon toit , et la on va pas le raconter a des cons de sondeurs !

8 votes
par vercety974 (IP:xxx.xx8.223.12) le 7 décembre 2008 a 06H58
vercety974 (Visiteur)

Juger une femme libérée uniquement quand elle a un nombre élevé d’amants, n’est-ce pas cela, l’oppression ? L’oppression par la diction d’un comportement normal et établi. Triste article. Je retourne également le classement en me disant qu’on est pas si mal classé en France.

4 votes
par jojolapin (IP:xxx.xx0.177.144) le 7 décembre 2008 a 08H36
jojolapin (Visiteur)

vivant dans un pays anglo-saxon,je constate que :
- les anglo-saxonnes sont des chaudasses surout quand elles ont bu.
- les francaises sont souvent coincees.
- les anglo-saxonnes preferent les francais,meme quand elles sont sobres.
- en Nouvelle-Zelande,les femmes sont les seuls au monde a avoir plus de partenaires sexuels que les hommes.

5 votes
par TSS (IP:xxx.xx0.146.50) le 7 décembre 2008 a 10H04
TSS (Visiteur)

le sexe en lui même,la partie physique,n’est pas

plus intéressant, sur le fond et sur le plan

adrénaline, qu’un bon match de rugby... !!

7 votes
par Megaphone (IP:xxx.xx5.198.12) le 7 décembre 2008 a 10H41
Megaphone (Visiteur)

Article sans intérêt où la fornication qui est en réalité le signe d’une misère affective voir sexuelle est célébrée ! Voilà où le mondialisme libertin est en train de nous amener ! Tout est bon à consommer, plus de valeurs, niquons, niquons et encore niquons surtout pas de réflexion ou de limites ! Oubliez de passage le rôle fondamental de l’acte sexuel qui est de se reproduire,un témoignage d’amour ! Bien sûr , il y aura quelque petits capos de la mode libertine ici et là, prêts à sauter sur une personne qui veut apporter minimum de réflexion sur ce sujet ( coincé, blablabla) ! Le comblé dans cette histoire ce qu’une fille qui couche à gauche et à droite n’aime pas que cela se sache ou qu’on l’évoque en public ! Pourtant je croyais que ça devrait être un motif de fierté dans notre société de surconsommation ! Le jour où une forniqueuse sera fière, je suis prêt à changer d’avis !

0 vote
(IP:xxx.xx6.34.98) le 28 septembre 2011 a 12H41
 (Visiteur)

** Article sans intérêt où la fornication qui est en réalité le signe d’une misère affective voir sexuelle est célébrée ! niquons, niquons et encore niquons surtout pas de réflexion ou de limites ***

Ben je sais pas si vous êtes au courant, mais à peu près 99% des mecs fonctionnent comme ça au fond...

2 votes
(IP:xxx.xx7.193.45) le 9 décembre 2008 a 12H37
 (Visiteur)

Les seules au monde à avoir plus de partenaires sexuels que les hommes ? Tu le crois vraiment ? sur quelles bases ? Si tu pouvais compter les coups dans tous les pays tu aurais sûrement beaucoup de surprises ! salut new zeeland.

4 votes
par thomthom (IP:xxx.xx7.241.61) le 10 décembre 2008 a 13H55
thomthom (Visiteur)

quelle idée de vouloir effectuer un classement (1er, 2eme..) des comportements sexuels !!!!

La vraie liberté sexuelle est de pouvoir choisir et assumer pleinement sa sexualité, quelle qu’elle soit :
- fidelité absolue : faire la maximum pour n’avoir qu’un seul partenaire dans sa vie (pas de crac crac avant mariage...)
- fidelité classique : un seul partenaire à la fois
- infidelité non assumé : plusieurs partenaires à le fois, mais on se garde bien de s’assurer que chacun/e des partenaire accepte cette pratique de notre part
- infidelité assumée : plusieurs patnaires à la fois et on ne s’en cache pas et tous nos partenaires l’acceptent
- partouses/échangisme : plusieurs partenaires à la fois pendant une meme "séance".

Je ne vois pas pourquoi un pays qui pratiquerait plus telle ou telle sexualité pourrait etre considéré comme "en avance", "en retard", "bien place", "mal placé"... c’est avant tout un choix culturel et individuel, que chacun peu approuver/désaprouver, comprendre ou ne pas comprendre... mais justement dans un souci de respect de la liberté sexuelle, je ne vois pas comment on peut décréter de manière absolue que tel comportement est préférable à tel autre (car au delà des respectables ou non préférences personnelles, l’adéquation de tel ou tel comportement sexuel dépend aussi de l’organisation de la société)

3 votes
par gabian (IP:xxx.xx6.71.52) le 7 octobre 2009 a 08H27
gabian (Visiteur)

Globalement d’accord avec le commentaire de Totof.

Mais pour élargir le débat au-delà de la sexualité, la répulsion des désirs largement répandue en France m’inquiète profondément. J’ai la chance de voyager régulièrement en Amérique du sud, je connais aussi l’Italie, la Pologne ou la Turquie.

Je constate que le relationnel hommes/femmes en France est malheureusement très déficitaire : dans quel pays les femmes sont-elles (ou jouent-elles) plus l’indifférence vis-à-vis des hommes ? Personnellement, je n’en connais pas.... Dans tous les pays que je cite, il m’est arrivé d’être regardé plus qu’un quart de seconde par des filles, en France c’est quasi utopique... J’ai pu penser au début que cela pouvait peut-être s’expliquer par le fait que dans certains pays je pouvais être plus attractif qu’en France parce que plus exotique : mais je ne suis pas plus exotique en Italie ou en Argentine qu’en France....

Il faut aussi constater que la drague en France pour un homme en 2009 est un parcours du combattant, on a souvent affaire à des filles froides, voire glaciales, même si on reste correct. Cette expérience n’est hélas pas seulement personnelle, mais partagée par quasiment tous les hommes célibataires français que je connais... Alors évidemment, il n’est pas question d’imposer une licence totale des moeurs et de demander à toutes les filles d’être disponibles à tous les hommes. Mais je pense qu’on peut éconduire un homme gentiment... La différence avec les autres pays est gigantesque sur ce point !!!

Bref, je pense que la relation homme/femme pose un vrai problème en France en 2009. Avant d’imposer la liberté sexuelle qui doit rester le choix de chacun, et où tous les choix sont respectables (fidélité en couple, vagabondage, abstinence pourquoi pas...), je prône déjà la libération du désir, qui ne doit pas nécessairement être assouvi, mais au moins assumé. Après tout le désir (eros) c’est la vie, son refus (thanatos) c’est l’instinct de mort. Mais il est vrai que notre société de consommation doit créer des frustrations pour alimenter des besoins artificiels (merci la publicité !!!).

2 votes
par Lousk (IP:xxx.xx5.144.4) le 4 novembre 2011 a 19H08
Lousk, 3 articles (Étudiant en psychologie)

"L’étude montre que grâce à l’évolution culturelle, les femmes sont maintenant en mesure de se livrer à des ébats sexuels de la même nature que ceux des hommes : du sexe pour le sexe !"

Une lecture bien partiale. La déclaration de D. Schmitt entends qu’avoir des partenaires occasionnels est socialement accepté pour les hommes, mais certainement pas que les rapports sexuels des hommes se limitent au "sexe pour le sexe".

Bonne soirée