Accueil du site
> Psycho & Sexo > Etudes Scientifiques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Mesurer le bien-être c’est possible ?
Mesurer le bien-être c'est possible ?
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
9 novembre 2011
Auteur de l'article
LunedeSable, 17 articles (Consultante en nutrition)

LunedeSable

Consultante en nutrition
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
17
nombre de commentaires
6
nombre de votes
4

Mesurer le bien-être c’est possible ?

Mesurer le bien-être c'est possible ?

"Ce qu’on mesure influence ce que l’on fait". C’est par ces mots que les membres du Barilla Center for Food and Nutrition (BCFN) introduisent leur index de mesure du bien-être et de sa durabilité, lancé le 17 octobre 2011 à Paris.

Mesurer ce qu'on veut atteindre

Au temps des rois de France, on mesurait le pouvoir en surface de sol et en régions soumises à la couronne, en nombre d'homme, et on faisait la guerre pour gagner des terres. L'ère moderne utilise le PIB, indicateur du développement économique d'un pays et qui sous-tend le progrès, et on fait des guerres économiques, à coup d'embargo et d'ouverture de marché.

Néanmoins, la limite de ces indicateurs est qu'ils ne rendent pas forcément compte du bonheur ou du bien-être des populations : nous vivons dans un des pays les plus riches du monde et pourtant, nous sommes un des pays les plus pessimistes¹.

Le Bouthan, pays qui me fascine depuis de nombreuses années, a mis en place en 1972 le "bonheur national brut" comme indicateur du niveau de vie de ses habitants. Cet indice repose sur 4 principes fondamentaux :

  • croissance et développement économiques ;
  • conservation et promotion de la culture ;
  • sauvegarde de l'environnement et utilisation durable des ressources ;
  • bonne gouvernance responsable.

Cet indicateur sert à établir les politiques de développement économiques et sociaux du pays.

L'OCDE a lancé, le 24 mai 2011, l'indice du Bonheur Intérieur Brut (BIB)². Basé sur onze critères (les revenus, le logement, l’emploi, la santé, la sécurité, la vie en communauté, la gouvernance, l’éducation, l’environnement, le sentiment de satisfaction personnelle, l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie de famille).

L'initiative du BCFN est intéressante car elle intègre dans son calcul des éléments relatifs à l'alimentation, la nutrition et aux modes de vie pour la mesure de son indiex de bien-être, et également celle de la durabilité du bien-être à travers l'index de durabilité.

De quoi est constitué le bien-être ?

Le BCFN index est constitué de 27 indicateurs pour la mesure du bien-être et de 26 indicateurs pour la mesure de la durabilité. Ces indicateurs portent :

  • Sur le mode de vie : le bien-être psycho-physique et comportemental (santé) et le bien-être subjectif (perception de l'individu par rapport à sa vie)
  • Sur la richesse et l'environnement : le bien-être matériel (revenus, investissements et patrimoine) et le bien-être environnemental (qualité de l'environnement)
  • Sur les aspects sociaux et interpersonnels : le bien-être éducatif (éducation et culture), le bien-être social (sécurité sociale, famille, société et institutions), et le bien-être politique (démocratie et liberté individuelle).

Pour le détail et la comparaison entre ce qui fait le bien-être en pratique et ce qui le fait durer, j'ai fait un petit tableau en fin de billet. Ce qui frappe dans cette mesure, c'est d'abord l'effort de rationalisation du bien-être sur des critères mesurables et transversaux aux différentes cultures.

Les résultats du BCFN

Pour la première mesure de cet index, 10 pays ont été choisis : 3 pays de l'Europe méditerranéenne (Italie, Espagne et Grèce), 2 pays de l'Europe continentale (France et Allemagne), 2 pays scandinaves (Danemark et Suède), le Royaume-Uni, les Etats-Unis et le Japon. On peut espérer que des pays d'Afrique ou d'Amérique du Sud seront inclus pour la prochaine mesure...

Les résultats sont les suivants :

Je ne m'étendrais pas plus sur ces résultats, mais le contexte international actuel donne un éclairage intéressant à cet indicateur. Si ça vous intéreesse d'aller plus loin, je vous invite à aller consulter le site du BCFN pour plus d'information...

Le bien-être et mon bonheur

Je n'ai trouvé nul par ailleurs une description aussi précise du bien-être et cela me donne matière à réflexion sur les critères que j'utilise moi-même pour savoir si je suis, ou non, heureuse et épanouie... Et peut-être aussi pour élaborer une grille de lecture intéressante pour les programmes politiques à venir, pour choisir celui pour qui je vais voter l'année prochaine :)

 

Si je rapproche la démarche du BCFN de la pyramide de Maslow, je vois que la plupart des besoins sont pris en compte dans le calcul de l'index.

Néanmoins, à aucun moment dans le rapport du BCFN, l'aspect sexuel de la vie n'est abordé. Or si la démarche est étendue à d'autre pays comme la Chine ou l'Inde, le ratio entre le nombre de femme et le nombre d'homme pourrait être un indicateur à prendre en compte, ainsi que l'âge de la première relation sexuelle, le taux de personnes vivant en couple, le taux de séparation, le nombre de personnes âgées vivant seules...

Il faudrait également évaluer la perception de l'individu sur la qualité de sa vie sexuelle : si la fréquence des rapports ne me paraît pas tellement pertinent, en revanche le regard que l'on porte sur sa propre santé sexuelle me parait aussi importante que le temps passé à table (et ce dernier point m'est aussi très cher :)).

Annexe :

Pour chaque thématique, le détails des indicateurs et la comparaison entre les deux index donnent une vision intéressante de ce qui fait en pratique le bien-être et de ce qui le fait durer :

Index de bien-être Index de durabilité
Bien-être psycho-physique et comportemental  
Espérence de vie en bonne santé Variation du taux de mortalité par cancer
Temps consacré aux repas Variation du taux de mortalité par pathologie cardiovasculaire
Population adulte obèse ou en surpoids Variation du taux de mortalité par diabète
Taux de mortalité par suicide Proportion des 11-15 ans en surpoids
Prise d’antidépresseurs ou de stabilisateurs de l’humeur Proportion de fumeurs
  Consommation d’alcool
  Activité physique
  Dépense pour la consommation de fruits et légumes
  Moyenne individuelle et journalière d’apport caloriques
Bien-être subjectif  
Index OCDE de perception positive  
Index OCDE de perception négative  
Proportion de personnes qui évaluent leur vie très positivement Proportion de personnes qui ont une perspective très positive de leur futur
Bien-être matériel  
Revenu disponible Variation du revenu disponible moyen
Patrimoine des familles Investissement fixes bruts
Bien-être environnemental  
Niveau des particules en suspension dans l'air, d'un diamètre inférieur à 10 µm Taux net d’épargne
Déchets des villes Contribution des sources renouvelables à la fourniture d’énergie nationale
Intensité du trafic des marchandises et des passagers sur route Quantité d’eau utilisée par personne
  Emissions totales (CO2, NOX/SOX)
Bien-être éducatif  
Score PISA (évaluation des compétences d'un échantillon d'élèves de 15 ans) Variations des inscriptions au système d’instruction tertiaires
Moyenne annuelle des diplômes universitaires Taux de participation à des activités de formation continue
Étudiants étrangers inscrits à l’université  
Nombre de journaux vendus  
Taux de chômage parmi les diplômés universitaires  
Bien-être social  
Nombre d’heures consacrés aux soins des enfants Personnes à risque de pauvreté
Taux d’inactivité juvénile Taux de dépendance des personnes âgées
Taux de chômage Différence entre le chômage juvénile et le chômage total
Jours annuels de vacances  
Connexion à internet à haut débit  
Indice de confiance interpersonnel Taux d’inégalité dans la distribution du revenu
National Institution Index Variation du national institution index
Bien-être politique  
Economist Intelligence Unit’s index of democraty Variation du Economist Intelligence Unit’s index of democraty
Corruption perception index Variation du Corruption perception index

POST-SCRIPTUM


SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Bonheur Bien-être