Accueil du site
> Psycho & Sexo > Conseils & Solutions
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Mes anti-conseils pour une rentrée sans stress
Mes anti-conseils pour une rentrée sans stress
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
2 septembre 2013
Auteur de l'article
Laurence Roux-Fouillet, 95 articles (Sophrologue)

Laurence Roux-Fouillet

Sophrologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
95
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Mes anti-conseils pour une rentrée sans stress

Mes anti-conseils pour une rentrée sans stress

Chaque année, coach, psy et autres bienfaiteurs du quotidien (sans oublier votre servante...) se fendent d’une liste de bons conseils pour passer la rentrée sans encombres.
Cette année, foin de tout cela ! Soyons réalistes : oui, vous allez être débordé, et vous allez inévitablement devoir rattraper le temps perdu, ou réparer les bourdes faites en votre absence, sans compter tout ce qui est tombé en panne pendant que vous aviez les orteils en éventail - et tout ce que vous vous étiez promis de faire et que vous avez à peine commencé...

La surchauffe vous guette, et si vous voulez vraiment vous mettre hors jeu rapidement, suivez ces "anti-conseils" de rentrée :

- répétez-vous à l'envi qu'on ne peut compter sur personne, et que c'est la dernière fois que vous déléguez même la plus petite photocopie,
- lisez vos mails en retard jusqu'au bout, et si possible dans la première demi-journée de votre reprise,
- excusez-vous auprès de vos supérieurs, au choix : d'être parti en vacances/ de n'avoir pas appelé le bureau tous les deux jours/ d'être injoignable/ d'avoir choisi le mauvais stagiaire... (en fait, plusieurs choix possibles),
- culpabilisez de ne pas avoir été associé à toutes les décisions prises cet été au bureau sans vous,
- interprétez tous les faits et gestes de votre collègue-qui-veut-votre-poste et qui a manifestement profité de votre absence pour placer ses billes,
- accordez du crédit aux rumeurs qui circulent : réorganisation, rachat, plan social...
- décidez de faire face à tout en même temps : attaquez de front la remise à niveau de vos dossiers, le briefing de votre équipe, le remplissage de votre frigo, l'achat des fournitures scolaires et autres accessoires de sport improbables, la mise à jour des vaccins de vos enfants, la reconstitution de leur garde-robe en prévision des grands froids, la réfection de votre salle de bains...,
- ruminez le plus possible, en faisant des listes dans votre tête, et en zappant constamment d'un sujet à l'autre. Mieux, réveillez-vous vers 3h du matin pour pointer ces listes et vérifier que vous n'avez rien oublié,
- sautez les repas pour aller faire les courses qui manquent (dont le fameux protège-cahier violet dont votre petit de CE1 ne saurait se passer pendant 2 jours). En cas de fringale vers 17h, avalez un paquet de chips, 3 cafés, un flan aux abricots...,
- reprenez votre panoplie de bon(ne) élève : rigueur, ponctualité, résultat, exigence, perfectionnisme...,
- prenez une bonne résolution de taille (voire plusieurs) : faire du sport deux fois par semaine, arrêter de fumer, vous mettre au régime, reprendre le piano, manger bio, apprendre une nouvelle langue, aller travailler à vélo... Assortissez cette résolution de la mise en oeuvre d'un budget indécent,
- dans le même temps, cédez à la tentation de devenir parent d'élève, trésorier du club de natation, bénévole aux Restos du Coeur*...
 
Ma prédiction : à ce rythme, c'est sûr, vous allez perdre en quelques jours - au maximum deux semaines - tous les bénéfices de vos vacances et de votre été. L'anxiété vous guette, et vous êtes quasi certain d'installer une culpabilité lancinante, doublée d'une auto-critique permanente. La bonne nouvelle : on devrait se rencontrer sous peu...
Belle rentrée à tous !
 
*en soi une excellente initiative - mais peu cumulable avec tout ce qui précède...
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté