Accueil du site
> Psycho & Sexo > Etudes Scientifiques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Mal des hauteurs, mal de vivre ?
Mal des hauteurs, mal de vivre ?
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
13 janvier 2011 | 7 commentaires
Auteur de l'article
Pr. Antoine Pelissolo, 41 articles (Psychiatre)

Pr. Antoine Pelissolo

Psychiatre
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
41
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Mal des hauteurs, mal de vivre ?

Mal des hauteurs, mal de vivre ?

Curieux résultat d’une étude américaine publiée en janvier : l’altitude favoriserait le suicide !

De précédentes analyses avaient indiqué que la fréquence des suicides était plus grande dans les régions montagneuses aux Etats-Unis, mais plusieurs explications avaient été avancées : moins de populations dans ces régions (donc plus d’isolement et de souffrance psychologique), et plus d’armes à feu en circulation (donc un risque plus élevé de geste fatal).

Les auteurs de cette nouvelle étude ont voulu vérifier ces hypothèses en prenant en compte la densité de population et d’armes à feu dans leurs analyses. Et là, surprise, les taux de suicide ne sont pas liés à ces paramètres, mais restent fortement dépendants de l’altitude.

Il y aurait donc un effet direct de l’altitude sur le mal-être et même sur le risque de suicide ? Les chercheurs proposent une nouvelle explication, de nature biologique : un effet délétère, sur le cerveau, du manque d’oxygène dans les hauteurs. Chez les personnes déprimées, cette hypoxie (relative) provoquerait un stress neuronal qui diminuerait les capacités de résistance aux pulsions suicidaires.

Ce résultat montre les limites d’études uniquement « transversales » (une seule photographie à un moment donné) : deux phénomènes peuvent être associés statistiquement mais rien ne prouve vraiment qu’il existe un lien de cause à effet de l’un à l’autre. L’hypothèse du « stress biologique des hauteurs » est intéressante, mais on peut en imaginer beaucoup d’autres : les personnes fragiles vont plus facilement s’isoler dans les régions montagneuses, des facteurs génétiques de prédisposition à la dépression peuvent exister (par hasard) dans certaines régions, le rôle de l’alimentation peut être envisagé, etc.

En tout cas, alertez les astronautes !

Photo : Salt Lake City, dans l'Utah.

Pr Antoine PELISSOLO, psychiatre
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Psychologie Suicide
Commentaires
0 vote
par Crab2 Crab (IP:xxx.xx9.228.31) le 13 janvier 2011 a 14H49
Crab2 Crab (Visiteur)

La mort vient toujours d’en haut ?
-  Vérification
-  SCOOP   Dieu condamne la peine de mort bien trop couteuse

Suite sur http://laiciteetsociete.hautetfort....

0 vote
par clostra (IP:xxx.xx4.227.152) le 13 janvier 2011 a 17H28
clostra (Visiteur)

sauf le respect que je vous dois (les psychiatres faut être prudent) c’est un peu short comme explication...et j’ai bien du mal à compléter ces infos...Des "cerveaux brûlés" par l’oxygène ?

0 vote
par clostra (IP:xxx.xx4.227.152) le 13 janvier 2011 a 17H37
clostra (Visiteur)

Dans mon esprit ce pourrait être du à un certain équilibre Ca++/Mg++ mais je peux me tromper. Il existe également une polyglobulie et d’autres différences que beaucoup supportent de façon incroyable notamment en Amérique du Sud et ce depuis des générations, avec le sourire semble-t-il.

1 vote
par rouxel (IP:xxx.xx8.120.197) le 13 janvier 2011 a 21H00
rouxel (Visiteur)

Les népalais fument une pipe de ganga pour se détendre mais en occident bien sûr il faut pas parceque c’ est interdit, alors on boit du mauvais vin, et les gueules de bois de mauvais vin, attention.

1 vote
par Radix (IP:xxx.xx9.147.164) le 14 janvier 2011 a 12H57
Radix (Visiteur)

Bonjour

C’est évident, si je saute du rez de chaussée, je vais me rater par contre du vingtième étage...

Radix

0 vote
par Clojea (IP:xxx.xx1.105.2) le 14 janvier 2011 a 13H51
Clojea (Visiteur)

Encore les psychiatres qui ne savent pas quoi inventer. L’altitude responsable des suicides, elle est bonne. Et chez France Télécom, c’est pareil ???? Soyons sérieux deux minutes, le suicide est une non confrontation de la personne envers la vie et ses responsabilitées envers elle même et autrui. C’est tout. Le reste n’est qu’explications superflues.

2 votes
par Pierrot (IP:xxx.xx6.53.137) le 20 janvier 2011 a 11H41
Pierrot (Visiteur)

Etude stupide. A quand une étude sur linfluence de porter des chaussures noires ou blanches , deschemises ou tes tee shirt, des naissances en janvier ou août, de manger du couscous ou de la choucroute ec. sur les taux de suicides. C’est à dire que trouver une corrélation entre 2 paramètres ne donne pas une relation de cause à effet. En effet, tout ne peut pas être à 50/50 mais les écarts ne signifient rien si ce n’est étayé par d’autres considérations.