Accueil du site
> Psycho & Sexo > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Mâcher du chewing-gum rend très intelligent pendant 20 minutes
Mâcher du chewing-gum rend très intelligent pendant 20 minutes
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
12 janvier 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Mâcher du chewing-gum rend très intelligent pendant 20 minutes

Mâcher du chewing-gum rend très intelligent pendant 20 minutes

Une étude américaine, publiée l’an dernier dans la revue Appetite, fait actuellement le buzz après avoir été relayée, le 11 janvier dernier, sur le site de Futura Santé. Mâcher du chewing-gum avant un examen ne rendrait pas idiot, bien au contraire. La mastication de ce produit aèrerait le cerveau et améliorerait les capacités de mémorisation. L’étude, menée par la Saint Lawrence University de New York, a de quoi interpeller les professeurs des écoles : Faudrait-il désormais encourager les élève à mâcher du chewing-gum cinq minutes avant une épreuve ? Et quelle est donc la vertu magique de cette gomme commercialisée dès 1872 ?

C’est dès la fin de la seconde guerre mondiale que le chewing-gum fut popularisé en Europe. Il fut ramené par les soldats américains, qui mâchaient allègrement cette gomme qui aidait à la concentration et au combat du stress. En 2006, Business Week révélait en outre que le chewing-gum pouvait améliorer l’humeur de celui qui en consomme. Et voici donc qu’une étude américaine réalisée auprès de 224 étudiants démontre qu’un exercice de mastication d’une gomme cinq minutes avant un examen favoriserait de meilleurs résultats à l’issue de celui-ci. L’expérience a été conduite par le professeur en psychologie Serge Onyper. Les étudiants, divisés en trois groupes, ont du passer un examen. Le premier groupe a mâché du chewing-gum avant l’épreuve, le seconde pendant l’épreuve et le troisième n’en a pas mâché du tout.

Et les étudiants du premier groupe avaient obtenu des résultats bien meilleurs que leurs camarades du second et du troisième groupe, surtout en ce qui concerne l’exercice de mémorisation. L’explication ? Mâcher du chewing-gum représenterait une activité physique en soi, même modeste, qui favoriserait un afflux de sang vers le cerveau et qui aurait ainsi pour conséquence d’améliorer les capacités de mémorisation. Serge Onyper précise cependant que l’effet du chewing-gum est provisoire, « le bénéfice, qui apparaît au bout de cinq minutes, ne dure pas au delà de 15 à 20 minutes, laissant ensuite la place à une fatigue toute relative engendrée par l’effort de mastication ». Les chercheurs en viennent ainsi à suggérer que toute activité physique peu intense aurait le même effet positif sur les capacités intellectuelles.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx8.235.150) le 14 janvier 2012 a 22H50
 (Visiteur)

Il existe beaucoup de techniques pour être plus intelligent sans passer par l’achat de produits pleins de substances chimiques.

Buzz, sûrement réussi par une grande marque de pâtes à mâcher !